Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Exprimez votre créativité ! Recevez tous nos conseils déco, les tendances actuelles et réalisez facilement des créations originales
Votre email pour recevoir notre newsletter :
Leave this field blank
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.......

Une maison tout de blanc vêtue au cœur de Chelsea

Par Sarah Stewart-Smith / Basset Images - Adaptation Alessia Armenise

Alison Henry, star néo-zélandaise de l’architecture d’intérieur, voit tout en blanc. Sa maison au cœur de Chelsea, loin des idées reçues, démontre qu’il est possible de vivre dans un vaste espace immaculé avec quatre enfants et dans une atmosphère très conviviale.


m75_londres_salon_bis_bd.jpg

Le salon de la maison d'Alison Henry

Pour maximiser les apports en lumière naturelle, des verrières zénithales ont été percées dans les pièces de vie principales, comme ici le salon.

m75_londres_salon_bd.jpg

Autre vue du salon d'Alison Henry
L’essentiel du mobilier a été réalisé sur mesure, à l’image de ces miroirs vénitiens et de ce lustre en verre de Murano.

m75_londres_sejourcuisine_bd.jpg

Le séjour-cuisine d'Alison Henry

Dans la vaste cuisine-salle à manger s’imposent l’une des six cheminées de la maison et la table de 4mètres de longueur dessinée par Alison.

m75_londres_cour_bd.jpg

Vue extérieure/intérieure de la maison d'Alison Henry

La cour devient une véritable pièce à vivre dans le prolongement du salon et de la salle à manger. Créé par Alison, cet espace est fait pour recevoir aux beaux jours.

m75_londres_cour_bis_bd.jpg

Le coin cheminée dans la cour d'Alison Henry

La cour, espace rare et précieux au cœur de Londres, possède une cheminée d’extérieur, qui rappelle à Alison le style de vie néo-zélandais, son pays d’origine. De part et d’autre, deux larges miroirs agrandissent l’espace.

Arabesques, mobilier blanc ou argenté, tissus crème, cette maison lumineuse pleine de charme décline un style entre classique et shabby chic, so british.

m75_londres_chambre_bd.jpg

La chambre d'Alison Henry

Moquette gris perle en soie, rideaux de lin blanchi et mobilier en bois sculpté, la chambre d’Alison et de Tariq, véritable havre de paix, est vaste et raffinée. Une invitation au repos et à la détente.

m75_londres_salle_bain_bd.jpg

La salle de bains de la chambre parentale

L’un des murs de la salle de bains de la spacieuse et lumineuse suite parentale est recouvert d’un immense miroir, ce qui agrandit considérablement l’espace.

m75_londres_chambre_enfant_bd.jpg

La chambre d'enfant d'Alison Henry

La chambre d’enfant d’Anna Cristina, la plus jeune des quatre filles d’Alison, est décorée comme aurait pu l’être celle d’une jeune lady du début du XXe siècle.

Depuis vingt ans, Alison Henry, architecte d’intérieur néo-zélandaise installée à Londres, décore hôtels, yachts... et simples maisons. Celle acquise avec son époux Tariq au cœur de Chelsea disposait déjà de beaux volumes, mais Alison souhaitait davantage d’espace. Elle a donc investi le sous-sol, doté d’une surface 186m2 encore non exploitée, pour se créer un bureau, puis une salle de sport et un home cinéma. Toutes les pièces de la maison ont été transformées pour décloisonner l’espace au maximum et pour laisser place à la lumière naturelle. Objectif atteint, car la demeure est baignée de lumière du jour, grâce aux immenses fenêtres, baies vitrées et puits de lumière, une rareté à Londres.

Alison a imaginé sa maison libre, informelle, glamour et pensée pour la vie de famille.

Pour ajouter de la clarté aux pièces, la jeune femme a privilégié les teintes claires: blanc, crème et gris perle composent le décor. Au cœur de l’habitat, un patio aménagé entièrement en salon d’extérieur rappelle ses origines néo-zélandaises. Comme il est d’usage de le faire là-bas, elle y a installé une cheminée d’extérieur. Un luxe dont on profite plus rarement à Londres qu’à Auckland