Classiques du design et objets vintage pour une déco arty chic

Par Maison Créative
source : Maison Créative Hors-série n°1

Serge Bensimon croit au langage des objets. Dans le refuge de ce créateur au talent bouillonnant, les grands classiques du design et les meubles des années 50-60 s’harmonisent avec un naturel déconcertant. 

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture.jpg
Des témoignages d’amitié se cachent dans toute la maison. Sur un fond d’humour savamment distillé, des œuvres insolites signées du sculpteur catalan Jaume Plensa trouvent place au milieu d’un design américain tant apprécié. Le Japon et les racines scandinaves de Charlotte et ne sont pas en reste

Fifties et sixties emblématiques

De la table « Tulip » d’Eero Saarinen éditée par Knoll en 1956, aux chaises de Charles & Ray Eames créées en 1948, du lampadaire « Arco » d’Achille de Castiglioni de 1964, en passant par les banquettes en cuir de Knoll jusqu’au célèbre fauteuil « Œuf » d’Arne Jacobsen de 1958, notre globe-trotteur – rendu célèbre par ses chaussures en toile – habille ses volumes avec des couleurs éclatantes qu’il affectionne. Un goût qu’il partage avec Charlotte, son épouse. 

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_fauteuil_egg_lampe_arco_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture-fauteuil-egg-lampe-arco.jpg
1. Autour d'une table Tulip en marbre, dessinée en 1956 par Eero Saarinen, des chaises DAW de Charles Eames et un lampadaire Arco de Castiglioni souvent imité mais jamais égalé... Le bois brut du parquet et des cloisons à claire-voie contraste avec la blancheur du marbre et des murs. Seule touche de couleurs, un tableau taille XXL qui épouse tout un pan de mur et quelques vases en verre posés sur la table.
2. Associant confort et collection, mixant les styles entre industriel et naturel, Serge donne vie à son intérieur, éparpillant des pièces emblématiques comme le célèbre Egg Chair qu’Arne Jacobsen dessina pour le Radisson SAS Royal Hotel de Copenhague, en 1958. 

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_cheminee_vases_colores_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture-cheminee-vases-colores.jpg
1. Sur la cheminée, les vases colorées introduisent une toile au graphisme pop et chamarré. Au pied de la cheminée, une multitude d'objets ethniques, de bougeoirs aux lignes simples, de mortiers géants. Un vase sert de récipient à des tiges d'un nouveau genre : des flèches.
2. La touche couleur de Charlotte : des vases rangés dans des dégradés lumineux. Une mise en scène sobre et originale dont elle a le génie et que l’on retrouve dans les boutiques qu’elle dirige. 

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_objet_ethnique_salon_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture-objet-ethnique-salon.jpg
1. Ici et là des lampes Serge Mouille côtoient les dessins et les peintures offerts au couple Bensimon par leurs nombreux amis artistes comme Holly Miller. Dans le salon, un canapé en cuir de Knoll scinde l'espace en deux. 
2. Serge et sa femme accumulent des objets de tous pays. Avec ce chandelier en corne, c’est l’esprit scandinave que Charlotte, d’origine suédoise, retrouve et expose. 

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_objet_deco_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture-objet-deco.jpg
1. Partout dans l'appartement des objets éclectiques s'accumulent joyeusement. Un vieux banc en bois peint vieilli sert de desserte pour les livres d'art, les dossiers en cours et les bougies que Serge Bensimon affectionne tant.
2. Hyper pratiques, tant pour les citadins que pour les aventuriers, des carnets et un sac à bandoulière aux multiples poches à l’effigie de la marque devenue icône de mode. 

Idée déco à reprendre

m_hs1_bensimon_fifties_sixties_design_culture_cloison_clairevoie_fld.jpg

m-hs1-bensimon-fifties-sixties-design-culture-cloison-clairevoie.jpg
Laissez passer la lumière naturelle et faites la part belle à la modernité du bois brut. Optez pour des cloisons à claire-voie. Soit composées de lamelles de bois fxées sur des plaques de polycarbonate enchâssées dans un cadre en bois, soit directement encastrées dans la structure du mur.