Marxito : la nouvelle réalisation du designer Ora-ïto

Par Claire Carisey

Le designer Ora-ïto a révélé, en octobre 2018, son nouveau projet design : Marxito. Un restaurant fast food de luxe, imaginé par le designer et chef étoilé Thierry Marx. Dans ce nouvel écrin parisien, à deux pas des Champs Elsysées, le beau et le bon vont de pair. Ambiance monochrome, formes arrondies, mobilier sur-mesure sont au menu de ce projet ultra désign. Visite.

mc-marxito-ouverture.jpg

Fast food design Marxito
Marxito est le nouveau « fast food premium » , situé à 200 mètres du Champs-Elysées. Son nom Marxito, est la contraction de ses deux créateurs,le chef Thierry Marx et le designer Ora Ora-ïto , 

De l'idée à la création de Marxito, il aura fallu trois ans. Un laps de temps assez long mais quand on découvre le projet, on se dit que ça valait le coup d’attendre ! Thierry Marx et Ora-ïto, les deux têtes d’affiche, à l’origine de cette nouvelle pépite parisienne, ont imaginé un lieu d’inspiration japonnaise pour offrir aux parisiens et touristes un espace design où manger vite et sainement. « Le lieu a été pensé de façon à en multiplier d'autres dans le monde entier. » détaille le designer Ora-ïto.

Le Japon comme inspiration

L’histoire de Marxito débute dans les rues de Tokyo. Thierry Marx découvre au détour d’une boutique, une machine fascinante, capable de fabriquer les fameux dorayaki, deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges. Le chef y voit un terrain de jeu propice à de nouvelles déclinaisons culinaires, saines et design. Le fast food Marxito naît quelque temps plus tard, avec l’aide précieuse du designer Ora-ïto et d’autres associés.

mc-marxito-sandwich.jpg

Un sandwich Marxito élaboré par Thierry Marx
Chez Marxito, on pense design jusque dans l’assiette. Quelques soient leurs garnitures, les sandwichs d'inspiration japonnais de Thierry Marx se composent de manière structurée et linéaire, comme le lieu.

Le design au service du fonctionnel

Faire beau, c’est bien ; mais faire beau et fonctionnel c’est encore mieux ! Pour mener à bien ce projet au design futuriste, les différents associés ont œuvré en équipe. En cuisine, le chef Thierry Marx ; au dessin, le designer Ora-ïto ; sans oublier un acteur phare du projet : le chef de projet Arthur Berger. Ce dernier témoigne : « Mon rôle a été de rendre plausible le rêve d’Ora. Il fallait des matériaux résistants, adaptés à la restauration rapide ; le tout avec un budget limité pour pouvoir, un jour, décliner le concept à l’étranger. »

Des tables sur-mesure

Le designer Ora-ïto le sait bien, en cuisine tout se joue autour de la table. C’est pour ça qu’il a choisi de mettre l’accent sur cette pièce centrale : « Le seul mouvement dans la salle, ce sont les tables ». Des tables sans fin, toutes en courbure, descendant du plafond avant de se transformer en plateau autour duquel s’assoient les convives.

mc-marxito-tables.jpg

la salle de restaurant de chez Marxito
Avec leurs courbes et ancrages dans le sol et plafond, les tables de Marxito semblent sortir d’une époque futuriste. Elles ont été dessinées par le designer Ora-ïto puis réalisées dans un matériaux abordable et résistant, le bois ; avant d’être repeintes en rose. Au sol, c'est une immitation terrazo qui a été posée, idéal pour les lieux publics qui ne veulent pas se priver de design (Atlas Concorde).

Effet miroir

Dédoubler la surface du restaurant Marxito avec des miroirs, c’est l’idée d’Ora-ïto pour offrir aux hôtes une perspective infinie. Les miroirs ont été apposés le long d’un même mur, sans discontinuité, afin de renforcer cette impression de grandeur.

mc-marxito-miroir-.jpg

effet miroir dans le restaurant Marxito
À regarder la photo ci-dessus, on miserait sur une salle de 400 m2 de surface. Et pourtant, elle ne mesure que 170 m2, pour une capacité de 50 places assises ! Bien vu, l’effet miroir.

Le rose de Marxito

Le monochrome est tendance, il permet de créer un univers singulier, une sorte de petit monde pour s’échapper de l’ordinaire. Chez Marxito, c’est un rose délicat qui a été retenu pour habiller les murs, le plafond et le revêtement des tables. Ora-ïto nous en dit plus sur cette teinte qui a un secret bien à elle : « On est parti sur un rose poudré, presque terracotta ; c’est une teinte qui, avec un bon éclairage, donne bonne mine aux visages. » Le résultat est « blushant ».

mc-marxito-miroir.jpg

jeux d'éclairage chez Marxito
Du rose avec un éclairage bien pensé, c'est le combo pour donner bonne mine aux clients venus se régaler chez Marxito. Murs, plafonds et mobilier sont liés par une même couleur et ne font plus qu’un.

Shopping à la manière de Marxito

mc-marxito-shopping.jpg

Shopping à la manière du fast food Marxito
1. Pot de peinture « Middleton Pink », 81 € le pot de 2,5 L, 138 € le pot de 5 L. Farrow & Ball.
2. Miroir "Circum", couleur rose, D. 110 cm, 10 kg, 295 €, en vente chez The Cool Republic.
3. Lot de 2 chaises au design scandinave Danwood. Assise et dossier en polypropylène injecté, piètement en multiplis de bois massif avec patin anti-rayure. Modèle disponible en blanc, rouge, gris et noir. 179 €, Drawer.
4. Tapis Terrazzo tufté main, en laine et soie végétale, disponible en 170 X 240 cm ou 200 X 300 cm, à partir de 1120 €, Toutlemonde Bochart.
5. Table basse rectangle en hêtre ou noyer et plateau MDF blanc, rose, vert menthe ou noir. Disponible en L. 70 X l. 50 X H. 37 cm ou L. 70 X l. 50 cm X. 47 cm, 299 €, Par Jungle by Jungle chez KSL Living .
6. Plateau de présentation rectangulaire en chêne. Objet designé par Barber and Osgerby, L. 35 X L. 25, épaisseur 3 cm. 55 €, The Collection.

La saga Ora-ïto

Ora-ïto, de son vrai nom Ito Morabito, est le fils du célèbre joaillier Pascal Morabito. Né en 1977 à Marseille, cet artiste iconoclaste s’est fait connaître à la fin des années 90 en détournant en 3D les produits de grandes marques internationales comme Vuitton, Apple ou encore Nike.Au fil des années, il étoffe ses collaborations au service de l’architecture, aménage des espaces et va même jusqu’à rénover le tramway de Nice. Ses créations futuristes font de lui, l’un des designers les plus courus au monde. Sensible à l’écologie, le designer prône aussi le retour aux valeurs essentielles : « Dans une époque de surconsommation, il faut concevoir des objets utiles, intemporels, dépourvus de fioritures. »
En se basant sur une philosophie qu’il nomme « Simplexité », le designer développe son propre vocabulaire, dessine ses propres formes mêlées de simplicité et complexité.

mc-marxito-chaise-cassine.jpg

Chaise Ico du designer Ora-ïto
Au sein du restaurant Marxito, on retrouve l’une des célèbres créations du designer Ora-ïto, la chaise Ico, éditée par Cassina. Une chaise aux formes sinueuses et complexes, reconnaissables au premier coup d’œil.

Ora-ïto, un designer récompensé

2007 : Globe de cristal du meilleur designer
2011 : « Chevalier des Arts et des Lettres »
2012 : Oscar du meilleur design pour sa bouteille Heineken en aluminium et son originale gélule d’emballage
2014 : six Red Dot Design awards et trois IF Design awards

mc-marxito-portrait-ora-ito.jpg

Portrait du designer Ora-ïto
Ci-contre, le célèbre designer français Ora-ïto.