Comment diviser une chambre en deux sans faire de travaux ?

Par Salomé Giraudet

Il n'est pas rare aujourd'hui de partager sa chambre à coucher. Peu d'entre nous bénéficient d'une pièce supplémentaire pour accueillir les invités de passage ou un nouveau-né. Et quand la famille est recomposée, le casse-tête peut s'amplifier. En guise de cloison, un linge délicat peut faire l'affaire ; mais le rideau n'est pas la seule option pour délimiter deux coins nuits distincts. Panneaux japonais, estrade, accessoires déco ; nos propositions pour moduler la chambre en toute sérénité.

tigmitrading.jpg

Un coin nuit pour enfant avec rideaux
Pour isoler un coin nuit et insuffler un esprit cocooning, on mise tout sur les rideaux ! Une fois tirés, l'intimité de la chambre est préservée. Tigmi Trading.

Dans nos nids citadins, la place fait souvent défaut, en particulier côté nuit. Et contrairement aux idées reçues, les enfants ne sont pas les seuls locataires forcés de cohabiter dans la même chambre : l'arrivée d'un bébé peut ainsi chambouler l'espace du couple, tout comme certains colocataires sont contraints de dormir dans la même pièce. Partager son coin nuit, c'est composer avec des univers parfois opposés, des rythmes de vie décalés. Aussi faut-il ruser pour découper la pièce en deux espaces. Une alcôve joliment dessinée, un angle biscornu, un peu de place sous la fenêtre, tous ces mètres carrés jusqu'alors inutilisés sont autant de potentiels coins nuits à aménager. Voici donc quelques idées pour diviser une chambre en deux.

Partager la chambre en deux grâce au rideau

Pour délimiter deux coins nuits sans alourdir la pièce, le rideau reste un bon choix. C'est certainement l'option la plus adaptée aux jeunes parents qui souhaitent garder un œil sur bébé tout en conservant un brin d'intimité. Les locataires ne risquent pas de perdre leur caution avec un tel aménagement, il s'installe et se démonte sans laisser de traces à l'aide d'un simple câble métallique. Surtout, le côté aérien du textile insuffle un peu de poésie dans la chambre. Autant en profiter pour choisir une couleur ou un imprimé personnalisé. Alternative au rideau, le paravent nous suit de logement en logement et peut se recycler dans un dressing ou un séjour quand il n'endosse plus le rôle de cloison.

mcr_LM_8786.jpg

Un rideau pour séparer une chambre parentale et un coin bébé
Un câble métallique a été fixé dans cette chambre pour séparer le lit parental de l'espace réservé au bébé. Voilage Lol Inspire, en polyester et coton, 9,90 euros l'unité, Leroy Merlin.

mcr_ms_ss18_12_166.jpg

Un paravent
Paravent diviseur de chambre pliable, en bois et papier tressé, 89,50 euros. Madam Stoltz.

Opter pour des panneaux modulables

Plus opaques qu'un simple linge, moins encombrants qu'une verrière, les panneaux japonais permettent de moduler l'ouverture entre deux couchages. Les installer demande un peu de dextérité puisqu'un rail doit être posé au plafond pour garantir un fonctionnement optimal des panneaux. En revanche, ces lés de tissu sont très résistants, et esthétiquement parlant ils traversent le temps sans prendre une ride. Unis, ajourés ou à motif, ils insufflent une note tantôt graphique, tantôt romantique aux coins nuits. Ces cloisons coulissantes sont donc adaptées pour délimiter la chambre de deux colocataires forcés.

mcr_Marimekko_Home_Fall_18_4_9488.jpg

Des panneaux japonais pour cloisonner
Un paravent japonais laisse passer la lumière naturelle entre les espaces ; l'idéal quand l'un des coins nuits ne bénéficie pas de fenêtre. Marimekko.

Suspendre des accessoires pour diviser la chambre

Envie d'une séparation originale ? Succombez au végétal ! Il vous suffit de dénicher quelques pots et des plantes vertes ; puis de les suspendre à l'aide d'un portant pour donner vie à cette cloison naturelle. Nous vous conseillons de choisir des variétés à feuillage foisonnant et persistant comme le lierre ou le chlorophytum, histoire d'éviter la montagne de feuilles mortes dans votre chambre à coucher. Pour ceux qui n'ont pas la main verte, osez le ciel de lit. Si cet accessoire est plus répandu chez les enfants, il prend la forme d'une moustiquaire ou d'un voilage délicat dans la chambre parentale. Pour vous protéger des regards indiscrets, préférez un ciel de lit foncé. 

mcr_ms.jpg

Des plantes suspendues à une branche
Une cloison 100 % nature et DIY, en voilà une idée séduisante pour diviser la chambre en deux. Sur une branche en bois vieilli - récupérée à la plage ou au fond du jardin -, attachez une série de plantes vertes à l'aide de pots colorés et de macramés. Pot de fleurs rond, en métal, 23,99 euros. Madam Stoltz. 

mcr_Bianca_802-56_2.jpg

Un ciel de lit
Le ciel de lit, un accessoire aussi poétique que pratique pour délimiter le coin nuit d'un enfant ou de ses parents. Papier peint Bianca, à partir de 72 euros le rouleau. Sandberg Wallpapers. 

Diviser la chambre grâce aux revêtements

Séparer une chambre en deux ce n'est pas nécessairement installer une cloison. Quand la luminosité manque dans un coin nuit, un rideau opaque risque d'assombrir encore plus la pièce. Les marqueurs visuels sont tout aussi efficaces quand il s'agit de délimiter les espaces : une peinture foncée pour encadrer le lit conjugal, un lé de papier peint à motif au-dessus du berceau. Certes mixer les revêtements est un jeu d'enfant, pour autant il ne faut pas perdre l'homogénéité de la pièce, en particulier dans une petite chambre. Ainsi il est possible de coupler deux imprimés s'ils déclinent la même palette colorée ; pour la peinture, évitez les contrastes de caractère comme le duo bleu/orange.

mcr_utrec-1101_0.jpg

Une peinture plus foncée pour encadrer le lit
Dans cette petite chambre, le brun cachemire marque la présence d'un coin nuit. Le blanc qui domine dans le reste de la pièce permet d'installer un deuxième lit, avec un espace attitré. La couleur foncée encadre le lit et instaure une ambiance très cosy. Dulux Valentine.

mcr_10_4545.jpg

Papier peint imprimé cheval
Dans la chambre des enfants, le papier peint imprimé incarne l'univers de chaque bambin. Papier peint cheval, à partir de 75 euros le rouleau. Ferm Living. 

Surélever l'un des lits avec une estrade

Il serait dommage de ne pas tirer profit d'une belle hauteur sous plafond. Quand la chambre doit accueillir deux univers de caractère, on peut moduler le volume disponible avec une estrade. Une structure plus ou moins haute - au minimum 15 cm, soit l'équivalent d'une marche - permet de diviser la pièce. Chaque coin nuit profite alors d'une surface à part entière. L'estrade peut être façonnée avec le même revêtement de sol que le reste de la chambre ; ou bien arborer une peinture contrastée, une texture propre. Il ne manque plus qu'un rangement intégré sous le couchage surélevé pour obtenir une chambre deux en un, ultra-optimisée.

mcr_The_Home_-sneakpeek_living.jpg

Un lit surélevé sur une estrade
Surélevé sur une estrade pas plus haute qu'une marche, le couchage prend de la hauteur face au deuxième coin nuit de la chambre. Collection The Home, Ferm Living. 

mcr_Sandberg_wallpaper_Nils_704-21.jpg

Un lit encastré comme une cabane
C'est un lit complètement encastré que l'on découvre dans cette chambre d'enfants gris perle. Ici, le coin nuit se dissimule dans une structure boisée sur-mesure, derrière un rideau de coton ; ce qui isole complètement le lit des autres locataires de cette chambre. Sandberg.

Investir dans un meuble double fonction

Puisque les chambres partagées font souvent face au manque d'espace, on opte sans hésiter pour un meuble de séparation double fonction. Une simple penderie sur roues, une petite commode à tiroirs ou encore une armoire peu profonde incarnent à merveille la cloison entre deux lits. Un dressing sur-mesure - pourvu de placards de chaque côté - reste l'aménagement rêvé pour un duo de colocataires ou deux adolescents en quête d'intimité. En revanche, mieux vaut choisir une bibliothèque ajourée si la luminosité fait défaut dans la chambre. Un modèle modulable, composé de caissons pleins et évidés offrira des étagères aux deux locataires, sans les priver de lumière. 

mcr_IKEA-2-1.jpg

Une chambre pour deux personnes séparée par des penderies
Encastrés entre des penderies d'appoints et des meubles de stockage, les deux lits conservent des espaces propres dans cette grande pièce ouverte. Portant sur roulettes RIGGA, 12,99 euros. Etagère Kallax, 169,90 euros. Ikea. 

mcr_Stacked-Up-org_(150)_0.jpg

Bibliothèque modulable
Modules de rangement, système Stacked 2.0, prix selon configuration, de 129 euros à 259 euros le module. Muuto. 

Associer deux univers déco dans une chambre

Des goûts et des couleurs il ne faut pas disputer ; or partager son coin nuit c'est aussi composer avec les envies de l'autre. Votre ainé affectionne les teintes épurées du style scandinave, mais le cadet insiste pour un look savane ? Au lieu de vous lancer dans les négociations, misez sur les accessoires pour marier deux univers opposés dans une petite chambre. Sur une base neutre, personnalisez les coins nuits à coups de coussins, guirlandes colorées, linges molletonnés, bibelots. Cette astuce est aussi valable pour un couple qui dort avec bébé : la sobriété est de mise sur les murs et le mobilier mais on exprime sa créativité sur les petits objets déco. Preuve que de simples accessoires ont le pouvoir de changer une chambre.

mcr_11_4638.jpg

une chambre d'enfant avec papier peint rayé et accessoires colorés
Papier peint à rayures, à partir de 75 euros le rouleau. Tapis Safari molletonné, forme léopard, 189 euros. Tapis Fruiticana, ananas, 269 euros. Ferm Living.

mcr_PH151753.jpg

Une chambre parentale dans un angle de la chambre d'enfant
Confortablement installé dans un angle de la chambre, le cocon conjugal se démarque de l'espace enfant grâce aux textiles nuancés comme ce rideau graphique ou ce décor mural DIY. Ikea. 

Miser sur des couchages modulables

Le choix du lit est déterminant dans une chambre partagée. On évite à tout prix les modèles massifs et si possible les lits superposés qui mangent beaucoup de mètres carrés. Le lit « cabane », très apprécié des petits, est une solution ludique pour isoler un coin nuit. A la fois couchage et cabane d'aventurier, il se module grâce aux pans en tissus qui se plient, se déplient à l'envie. Si la pièce est partagée seulement par intermittence - comme pour les familles recomposées - on peut choisir un modèle gigogne à glisser sous le lit principal. Et pour ceux qui accueillent régulièrement des amis de passage dans leur chambre, il reste l'option hamac d'intérieur. De quoi insuffler une ambiance bohème au nid douillet. 

mcr_53_kvadrat_373710.jpg

Un hamac dans une chambre
Pour les invités qui débarquent à l'improviste, un hamac d'intérieur et la chambre double sa capacité d'accueil. Granit. 

mcr_mood-nobodinoz-copyright-green-mallorca-provence-apache-carpet-mambo-basket-cushions3.jpg

un lit forme cabane pour enfant
Maison Baléare, en bois de hêtre massif et coton, 395 euros. Nobodinoz.