Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Exprimez votre créativité ! Recevez tous nos conseils déco, les tendances actuelles et réalisez facilement des créations originales
Votre email pour recevoir notre newsletter :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.......

Le guide des matériaux écologiques et recyclables

Par Céline de Almeida
Olivier Waché

En construction comme en rénovation, ou même en décoration, les matériaux écologiques ont la côte. Plébiscités pour leurs qualités intrinsèques, leur proximité ainsi que leur fabrication durable, ces matériaux, bruts ou transformés, répondent à la double nécessité de préserver l'environnement et de créer des espaces de vie sains. Tour d'horizon de ces solutions vertueuses.

mcr-celc-le-lin-au-bhv-credit-s.-rande.jpg
un champ de lin et un moulin en arrière plan

Définition : qu'est-ce qu'un matériau écologique ?

Les ressources naturelles de notre planète ne sont pas inépuisables et il importe plus que jamais de penser aux générations futures. Un matériau écologique doit donc être issu de matières premières biosourcée - d'origine végétale ou animale - renouvelables. Sa transformation doit avoir un impact le plus faible possible sur l’environnement afin de limiter les émission de gaz à effet de serre. Afin de limiter la pollution liée au transport de marchandises, un matériau écologique est de préférence issu de filières locales. Le produit fini doit être non toxique, durable et recyclable.

Sans impact nocif pour l'environnement, neutres en carbone, exploités dans des conditions qui respectent la planète, les matériaux naturels composent une palette pour un usage aussi bien constructif que décoratif ils permettent de concourir à un habitat plus sain, mais sont aussi exploités pour de nombreux autres usages.

Le Guide des matériaux écologiques

Le bois éco responsable

Plébicisté pour son look authentique et ses nombreuses finitions, le bois, résistant, recyclable et renouvelable, est le matériau écologique par excellence, à condition de miser sur des essences locales et des labels comme le PEFC ou le FSC. Rien d'étonnant à ce qu'on le retrouve un peu partout dans nos intérieurs : comme matériau de construction, notamment pour les maisons en ossatures bois ou les cabanes, comme revêtement de sol et de murs à l'intérieur mais également à l'extérieur, ainsi que comme combustible. Victime de son succès ainsi que des problèmes d'approvisionnement liés à la pandémie, le bois a néanmoins vu son prix augmenter ces derniers mois.

Ses multiples essences trouvent chacune un usage en fonction de la classe d'emploi (CL), allant de 1 à 5. Les résineux (pin, douglas...) offrent une grande facilité à être utilisés ; les bois exotiques (ipé, cumaru...) sont résistants et appréciés à l'extérieur ; les bois feuillus (chêne, châtaignier...), mis en oeuvre dans les charpentes, le sont aussi pour les parquets, menuiseries, aménagements.

La pierre naturelle  comme matériau de construction durable

Naturellement adaptée à un usage intérieur comme extérieur, la pierre se décline dans une large palette de couleurs et de textures, et peut revendiquer une durabilité exceptionnelle. Recyclable, imputrescible et résistante aux intempéries, comme aux insectes et à l'usure du temps, la pierre naturelle garanti un bilan carbone proche de zéro à condition d'opter pour des carrières françaises. Au choix : marbre, granit, calcaire, grès, schistes, laves, quartzite, ardoise... Elle peut être utilisée commé matériau de construction ou revêtement décoratif. En revanche, elle est assez onéreuse et nécessite de faire appel à un professionnel expérimenté pour un résultat pérenne. Son inertie thermique fait qu'elle a longtemps été utilisée, puis délaissée au profit du béton ou des pierres reconstituées. Elle est de nouveau prisée en construction, aussi bien en réalisation résidentielles qu'en immeuble collectif. Variée la pierre naturelle décline une infinité de possibilités, qui en font un matériau aussi décoratif que pratique.

La terre crue

Disponible un peu partout et, surtout, gratuite, la terre crue - autrement dit la terre brute, naturellement composée d'un mélange d'argile, de limon et de sable, par opposition à la terre cuite - est utilisée depuis la nuit des temps comme matériau de construction.  Matériau recyclable et renouvelable, elle peut être transformée sous forme de briques ou fixée sur une ossature en bois. Généralement mélangée avec de la paille, la terre présente l'avantage d'absorber et de restituer l'humidité ainsi que de réguler la température par inertie thermique. En revanche, elle n'est pas étanche et est sensible à l'humidité et au gel.

Les terres cuites

Ces revêtements fabriqués de manière artisanale à partir de matériaux naturels - argile, sable et eau - affichent des performances thermiques idéales pour les constructions basse consommation ou positives. Disponibles sous formes de carreaux ou de tomettes et déclinés dans une multitude de finitions - notamment des nuances terracotta pile dans l’air du temps - peuvent apporter du cachet espaces les plus basiques. Résistantes à l’usure et au gel, les terres cuites sont néanmoins poreuses et doivent être imperméabilisées pour éviter les tâches ou avant d’être utilisées en extérieur.

Obtenue à partir de l'argile, un matériau 100% naturel et pérenne, la terre cuite permet bien des réalisation depuis l'objet usuel ou décoratif, jusqu'aux matériaux de construction, comme la brique, La tuile ou le carreau, pour construire abriter, décorer. Elle offre une très bonne isolation pour les murs et une parfaite étanchéité en toiture. En façade, la terre cuite demande peu d'entretien et peut durer une centaine d'années. Ce matériau séculaire sait se renouveler à la fois dans son esthétique mais aussi dans sa fabrication.

Le lin : la matière écologique tendance


Matériau écologique, durable et biodégradable, le lin est cultivé en Europe et plus particulièrement en France. Brut ou tissé, le lin se distingue par sa forte capacité d’absorption de l’humidité. Hypoallergénique et antibactérien, on le retrouve naturellement dans l’industrie textile, pour le linge de lit où il est réputé pour sa douceur et sa durabilité, mais également dans la décoration, sous forme de coussin ou de rideaux, et dans la mode. Associé à de la résine - notamment du polypropylène recyclé - afin créer un nouveau matériau composite, il peut être coulé dans les formes sur mesure pour créer des meubles, mais également des produits à haute performances pour le bâtiment. Le lin est une plante respectueuse de l'environnement, confortable, renouvelable, local, innovant et biosourcé. Le lin, textile le plus ancien du monde est désormais la fibre végétale la plus tendance, la plus verte et la plus innovante. Un hectare de lin permet de fabriquer 3750 m2 de tissu.

La culture du lin est renouvelée en rotation culturale tous les sept ans. Peu gourmande en azote, sa pousse favorise l'activité biologique des sols et améliore la qualité des cultures suivantes de 20 à 30% (blé, pomme de terre, colza...). les textiles de lin, créés à partir de plusieurs lots de fibres issus de différentes exploitations et de diverses récoltes, ne peuvent être assignés à un pays : ils sont, par nature, issus d'une agriculture européenne. Le tissu fini est facile d'entretien même à haute température de lavage, il laisse respirer la peau et présente d'excellentes propriétés de thermorégulation : très bon isolant par temps de froid, il est particulièrement absorbant et évacue rapidement la transpiration.

Le chanvre, où la plante bio par excellence

Plante facile à cultiver, même dans une terre pauvre, avec peu d’eau ou d’engrais et sans pesticides, le chanvre, naturellement thermorégulateur, antibactérien et antifongique, est plébiscite dans l’industrie textile depuis de nombreuses années, notamment pour la fabrication de linge de lit. Tressé, il permet de réalisé de nombreux objets décoratifs. En outre, il est utilisé dans l’architecture éco-responsable comme matériau de construction, associé à de la chaux pour créer du béton de chanvre, ou comme isolant, seul ou associé à du lin et coton. En outre, en raison de sa capacité à séquestrer le dioxyde de carbone et, il permet de réduire le bilan carbone d’un bâtiment.

La paille

Résidu de la culture de céréales, la paille de blé est une ressource locale et durable : selon le CNCP, seulement 10% de la production française suffirait pour isoler tous les nouveaux bâtiments construits chaque année. Remise au goût du jour grâce à l’engouement pour l’architecture éco-responsable, la paille peut être utilisée en construction, notamment comme matériau de remplissage des maisons à ossature bois, mais également en rénovation, comme isolant thermique et phonique des murs ou des combles. Économique et biodégradable, la paille est en outre hydrorégulatrice et résistance au feu, puisqu’elle n’émet pas de gaz toxique et ne propage pas les flammes. Seul bémol, elle est sensible à l'humidité : il faut être particulièrement vigileant lors de sa pose. En outre, cette solution est étonnament durable :  la Maison Feuillette à Montargis fêtera ses 102 ans cette année.

Le liège : isoler avec un faible impact environnemental

Fabriqué à partir de l'écorce du chêne-liège,  extraite tous les 9 à 10 ans de l'arbre sans abattre ni abîmer ce dernier, le liège est un matériau à la fois renouvelable, biodégradable et durable. Léger, résistant à l'humidité, au feu ainsi qu'aux champignons et aux insectes, il peut être utilisé sous forme de panneaux ou de rouleaux pour isolation thermique et phonique des sols ou, sous forme de granulés, pour l’isolation de la toiture ou des creux de murs. Le liège est également utilisé en décoration intérieure sous forme de revétement mural ou de parquet. Le liège est récolté sans abîmer l'arbre, biodégradable, recyclable, il est à la fois léger (il contient 90 % de gaz et une structure alvéolaire) et résistant au feu, à l'abrasion, imperméable, compressible mais à mémoire de forme, et enfin isolant d'un point de vue thermique comme acoustique. le liège se prête à la construction, permet de réaliser des objets et mobilier.

La laine de mouton

La lainne de mouton est une excellente barrière thermique, capable d'absorber jusqu'à 30% de son poids en eau et résistante au feu, la laine, brute ou manufacturée, c'est à dire mixée avec des fibres synthétiques, est utilisée comme isolant dans les régions humides. Facile à poser, sous forme de panneaux, de rouleaux ou de vrac, c'est un matériau renouvelable, recyclable et accessible. Cependant, elle doit donc être traitée contre les insectes avec un produit écologique. Elle est également incontournable en décoration intérieure, notamment avec la tendance de la laine bouclée.

Autre possibilité, opter pour des matériaux recyclés à l'instar de la ouate de cellulose, fabriquée à partir de papier recyclé compressé, de bois composite ou de pierre reconstituée, ou des matériaux composites high-tech, comme le Corian ou le Silestone, moyennant un bilan carbone plus important.

Le bambou

Ce n'est pas un arbre mais bien une herbe, à la croissance ultra rapide, parfois d'un mètre par jour. Le bambou est utilisé en Asie depuis des millénaires et finit par séduire l'occident pour ses nombreux atouts. On le retrouve en construction ou pour des échafaudages pour son extrême résistance et sa légèreté, il se travaille facilement et est de plus très esthétique. On exploite la fibre du bambou dans le textile, pour fabriquer du papier, on le transforme en revêtement comme le parquet, on l'utilise en mobilier d'intérieur ou d'extérieur.

On dénombre plus de 75 genres et 1500 espèces de bambous dans le monde ; 65 % en Asie du Sud-Est, 32 % en Amérique latine, le reste en Afrique et en Océanie.

Le papier peint écolo : qu'est ce que c'est ?

Le papier peint fabriqué avec une forte proportion de papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement, le papier peint écologique est exempt de chlore ou de métaux lourds. À base d'eau, ses encres sont sans solvants sa pose s'opère de la même manière qu'un papier peint classique.

220616_situation_parc_banquette_ok.jpg

Printanier. Confectionné selon un procédé d'impression artisanale, sans PVC, le papier peint panoramique " Parc" libère les perpectives de la pièce. Isidore Leroy.