Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Exprimez votre créativité ! Recevez tous nos conseils déco, les tendances actuelles et réalisez facilement des créations originales
Votre email pour recevoir notre newsletter :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.......

Les reines de la récup' : Valérie de Retour de Chine

Par Céline de Almeida

Ces passionnées de vintage de tous horizons offrent une seconde jeunesse à des meubles anciens, abîmés ou passés de mode… Des pièces chinées avec soin ou personnalisées à la demande, pour une décoration unique. Aux manettes de son eshop depuis 2010, Valérie, 47 ans, chine depuis sa plus tendre enfance. Un oeil exercé, capable de dénicher la pépite dans un amas de vieilleries sans intérêt. Rencontre.

mcr-reines-recup-retourdechine1.jpg

Valérie de Retour de Chine

Comment avez-vous commencé à relooker des meubles vintage pour leur donner une seconde vie ?


J’ai toujours chiné, d’abord avec mes parents, puis étudiante pour me meubler et m’habiller... C’est en arpentant les brocantes et autres Emmaus que j’ai exercé mon oeil. Très vite, j'ai vu l'intérêt de redonner une seconde vie à des meubles, qu'ils soient un peu abîmés ou recouverts d'un vernis moche et vieillot, en les repeignants dans des couleurs actuelles. Souvent, ces meubles vintage revisités sont d'ailleurs plus jolis que ceux que l’on peut trouver dans le commerce !

Chiner, c’est souvent voir le trésor dans un amas de vieilleries sans intérêt. Il n’y a qu’un pas, ensuite, pour imaginer sa transformation. Une de mes premières restaurations a été une armoire scolaire Delagrave. Les armoires parisiennes et d’internat ont rencontré un succès immédiat dès le début de mon activité. Il ne se dément d'ailleurs toujours pas. Elles sont peut-être un peu moins pratiques, mais tellement plus jolies que les dressings proposés actuellement... En particulier pour les chambres d’enfants !

mcr-reines-recup-retourdechine.jpg

une banquette vintage relookée avec du tissu fleuri

Comment avez-vous passé le cap de professionnaliser ce hobby ?


J’ai converti mon mari sans difficulté au virus de la chine et, très vite, la nécessité de vendre pour pouvoir continuer à acheter s’est imposée à nous. J’ai alors créé un blog sur la plateforme Canalblog, en y proposant mes trouvailles. Et ça a très vite marché. J’ai commencé à proposer du mobilier vintage restauré très vite après la création de Retour de chine en 2010.

Comment travaillez-vous ?


Je chine dès que je peux, souvent pendant mes vacances... Je travaille également avec des brocanteurs qui me fournissent du mobilier. Lorsque les meubles sont en bon état, soit je les revends tels quels, soit je les propose sur mes réseaux à la restauration sur mesure - peinture, couleurs, tapisserie, tissu, aménagement -, soit je les restaure selon mes envies du moment.

Je trouve l’inspiration principalement à travers les papiers peints et tissus que je chine ou que j'achète chez des éditeurs et des designers dont j’admire le travail. L’inspiration vient aussi en chinant tout simplement, grâce à des associations de couleurs vues sur une boite ancienne, de la vaisselle… En plus de la restauration de meubles, je propose également le fruit de mes chineries, qu'il s'agisse d'objets, de vaisselle, de linge ancien ou de tableaux,  lors de ventes éphémères. 

mcr-reines-recup-retourdechine4.jpg

une coiffeuse art déco repeinte en gris perle et un meuble fifties relooké avec du papier peint

Comment définiriez-vous votre style ?


Je dirais que mon style est très féminin, ce qui est étrange car je le suis peu moi-même ! On y retrouve du rose poudré, des paillettes, des motifs floraux… J’aime que le meuble soit un élément de décoration à part entière et qu’on éprouve de la joie et du plaisir en le regardant. C’est également pourquoi j’aime tapisser de jolis tissus ou papiers les parties cachées. La beauté réservée à son propriétaire ! Je chéris plus l’intérieur - tout comme mon intérieur - que l’extérieur. Ensuite, je ne suis pas attachée à un style en particulier, je suis autant attiré par l’Art déco que par certaines pièces Seventies, par les matières naturelles, le laiton ou le béton… Je fonctionne essentiellement au coup de coeur.

mcr-reines-recup-retourdechine3.jpg

des meubles vintage repeints en rose et bleu paon

Quelle est l’importance des réseaux sociaux et, plus précisément, d’Instagram dans votre travail ?


Instagram est mon outil de prédilection, mon moyen d’échange quotidien avec ma communauté. Ce contact direct avec mes clients permet la mise en place des restaurations personnalisées qui sont très appréciées par mes followers. C’est le meilleur moyen de chiner un meuble qui, non seulement a une histoire, mais également une qualité de fabrication incroyable, et qui est unique car restauré sur mesure. Le tout tranquillement assis derrière son écran et partout en France.

Appliquez-vous le principe de l’upcycling à d’autres domaines de votre vie ?


J’essaie de ne plus acheter de neuf et de chiner tout ce qui m’est nécessaire pour mon travail : outillage, quincaillerie, tissu, papier peint. J’utilise les chutes de tissu pour coudre des trousses, des porte-monnaies et des coussins. J’ai aussi transformé des draps anciens en parure de lit complète. C’est un mode de vie pour toute la famille, un état d’esprit.

mcr-reines-recup-retourdechine2.jpg

des poufs relookés avec du tissu orné de grosses fleurs

Quelle est à ce jour votre plus belle réussite ?


Je dirais d’avoir réussi à me créer la vie professionnelle de mes rêves,  celle qui me permet de vivre de ma passion, d’être indépendante et d’être auprès de ma famille.