Une collection d'objets en zinc

Par Sandrine Echivard
source : Maison créative n°77, p.122
Publié le 21/08/2014

Sortis des remises, rapatriés du jardin ou tombés des toits, les objets en zinc, matièrelle naturelle aux teintes bleu-gris, sont devenus la passion d'Aurélie.

La collectionneuse d'objets en zinc, Aurélie Leverger
Aurélie a planté, dans un coin du jardin, ce faîtage de toit patiné par le temps qu’elle avait chiné sur un vide-greniers en Bretagne.

Lessiveuses en zinc
Après avoir été rincé au lavoir, le linge était mis dans une lessiveuse placée sur un trépied au-dessus du feu. Ici, ancienne lessiveuse de ménage de la marque Diamant en métal galvanisé.

Bassines et seaux en zinc
Toujours à portée de main, bassines et seaux en zinc simplifient la vaisselle en plein air.

Fauteuil en zinc
Réalisé par un artisan couvreur, ce fauteuil d’extérieur se joue des intempéries.

Matière intemporelle, le zinc a la cote. Dedans comme dehors, il est source d’inspiration et s’associe à tous les styles, du charme au contemporain.

Pots et faisselle en zinc
Pots en zinc et faisselle.

Bassine ancienne et hérisson à bouteilles en zinc
Bassine ancienne et hérisson à bouteilles galvanisés.

Table-trépied en zinc
Une mangeoire en zinc est transformée en table-trépied.

Arrosoirs en zinc
Certains arrosoirs serviront... à l'arrosage. D'autres deviendront des vases d'intérieur.

Arrosoirs, seaux, bassines en zinc
En jardinier responsable, dézinguez le plastique… Au jardin, adoptez la zinc attitude : arrosoirs, seaux, bassines et brouettes, tous unis pour valoriser votre côté nature.

Je suis avant tout une collectionneuse de matière et voue une véritable addiction au zinc, si bien que je multiplie épis de faîtage, œil-de-bœuf, bassines, arrosoirs, trumeaux, fauteuils… Tout ce petit monde zingué rythme la maison et ses extérieurs. Cette passion a débuté il y a cinq ans après avoir échanger un œil-de-bœuf contre mon buffet de grand-mère. Je suis immédiatement tombée sous le charme de cet objet. Imposante et revêtue d’une patine façonnée par le temps, la lucarne a trouvé sa place dans le jardin : une fenêtre sur la nature, une évidence poétique.

J’aime le zinc car c’est un matériau vivant qui prend à contre-pied les injonctions du temps, passant d’un éclat éblouissant aux teintes bleu grisé, gris clair à rouille blanche. Recyclable à 90 %, sans perdre ses propriétés physiques ou chimiques, le zinc est un corps simple que l’on trouve dans la nature sous forme de minerai (blende, calamine ou smithsonite), ce qui fait de lui un métal écologique.

Esthétique, il s’intègre partout, impose son côté brut et son élégance en toute simplicité.

Mes  « utilitaires d’extérieur » sont mes favoris. Détournés de leurs fonctions initiales, ils migrent à foison dans mon intérieur, pour faire leur show : les arrosoirs deviennent des vases bucoliques, les lessiveuses récoltent le linge à repasser, les épis de faîtage s’accumulent dans un coin du salon…