Une poste Art-Déco transformée en loft industriel

Par Maeva Destombes

Idéalement située à quelques minutes de la plage de Trouville, l’ancienne poste a retrouvé une seconde vie grâce au talent expert de l’architecte Amélie Buvat. L’espace de 300m2 a été rénové et divisé en un somptueux 5 pièces et un studio indépendant de 50m2 tout en gardant l’esprit Art Déco du bâtiment classé. Meubles modernes et design sont mixés sans complexe avec des éléments d’époque entièrement restaurés comme la mosaïque recouvrant les murs et les sols, les vieux comptoirs et écritoires, les anciennes cabines téléphoniques. Ce loft  à la fois bohème et contemporain est parfait pour réunir 8 à 10 personnes à la manière d’un gîte.

L'entrée de la poste en ferronnerie Art Déco. A gauche de la porte d'entrée, des anciennes cabines téléphoniques et des écritoires. Au centre, le coin salon avec 3 canapés, un grand tapis et 3 tables gigognes.

De nombreux éléments de déco ont été conservés dans leur jus ou restaurés à l’identique. Les mosaïques du sol et des murs, les cabines téléphoniques, l’horloge et la plaque au dessus de la porte d’entrée, les écritoires mais aussi le remarquable travail de ferronnerie de la porte d’entrée typique de la période Art Déco.

Un bâtiment de 300m2 typique de l’Art Déco

L’idée de restaurer des anciennes postes se répand partout en France. Depuis de nombreux mois, on voit fleurir ici et là, des postes se transformant en habitation (Troyes, Paillencourt, Alès, Saint-Projet) ou en bâtiments destinés à la collectivité... L’ancienne poste de Trouville, construite en 1930 par Pierre Chirol, est prête à écrire une nouvelle histoire grâce au talent de l'architecte Amélie Buvat. Chargée du projet par la société Builddinvest, elle a su transformer les 300 mètres carrés en un magnifique loft de standing dans un style industriel, moderne et chaleureux. Le challenge était de réussir à transformer les nombreuses contraintes, qui donnent à l’édifice son cachet historique, en atouts. Le style Art-Déco de ce bâtiment classé a été sublimé par la créativité de l'architecte.


Première contrainte : les salles de l'édifice possédaient une très importante hauteur sous plafond rendant le lieu peu lumineux. Toutes les fenêtres étaient dotées de vitraux en verre dépoli. L'un des objectifs a donc été d'apporter un maximum de lumière. Le travail sur l'éclairage a donc été très important. L’architecte s’est amusée à varier et multiplier les sources et les supports pour ponctuer l’espace de touches de lumière. Chacun de ces éclairages apporte une touche particulière. Au dessus du comptoir de la cuisine, les spots jouent l’esprit guinguette. Des appliques de style plus industriel prennent place au milieu des vitraux et pour éclairer les écritoires.

Le salon : espace cosy où matières et couleurs se marient harmonieusement

Au premier plan, un fauteuil en rotin avec une peau de bête blanche. Au second plan, deux canapés et 2 tables gigognes. À l'arrière plan, l'entrée de la poste avec sa ferronnerie en métal style Art Déco.

Tout a été mis en œuvre pour rendre le salon très cosy. Les canapés moelleux en velours côtoient un fauteuil en rotin, matière symbole de l’Art Déco, sur lequel traîne une peau de bête.

Au premier plan en fauteuil en structure tubulaire et assise en velour rose. A l'arrière plan, l'espace salle à manger avec une table en bois massif. Derrière l'ancien comptoir de la poste transformé en bar.


Le mobilier a été choisi pour coller à l’esprit Art Déco comme ce large fauteuil avec sa structure tubulaire dorée et son assise en velours rose.

Vue générale sur le salon et sur l'écran géant installé à la place d'anciens casiers à clefs.


Les anciens casiers à clefs ont été transformés en meubles de rangement. Les rangées centrales ont été retirées pour laisser la place à un écran géant et quelques étagères. Un tapis taille XXL délimite le coin salon.

Des contraintes architecturales transformées en atouts

Autre contrainte à contourner, les couleurs existantes sur les différents éléments de déco à conserver impérativement. Le choix des autres couleurs a été guidé par les teintes de l'Art Déco notamment le vert, le vieux rose, le gris, le jaune moutarde, déjà en place sur les mosaïques et le bois. Les sols et les murs étaient recouverts de parementages en mosaïque. Les nouvelles couleurs ont donc dû s'adapter à ces couleurs existantes. D'autres éléments ont été conservés dans leur jus pour donner encore plus d'originalité et d'authenticité au projet final. Les cabines téléphoniques, les boîtes postales, les tables d'écriture, l’horloge murale, les boîtes postales sont restées à leurs places initiales comme figées dans le temps mais ont été détournées de leur fonction première dans un esprit récup’ indéniable.

L'esprit bohème guide la déco

Pour les chambres tout a été à imaginer car aucune pièce n'existait réellement. Amélie Buvat a eu une totale liberté sur cette partie là. Les quatre chambres avec salle de bains ont investit l'ancien centre de tri.
La transformation de cette ancienne poste en élégant loft est totalement réussie. Le style contemporain et bohème porte la signature d'Amélie Buvat. Le lieu est convivial et chaleureux. Les matières comme le velours le laiton ou l'osier, les couleurs et les motifs sont mélangés avec élégance pour donner à cet appartement une atmosphère très dépaysante et atypique.

Dans la salle à manger, une table taille XXL pour la convivialité

Vue sur la grande table à manger avec le bar à l'arrière plan. 7 suspensions en maille de fer au dessus de la table.


La large table en bois massif de la salle à manger est une invitation aux repas et aux échanges conviviaux.

Les détails qui font la différence

A gauche, une ancienne enseigne sur laquelle est écrit le mot sortie. Au milieu, zoom sur les suspensions en maille de fer de la salle à manger. A droite, détail des anciens casiers à clefs de la porte.


Les petits détails ont chacun leur importance et donne au loft cette petite touche industrielle si moderne : enseigne en métal, suspensions en maille de fer et anciens casiers à clefs.

Les chambres : un univers buccolique marqué par les couleurs de l'Art Déco

Trois styles de chambre. A gauche, deux lits simples collés. Le mur au niveau de la tête de lit est recouvert d'un papier peint noir et bleu gris. Les lits sont recouverts d'une couette bleu canard et bleu ciel. Des coussins colorés sont posés sur les lits. Au milieu, deux lits collés avec couette bleu canard et coussins colorés. Le mur de la tête de lit représente une scène dans la savane avec un léopard. À droite, deux lits collés. Un soubassement réalisé en peinture bleu canard. Un tapis berbère en laine.


Dans le mouvement Art Déco, la couleur utilisée à plat est un élément structurant. Dans les chambres, elle est utilisée parfois comme soubassement. Dans d’autres chambres, les têtes de lit sont dotées d’un papier peint panoramique reprenant tout le bestiaire ou les motifs de nature de l’Art Nouveau. Dans toutes les chambres, d'autres éléments de déco donnent une touche bohème : tapis de style berbère en laine, tapis multicolore en coton et en jute tressé à la main, couvre-lits en lin.

Les salles de bain, sobres et élégantes

Une salle de bain avec vue sur la douche et le lavabo. Une partie des murs est en carreaux blancs, l'autre en peinture bleu canard. Au sol, des tomettes gris foncé.


Dans les salles de bains, la simplicité et la sobriété sont de mise. Au sol, des tomettes grises. Les couleurs des murs sont inversées par rapport aux chambres : le soubassement est en carreaux blancs tandis que le haut des murs est peint en bleu canard. Une ligne de carreaux noirs vient délimiter subtilement les deux couleurs. Le graphisme et les lignes très droites de l'Art Déco ont  été totalement respectés.
Tags