Une nouvelle ère pour une manufacture parisienne

Par Emma Zrour

De l’usine au loft, une réhabilitation spectaculaire que l’architecte Vincent Eschalier a parfaitement réussie en préservant l’âme de ce lieu si singulier. 

mc_loft_paris10_ez.jpg


Mobiliers chinés ou de designers cohabitent dans ce lieu que les propriétaires ont investi en conjuguant le passé au présent. Une façon originale de commencer une nouvelle histoire.

Le bon tempo

horloge.jpg

Design, minimaliste et ultra-contemporaine, cette horloge à fixer au mur s’accorde avec tous les styles. Disponible chez The Conran Shop.

Une reconversion réussie

On a du mal à s’imaginer entrer dans une ancienne imprimerie parisienne, de 1500 m2, tant la transformation a été considérable. Ce projet audacieux a permis de créer un lot de 17 lofts à l’écart du bourdonnement de la capitale. Il a fallu deux ans de chantier pour donner à ce lieu une nouvelle vie. L’usine n’avait, alors, qu’un seul point d’accès ce qui rendait la réhabilitation difficile : une porte d’un mètre avec dans son prolongement un étroit couloir souterrain de 45 mètres de long pour accéder au chantier. Une véritable prouesse pour les ouvriers qui ont dû acheminer matériaux, gravats, outillages vers la pièce centrale. Tout le bâtiment a été vidé, puis séparé en 17 entités avec, pour chacune, la possibilité de construire des mezzanines, ce qui a permis de camoufler la tuyauterie et le câblage électrique. Dans chacun d’entre eux, l’espace est distribué de manière à créer un grand ensemble séjour-cuisine. 

mc_loft_paris10_2ez.jpg

La façade d’origine a été conservée mais les fenêtres anciennes et non isolantes ont été remplacées par des nouvelles avec des profilés en aluminium plus résistantes au temps. Les points lumineux ont été multipliés dans toute les pièces grâce aux grandes baies vitrées et à la verrière.

Conjugaison du passé au présent

On accède aux chambres par un escalier en colimaçon en acier thermolaqué de couleur noir. Quant aux structures métalliques, elles ont été nettoyées et restaurées pour se fondre aisément dans l’esprit industriel voulu par l’architecte Vincent Eschalier. Classé monument historique, la façade du bâtiment a gardé toute son âme avec ses briques et ses immenses fenêtres. L’architecte a créé un lieu de vie agréable qui rend hommage à l’usine d’autrefois.

mc_loft_paris10_3ez.jpg


L’entreprise Escaliers Décors a réalisé cet impressionnant escalier hélicoïdal en acier avec des marches Nanaocoustic®. Un concept breveté qui permet de monter et descendre les marches métalliques en réduisant l’impact sonore.

Une décoration épurée

Les murs blancs contrastent avec le noir des structures métalliques. Quant aux sols, ils apportent une touche de modernité à l’ensemble de la pièce grâce notamment à ses larges lames de parquet chaleureux et le carrelage grès cérame de la cuisine de couleurs gris. Ce bâtiment parisien de 1789 cache une terrasse toute de bois et de verre. Vincent Eschalier a profité de la hauteur du bâti pour offrir aux résidents un cocon de verdure isolé des tumultes de la capitale. 

Escaliers dans l'esprit loft

mc-montage-escaliers-ez.jpg


1- Escalier en forme de spirale avec des marches en métal ou en hêtre massif brut. Prix sur devis. Nova, Lapeyre
2- Escalier à limon métallique découpé. De 3000 à 10000 €. Ferro, Ascenso
3- Escalier en métal noir fabriqué à la main. Pièce unique. 7000 € environ. Olivier Patrice.

Mélange de styles 

mc_melange_des_genres_ez.jpg

1- Fauteuil Mademoiselle. 623 €. Missoni pour Kartell.  
2- Papier peint fantaisiste. 39 euros/m2.  MUES DESIGN, collection Tutti Frutti, réf. BenjaminA3P
3- Assiette de décoration. 55 €. Hybrid Isaura, Seletti.  

Contact :
Studio Vincent Eschalier - 210 avenue Pasteur - 93170 Bagnolet
 

Tags