Une maison où écologie et architecture font bon ménage

Par Emma Zrour

Découverte d'une maison ancienne réhabilitée avec des matériaux non polluants. Une transformation signée par le cabinet Seuil Architecture, à Toulouse, avec la volonté de s'inscrire dans une démarche éthique environnementale.

mc_rehabilitation_toulouse_goncalvesarchitecte_creditstephanebrugidou7_ez_1.jpg

Quelques vestiges du passé rappellent l'ancienne maison traditionnelle en pierre. Dans une démarche écologique, le propriétaire et l'architecte ont souhaité recycler une partie des murs qui servent, aujourd'hui, de rempart au froid.

Haute performance écologique

C’est dans une véritable politique environnementale que l’aménagement de cette vaste maison de 185 m2 a été pensé. La réalisation a été faite en auto-construction à près de 90%, un acte qui correspond aux idées du studio d’architecte et des propriétaires. Composée de terre cuite bois et acier, la maison mélange l’esprit de l’ancien à la modernité des matériaux. La façade a gardé des vestiges de l’habitation d’origine où des longs morceaux de mur en pierre viennent protéger une partie de la nouvelle structure. Un mélange réussi qui épouse parfaitement l’ambiance contemporaine et naturelle tant recherchée. Le studio a profité de l’ensoleillement du sud-ouest pour concevoir une maison passive. L’orientation, les ouvertures, l’isolation, la ventilation et les dispositifs de protection solaire (issus de la récupération des matériaux de la vielle façade) démontrent ainsi la belle union entre une architecture respectueuse de l’environnement et un haut niveau de confort.

mc_rehabilitation_toulouse_goncalves2.jpg

Au sol, un carrelage aux tonalités naturelles et murs intérieurs en briques qui témoignent d'un passé glorieux. La décoration intérieure est sobre : seules quelques pièces de design connu, comme la chaise longue dans le style Le Corbusier, viennent l’habiller. Un mode de vie cohérent qui convient aux aspirations des propriétaires en accord avec la nature.

Une maison verte

mc_rehabilitation_toulouse_goncalves_0.jpg

Des mini-potagers viennent protéger la toiture et fournir aux occupants quelques salades, plantes aromatiques et légumes… le tout dans le respect des saisons.

La toiture végétalisée et son potager contribuent à développer cette tendance « verte » qui s’inscrit dans une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE). Elle fait également office de solarium et d’isolation naturelle importante. Eco-système miniature, la maison illustre parfaitement la réduction de la dépendance énergétique. Elle répond également à certains besoins fondamentaux avec sobriété comme le poêle à bois qui chauffe la maison l’hiver et sert de décoration l’été. Les longues terrasses sont aménagées avec des lattes en bois imputrescible assorties à la façade.

Côté terrasse

mc_rehabilitation_toulouse_goncalves_terrasse_recadree_0.jpg


Une terrasse a été construite afin de permettre aux habitants de sortir des pièces à vivre et de profiter de l'extérieur. Pour se protéger du soleil, un voile d'ombrage a été installé sur la partie attenante au salon.

 A la belle saison, les propriétaires sortent le mobilier de jardin et profitent de cet environnement calme et naturel pour vivre un moment de sérénité loin des tumultes de la ville. Terrasses au pied de la maison ou sur le toit, chacun y trouve son havre de paix. 

Petit tour d'horizon sur les terrasses en bois

mc_montage-terrasse_ez.jpg

1- Lame de terrasse Pin. 5,71 €. Lapeyre
2- Planche en bois à visser sur des lambourdes. 4,95 €/l'unité. Leroy Merlin.
3- Lames réversibles à fixer sur les lambourdes. Silverwood. Prix sur devis.

Découvrez tous les lieux à visiter dans le cadre des Journées d'Architecture à Vivre
Tags