Une maison à partager à Tokyo

Par Sandrine de Bruyne
source : Maison créative n°83, p.110

Dans la capitale nipponne, 50 % de la population vit seule. En réponse à cette évolution sociétale, l’architecte Satoko Shinohara, épouse du célèbre Kengo Kuma, a imaginé la maison « share yaraicho », un habitat partagé proposant une alternative à la solitude moderne urbaine.

Architectes japonais

Satoko Shinohara et Kengo Kuma, couple d’architectes, sur le toit terrasse végétalisé de la maison.

L’âme du lieu

Membrane extérieure de la maison

1. Côté rue, la façade est constituée, sur toute la hauteur (10 mètres), d’une membrane en plastique translucide qui s’ouvre au moyen de deux fermetures à glissière.
2. Pour entrer dans la maison, il suffit de tirer sur la fermeture Éclair de la « porte »... Celle-ci se ferme par un simple cadenas.

Première habitation communautaire conçue pour la collocation, « Share 2 Yaraicho », maison de 128 m bâtie sur un terrain de 76 m2, est une réussite. Nous sommes au cœur de la capitale nippone, dans le quartier de Shinjuku, et les problématiques de densification urbaine sont aiguës.

La solution : construire en hauteur

Cette maison de 10 mètres de haut, sur 4 niveaux, peut loger dans ses 8 chambres plusieurs locataires qui partagent les autres pièces de vie. La volonté d’une architecture durable et peu coûteuse, à la construction comme à l’usage, se ressent dans le choix des matériaux. Les éléments transparents ou translucides (verre, plastique, polycarbonate) permettent de limiter les besoins en lumière artificielle, la dalle structurelle en béton du rez-de-chaussée est laissée apparente et, pour l’essentiel, murs, parements et mobilier sont en panneaux de contreplaqué marine, un matériau écologique et bon marché.

Salon à partager

1. Quelques mètres derrière le rideau de l’entrée, une seconde façade, en polycarbonate, occupe la moitié supérieure de la maison. Cet espace de transition sert aussi bien d’atelier que
de terrasse, c’est
le premier lieu de partage et d’échange des locataires.
2. L’articulation des panneaux favorise la ventilation naturelle, essentielle quand on sait que l’humidité et la chaleur estivales sont deux inconvénients majeurs du climat tokyoïte.

Cuisine

La cuisine commune, située
au troisième étage, est organisée autour d’un îlot central.

L'idée déco - L’espace de vie commun est traversant
 et décloisonné. Construits sur la longueur de la pièce, les rangements sont de simples étagères en médium fixées aux murs.

salle de bains

L’idée déco - Dans la salle de bains collective, le lavabo en acier inoxydable (1) est conçu pour faciliter l’utilisation par plusieurs personnes. En vis-à-vis, une baignoire (2) peut être isolée au moyen de panneaux coulissants et d’un rideau.

Bibliothèque salle à manger

1. La bibliothèque du deuxième étage a été conçue et réalisée par les locataires en contreplaqué marine.
2. Les meubles, notamment la table basse du salon, ont été réalisés par les premiers résidents de la maison Share en 2012, pour la plupart étudiants en architecture. Ils ont utilisé le même contreplaqué que celui des parois.

Chambre

Les chambres, fonctionnelles et lumineuses, sont assez petites, entre 10 et 12m2.