Une ancienne gendarmerie transformée en havre de paix

Par Virginie Cantais
source : Maison créative, n°71, p. 60

À quelques kilomètres des châteaux de la Loire, cette ancienne gendarmerie séduit les amateurs de vieilles pierres. Apparentes à l’extérieur, comme à l’intérieur, elles cohabitent avec de beaux meubles en bois. Bienvenue chez Anne et Victor.

Extérieur de la gendarmerie

1 - Étonnante reconversion. Cette oasis de verdure était le jardin potager des gendarmes : une parcelle par famille !
2 - Dans le mur épais, le rebord de la fenêtre devient une large niche d’où une trio de brocs anciens semble vouloir partir en promenade.

La salle à manger

Salle à manger gendarmerie

La salle à manger, avec ses 7 mètres sous plafond, a des airs de nef d’église de pierre. Au sol, la terre cuite prolonge cette impression, tandis que des carreaux de ciment anciens viennent tapisser de couleurs l’espace situé sous la table.

La salle à manger

1 - Dans la salle à manger, sous les deux tables bistrot recouvertes de zinc, des carreaux de ciment anciens, retrouvés dans le grenier, forment un «tapis» coloré réalisé par Victor. Le sol en terre cuite a été restauré, et au mur, tous les joints entre les pierres ont été refaits. Les chaises ont été patinées par Anne.
2 - Les repas sont servis dans une jolie vaisselle d’autrefois. Lavande et menthe fraîche participent au plaisir olfactif.

La cuisine

gendarmerie cuisine

Les détails de la cusine

1 - Sur le trompe-l’œil de pierres apparentes des murs de la cuisine, une collection de chromos anciens est accrochée.
2 - Point d’orgue de la cuisine : le décor fermier, réalisé par Pascal Planchard, peintre et décorateur, sur des anciennes portes de placard.

Les objets chinés

Les objets chinés

Les objets chinés mis en scène donnent une touche personnelle et piquante à l’ensemble de la salle à manger : collection de bouche-bouteilles, de cordes à sauter et de toupies, ou d’embauchoirs mis en boîte. Un buste, couleur albâtre jauni, sur socle et sous cloche grillagée, prend un air d’étrangeté.

La chambre

La chambre

L’ossature de la charpente sert de structure au ciel de lit, fabriqué avec des draps anciens en lin. Les coussins apportent une pointe de couleur.

Les meubles de la chambre

1 - Le meuble de toilette Thonet a pris place dans un coin de la chambre. Le paravent en tissu avec ses broderies est une création maison.
2 - Teintes poudrées pour cette commode, peinte par Anne, en harmonie avec les coussins posés sur le lit (peintures Patines ficelle
 et chocolat). L’abat-jour est aussi l’une des créations de la maîtresse de maison.

La salle de douche

Salle de douche

La salle de bains a été construite en partie à l’endroit où se trouvait l’ancienne sellerie. Toute en transparence, la paroi de la douche à l’italienne contribue à donner une lumière étonnante à cette pièce.

La chambre d'enfant

Chambre d'enfant

Anne et Victor ont cherché à mettre en valeur les matériaux d’origine. Même le mobilier a été peint dans des tons naturels, couleur ficelle, sable ou argile.

Chambre d'enfant

1 - Sur la gauche, la porte en loupe d’orme décapée s’ouvre sur une chambre d’enfant qui était à l’origine une écurie.
2 - Sur la commode ancienne, trône un jeu de quilles repeintes et numérotées. La chaise haute de poupées a été patinée par Anne.

Les bonnes idées

Les bonnes idées à piquer

1 - Appui-tête pour robinet. Rehaussé d’un dosseret en carrelage noir, le timbre d’office gagne en visibilité et en style. Une ancienne boîte à sel émaillée est accrochée au mur.
2 - Bibliothèque de jardin. L’escabeau trouvé dans le grenier a été trans- formé en bibliothèque. Les jardinières en zinc peuvent aussi bien rece- voir des livres de cuisine que des magazines de déco...
3 - Marque-place personnalisé. Au dos des chaises pati- nées sont attachées d’anciennes étiquettes sur lesquelles figurent les initiales de chaque invité, qui retrouvera ainsi sa place à table.
4 - Boîtes à messages. L’ensemble de boîtes aux lettres anciennes chinées recèle de petits trésors. La cage à oiseaux en fil de fer est une création De Beaux Souvenirs.

La petite histoire

La beauté d’origine de cette ancienne gendarmerie, datant de 1833, avait été altérée par le temps. Mais Anne et Victor n’ont pas été effrayés par son mauvais état. L’atmosphère et le charme l’ont emporté. « Il ne manquait que le bruit des sabots des chevaux claquant sur les pavés de la cour carrée ! », racontent-ils. Pendant six ans, Victor a travaillé à sa rénovation. L’espace a été redistribué, les sols restau- rés et la salle à manger - où se trouvaient les écuries - avec ses sept mètres de hauteur, a retrouvé son prestige ! Passionnée de décoration, Anne s’est occupée de l’intérieur, a patiné les meubles, et c’est dans l’ancienne buanderie qu’elle a installé sa boutique de déco, La Vigenna.

Tags