Une ancienne bergerie au Liban

Par Mario de Castro
source : Maison Créative n°71, p 46

Productrice de vin et décoratrice, la propriétaire des lieux a transformé de façon ingénieuse cette ancienne bergerie, vieille de plus de deux cents ans. Le lien qui l’unit à la terre l’a conduite ici, au nord du Liban, près de Batroun, dans ce lieu où elle a su conserver une forme de tradition et asseoir son goût pour la récup’.

Patio bergerie Liban

Suivant la tradition des maisons libanaises, l’immense salon est traversé par trois arcades en pierre de taille. Une rangée d’arcades aveugles, le long du mur, crée une symétrie.

Bergerie Liban extérieur

L’heure est à l’apéritif sur la terrasse où plusieurs petits salons cohabitent. Les tables sont faites à partir des vieilles portes en bois de la bergerie. Des soieries indiennes habillent les pergolas dressées au gré du soleil et du vent.

Salle à manger sur fenêtre

La table est mise dans le coin salle à manger, un repas libanais est au menu. Chaises Thonet, héritées de la grand- mère, vaisselle libanaise en verre soufflé et tapis anciens au sol.

Evier alcôve cuisine

Dans le creux de l’ancien youk, niche creusée dans les murs des maisons rurales, aménagé en coin évier, la propriétaire a installé de petites étagères de rangement. Le sol de la cuisine est tapissé d’une natte
en plastique syrienne reprenant les dallages des maisons anciennes.

gazinière cuisine

Experte en détournement d’objets, la propriétaire a créé des rideaux pour les étagères à partir de saris. Sur les murs, elle a accroché des paniers africains en osier, des corbeilles et des épices.

meuble avec livres et théière

Théières, verres soufflés locaux et livres de cuisine sont les objets fétiches de la décoratrice.

Lavabo salle de bain façon cheminée

Dans la salle de bain, la décoratrice a récupéré la margelle d’un ancien puits au-dessus duquel on découvre sa collection de peignes en corne provenant de plusieurs coins du monde.

Chambre au voilage rose et rouge

Dans la chambre de la maîtresse des lieux, L’Inde est à l’honneur avec la métamorphose de saris en rideaux, dessus-de-lit et moustiquaire.

Perchée à 310 mètres d’altitude dans la montagne libanaise, cette bergerie de 120 m2 est située sur un immense domaine de 22 hectares à Eddé, près de la ville de Batroun, non loin de la côte au nord de Beyrouth.  Datant de 1751, les travaux de restauration ont duré plusieurs mois.

Dans cette région montagneuse, au climat chaud et au fort taux d’humidité, la propriétaire a choisi d’utiliser pour la réhabilitation des matériaux de construction locaux, tels que la pierre calcaire, le bois de cèdre et la terre battue. Elle a conservé de la bâtisse d’origine tout ce qui pouvait l’être, à savoir les murs en pierre et leurs ouvertures stratégiquement orientées, ainsi qu’une vaste terrasse permettant les repas et la détente en plein air.

Formée aux Arts et Métiers de Munich, l'univers de la maîtresse des lieux est composé d’objets et de souvenirs rapportés de ses nombreux voyages autour du monde. La maison est un véritable carrefour des civilisations, où se mélangent objets et tapis récupérés au fond des greniers familiaux et pièces ethniques chinées au détour de de pérégrinations en Afrique, en Inde et au Brésil. Adepte de la récup’, la décoratrice a également créé des pièces originales adaptées au lieu.