Un grenier aux ressources inépuisables

Par Karine Villame. Stylisme : Virginie Cantais
source : Maison Créative n°63

Dans les communs du château de Villennes-sur-Seine, un grenier à grains a été réinventé avec humour et rénové dans le respect des traditions, par de fervents passionnés d’un passé romantique. 

Espace salon sous charpente.

C’est dans les communs du château de Villennes-sur-Seine que Camille et Pierre ont élu domicile. Le lieu était pour le moins chargé d’histoire. On comprend aisément leur coup de coeur pour les dépendances de ce charmant château situé en périphérie de Paris. Les deux heureux propriétaires n'ont eu de cesse de privilégier les ouvertures sur l’extérieur, à l’image de la fenêtre en triangle du salon qui apporte lumière et douceur. Objets détournés teintés d’une pointe d’humour, tissus raffinés, portraits d’ancêtres et argenterie de famille composent ce décor au caractère désuet.

Avec ses importantes hauteurs sous plafond, et l’étonnant volume de poutres datant du XVIIIème siècle, il était évident que nous allions créer notre petit nid en jouant avec ces atouts de taille.

Camille

Une cuisine authentique sous charpente

Profitant d’une soupente pour aménager un bar inattendu, tout en y installant également la cuisine, Camille et et Pierre ont su tirer parti du moindre recoin.

Cuisine sous charpente, mobilier mêlant verre et fer forgé.

1. Dans une ambiance entre passé et présent, Camille a privilégié le blanc craie lumineux et blanchi les poutres pour plus de douceur. Elle a également opté pour des tomettes au caractère intemporel.
2. Sur une desserte en fil de fer, Le Monde Sauvage, une girandole chinée et un photophore insolite réalisé à partir de couverts anciens.
3. Sous cloche, une bougie « Nazareth », au mur, une applique « Princesse », au tissu esprit Napoléon III, signée Vox Populi.

Un salon - salle à manger assorti

Pour réaliser cette habitation pleine de charme, Camille s’est exprimée avec des teintes apaisantes, du blanc antique, du gris plus nuancé et un sol en terre cuite pour base de décor. La salle à manger est à cette image. 

Espace salon - salle à manger au style classique. Argenterie et large miroir.

1. Sous le miroir mercurisé au décor d’angelots, la table est dressée pour le goûter. Sur un ancien drap teint et bordé de dentelle, une nappe en lin gris, Arte Pura. Argenterie de famille, chaises chinées aux puces de Saint-Ouen.
2. Service en faïence blanche festonnée, Lifestyle. La coupe et le serviteur en métal argenté sont des trésors de famille.
3. Un livre de recettes indispensable, collection Marabout, carafe Chehoma.

Vers le coin salon, les objets se mettent en scène sur une note d’humour le plus souvent caractérisée par des animaux d’une grande drôlerie réalisés en papier mâché, chacun racontant une histoire qui s’enrichit avec le temps.

Fauteuil rayé et tête de cerf dandy en papier maché

1. Trônant fièrement sur la console, un cerf « Dandy » en papier mâché joue les intrus de charme.
2. Hérité d’une aïeule, le fauteuil recouvert d’une toile à matelas semble attendre son hôte. À droite, une tête de cheval en bois sculpté fait irruption sous la console.

Un couloir chargé d'histoire et une salle de bain romantique

Couloir avec portrait d'aïeul au mur

1. Sous le portrait d’ancêtre daté du xixe, une charmante sellette patinée, habille l’angle de la bibliothèque agrémentée de grillage.
2. Portrait d’ancêtre, XIXème siècle, L’Armoire de Camille.

Ô temps ! suspend ton vol...

Couloir au style XVII ème siècle

1. La bibliothèque grillagée, comme pour mieux garder les secrets qu'elle renferme, est agrémentée de l'inscription "Rêve" sur sa tranche. Au sol, une poule assortie.
2. Un coussin signé Vox Populi, délicatement posé sur une ravissante banquette XVIIe, rappelle les portraits d’ancêtre.
3. La salle de bains s’inspire d’un passé romantique : l’ancien volet intérieur devient paravent et les coeurs en tout genre s’invitent dans tous les styles, sous toutes les formes, de toutes les couleurs.

Une chambre douce et lumineuse

Douillette et chaleureuse, la chambre ne manque pas de charme et invite au repos. Chaque recoin a été mis en valeur, l'ossature de l'ancien grenier impose ses formes avec douceur et les soubassements s’improvisent bibliothèque insolite. Les livres sont ainsi nichés sous les poutres blanchies, mises en valeur par le mur. Le tout forme une douce harmonie. 

Chambre parentale sous charpente.

Couvre-lit en lin et oreillers assortis Borgo Delle Tovaglie ; édredon et oreillers volantés réalisés par L’Armoire de Camille.

Le mobilier, comme dans le reste de la maison, a été choisi avec humour et passion. La maîtresse de maison, à l’origine de la boutique versaillaise L’Armoire de Camille, a su chiner un mobilier aux petits volumes pour ne pas encombrer l’espace et jouer sur les détournements d’objets. Sont ainsi nés de son imagination un pied de lampe composé d’un assemblage de livres anciens ou des panneaux d’armoire sculptés métamorphosés en éléments décoratifs.

Mobilier de la chambre parentale, dominante terre cuite et bois.

1. Sur une ancienne malle peinte, une lampe réalisée avec des livres anciens. Abat-jour en gaze de lin, Borgo Delle Tovaglie. 
2. Petite commode galbée du xixe siècle patinée ; pot en terre cuite, L’Armoire de Camille.

Les idées déco que l'on aime

Papier plâtré et échassiers chinés

1. Charmante reconversion Les livres sans attrait ont recouvré une seconde jeunesse. Habillés de plâtre par Camille, ils s’imposent désormais comme de véritables sculptures inattendues.
2. Humeur volatile. Sur la petite desserte, les appelants chinés en baie de Somme jouent les échassiers de charme parmi des pots à pharmacie anciens.

Chien en papier mâché et fauteuil avec housse à froufrou

1. Il a du chien. Une note d’humour se dégage du lieu, ponctué d’animaux en papier mâché d’une étonnante véracité. Personnages à part entière, ils animent sans vergogne ce décor romantique.
2. Housse à la rescousse. Rien de plus simple, mais il fallait y penser. La chaise sans attrait prend des allures chic et froufroutante avec cette housse en lin gaufré, Arte Pura.