Un appartement sous influences japonaises

Par Christine Pirot-Hébras
source : Maison créative n°79, p.40

Poétique et rassurant, cet appartement situé sous les toits de Paris nous plonge dans l’univers d’Adeline Klam. Créatrice passionnée par les motifs et les couleurs, cette spécialiste en papier japonais nous révèle ses petits secrets d’aménagement.

Salon japonisant

Découvert lors d’un voyage, le papier japonais n’a plus de secret pour Adeline Klam. Cette créatrice formée à l’école Duperré utilise les techniques de cartonnage, de reliure, d’encadrement et de pliage pour réaliser de ravissants objets de décoration qu’elle vend dans sa boutique. Cet univers poétique se retrouve dans l’appartement dans lequel elle vit avec son mari, Cédric, et son fils, Ulysse, âgé de 2 ans.

Cuisine japonisante

La cuisine s’ouvre sur le salon pour laisser passer la lumière. Dans le vase, des fleurs de cerisier en papier, réalisées par Adeline, redonnent vie à de simples branches.

Optimiser l’espace de cette petite surface d’une cinquantaine de mètres carrés était primordial. « Nous avons imaginé et dessiné tous les rangements sur mesure en tenant compte de la circulation et de la lumière. » C’est le cas notamment de la menuiserie réalisée entre la cuisine et le coin salon-salle à manger qui permet à la fois de séparer les deux espaces « sans faire cuisine américaine » tout en gardant la lumière traversante de la pièce et en créant des rangements. Pour obtenir plus de hauteur, les plafonds ont été cassés pour mettre à jour les pentes du toit, simplement lambrissées et peintes en blanc. En dehors des meubles réalisés sur mesure, le mobilier, principalement des années 1950, a été pour l’essentiel chiné chez Emmaüs ou aux puces de Vanves. Le carrelage rétro de la cuisine vient d’un brocanteur du sud de la France. Les abat-jour, appliques, guirlandes, coussins créés par Adeline ponctuent chaque pièce de touches délicates. Le papier japonais investit même les murs. Détourné en papier peint, il habille la chambre d’Ulysse et tapisse l’intérieur des niches dans la chambre des parents. « Nous voulions un appartement qui nous ressemble ! »

Cuisine japonisante

Sur les étagères, des théières au look rétro s’accordent à
la crédence en carrelage de métro chiné.

Le vert dans la maison

vert japonisant

1. Dans le couloir, deux couleurs distinctes (Ressource) suggèrent la limite entre mur et soubassement. Dans la salle de bains, le vert d’eau des meubles et du carrelage est de mise !
2. Table (Atelier Bulle) et chaises trouvées chez Emmaüs. Tasses
et théière (Adeline Klam).

Chambre pastel

Dans la chambre, deux petites niches soulignées de bleu turquoise et tapissées d’un papier clair font office de mini-tables de chevet. Au mur, lampions «Nuage» bleu (Petit Pan).

Chambre pastel

1. La poutre maîtresse laissée apparente a été peinte en blanc comme
le lambris du plafond. Un ensemble de placards pensé sur mesure entoure le lit. La couleur pêche fait ressortir l’alcôve. Parure de lit (Livette la Suissette).
2. Dans l’espace desservant
 les chambres, de nombreux sacs sont suspendus sur une patère multicolore (Home Autour du Monde). Applique fleurie et coussin (Adeline Klam).

Les idées que l'on aime

Idées de déco

1. Murs fleuris. Constitué de fibres de mûrier très longues, le papier japonais a la particularité d’être à la fois résistant et souple. Ici, il devient même papier peint.
2. Idée lumineuse. Une applique en papier japonais, réalisée par Adeline, fait face à
la porte d’entrée. Placée au- dessus de l’ouverture, elle éclaire le couloir menant au salon.

Idées déco

1. Rangement caché. Dans le salon, Adeline s’est ménagé 
un coin bureau. Un tissu à fleurs cache le placard où elle a entreposé son matériel lui servant à expérimenter ses idées.
2. Composition murale. De simples casiers de bois de différentes tailles assemblés et tapissés de papier japonais font office de mini-étagères à bibelots dans le salon.
Tags