Maison de vacances écologique en Grèce

Par Mario de Castro

Nichée dans la partie la plus architecturée de l’île d’Antiparos, en Grèce, appelée « kambos », cette maison de vacances a été restaurée d’après les ruines de pierre en pleine décomposition.  On l'appelle « katikia » - mot traditionnellement donné aux petites maisons agricoles - Située sur un petit mont face à la mer, c’est une maison de vacances divisée en petites unités indépendantes dont chacune garde sa fonction, entre cuisine, salon, salle de bains et chambres. L’idéal d’une architecture agricole avec la touche moderne conforme aux usages de l’île. 

Vue extérieur sur les monts des alentours et le salon d'extérieur.

Calme et détente sont les maîtres-mots qui ont orienté les architectes dans la reconstruction de ces ruines en pierre pour vivre à l’extérieur en pleine communion avec la nature sans heurter l’environnement.

L’art de vivre à la grecque en pleine nature

Originaires d’Athènes, Katerina Vordoni et Fania Sinanioti y ont établi leur Studio, Vois Architects, depuis 2006. « Notre inspiration prend ses sources dans le quotidien : des habitudes toutes simples, des images, moments et objets constituent les éléments qui composent notre démarche. Notre règle d’or c’est l’alternance. Chaque projet est un nouveau départ. Les données changent, les matériaux sont reconfigurés et les formes réajustées. Notre méthodologie passe par le dialogue. Un dialogue constant avec nos interlocuteurs, un attention toute particulière pour le respect des lieux, jusqu’à l’aboutissement du projet. Notre travail est un concept qui renferme une histoire d’architecture qui lui est propre, dont les détails seront lus et interprétés à plusieurs niveaux. » Au cœur de cette minuscule île des Cyclades d’Antiparos, dans un paysage essentiellement rural dominé par des cultures de vignes et d’oliviers, cette bâtisse typique appelée « Katikia » qui n'était qu'un monticule de pierres, a été récupérée et transformée en résidence estivale. Le projet du Studio Vois a été développé dans le plus strict respect des lieux et de la tradition : matériaux, couleurs, volumes s’intègrent dans le contexte et les chambres indépendantes ont été construites comme des petites maisons individuelles.

Une construction architecturale sur un seul niveau

A gauche, l'extérieur de la cuisine. A gauche, la table du salon.

La cuisine a été recrée sur une pièce attenante au salon en pierre. Les murs chaulés en blanc et la salle à manger à extérieur se parent de quelques touches de mobilier design.

Dans ce havre de paix transformé selon les désirs de ses propriétaires, elle s’intègre parfaitement à l’environnement, entourée de deux hectares de terrain, le tout sur une surface de 60 m2. Son design est un compromis entre l’ancien et le contemporain, reflet d’un art de vivre décontracté au bord de mer. L’idée de départ était de concevoir une maison avec deux chambres indépendantes. Quelques touches de modernité comme la table de cuisine en métal contrastent à merveille avec le bois brut et les poutres blanchies à la chaux.

Esprit récup

Astucieuse, l’utilisation intelligente des vieux volets en bois recyclé qui servent de portes de séparation entre la cuisine et le living. La Katikia, située au sommet d’une pente douce, comprend un volume assez bas sur un seul niveau, doté de petites ouvertures et d’un toit terrasse. Sa forme de parallélépipède émerge légèrement du sol avec des murets en pierre qui rappellent ceux en pierre sèche qui délimitent les fermes des environs sont partiellement chaulés en blanc. Tout se fond avec délice dans le paysage pour rester conforme à l’esprit de la Katikia caractérisée par une alternance de petites chambres qui évoluent dans le temps avec les exigences des familles.

Les chambres, fonctionnelles et chaleureuses

Vue d'une chambre entièrement chaulée avec étagères creusées dans les murs.

Fidèles aux traditions des maisons des îles, les chambres aux poutres en bois au plafond, sont toutes chaulées de blanc et côté rangement les étagères ont été creusées à même les murs, des deux côtés de la salle de bain.

Blanc et chaleur du bois et de la pierre, locales, omniprésents.

En dépit de l’exiguïté des chambres, chacune a sa salle de bain, tandis qu’au centre se trouve la pièce principale, à la fois cuisine et séjour. Côté intérieur, on compte très peu d’éléments décoratifs qui impriment à la maison de vacances son côté minimaliste. Les volets en bois brut servent de séparation entre murs et planchers peints rigoureusement en blanc et les sols en béton lisse de couleur gris clair. Une table en fer forgé trône dans le salon et quelques vieux lavabos en pierre ont été récupérés et placés dans les salles de bain et la cuisine. Le four à pain a été conservé le long d’un mur en pierre sèche qui jouxte une des terrasses en plein air avec une vue imprenable sur la mer Égée.

La cuisine, simple et conviviale

Une longue table en acier dans la cuisine. Au fond, une petite fenêtre.

Si le soleil se fait persistant un repas côté cuisine, s’impose. La simplicité est au rendez-vous depuis la longue table en acier, les fauteuils "vintage" en fer et les portes en bois recyclées.

Différentes vues sur la cuisine et les étagères encastrées dans le mur.

La réutilisation des vieilles portes et volets de la maison d’avant les travaux est une réussite pour ces nouvelles portes en bois de la cuisine. Côté garde-manger, les étagères chaulées de blanc et encastrées au mur, restent fidèles à la tradition !