La mer en toile de fond

Par Claire Le Bouar & Sandrine de Bruyne
source : Maison Créative n°64

Direction le Cap Corse, sur les hauteurs d’une marine où Carole, bastiaise, nous ouvre les portes de sa maison de famille. Authentiques découvertes parfumées à la fleur d’oranger, teintées d’une convivialité naturellement séduisante.

Villa fleurie en Corse vue de l'extérieur

Une maison historique

C’est l’histoire d’un coup de coeur, celui de Simon Brand, le père de Napoléon, l’actuel propriétaire, qui à son retour d’Indochine au début du xxe siècle a fait construire une maison au Cap Corse pour lui et sa famille. Napoléon est né et a grandi dans ces murs. Aujourd’hui, en compagnie de son épouse, Carole, il vient s’y ressourcer pour les week-ends.

Des extérieurs à l'odeur du large

Terrasse de la villa corse avec vue sur la mer

Le soleil se couche sur la mer Méditerranée. Dans la chaleur de l’été, l’air du soir est plus frais. 

Table de jardin et charcuterie corse

1. Rosiers et glycines ont été plantés depuis plus d’un demi-siècle par le père de Napoléon. Ils parfument les allées de douces fragrances. À l’heure la plus chaude, sous les feuilles du mûrier, chacun se désaltère autour de la table du jardin. Chemin de table et coussins Lilas des Bois.
2. C’est l’heure de l’apéritif composé de spécialités corses : pastis Dami, olives, tapenade, canistrelli salés, tranches de Coppa. La charcuterie corse est réputée comme l’une des meilleures des terroirs français. Vous en reprendrez bien encore une petite tranche ?

Terrasse de la villa corse pour déjeuner face à la mer

Devant un panorama dont ils ne se lassent jamais, Carole et Napoléon prennent le petit déjeuner dans le jardin : café bastiais Saint Jean, confiture de figues, miel du maquis, et canistrelli sucrés dans le panier Country Corner. Serviettes Fragonard. Galettes de chaises et verres Casa Bastia.

Un rez de chaussée au parfum de liberté

L'entrée et le salon

À sa construction, toutes les pièces de la maison étaient cloisonnées. « En plus de l’humidité, nous manquions de luminosité et de circulation. Nous avons donc entrepris d’importants travaux de rénovation tout en gardant l’âme de la maison. » Plus aucune porte, mais des ouvertures en arcade et des voûtes symbolisant l’architecture bastiaise que l’on retrouve dans les jolies boutiques et commerces de la ville. Au sol, un parquet en chêne donne de l’unité aux différentes pièces.

Rez de chaussée ouvert sur l'extérieur, sans cloisons intérieures

1. Ici, tout vous rappelle où vous vous trouvez.
2. Sur le pas de la porte, les flambeaux du jardin ont pris place dans une ancienne jarre à huile. Au mur, Napoléon a accroché un tableau peint par Simon Brand, son père, représentant le vieux port de Bastia.
3. L’entrée ouverte sur le salon nous invite également à l’étage. Le bleu de la mer Méditerranée colore le blanc intelligent des murs. Fraîchement coupées, les roses du jardin offrent la petite note florale.

Carole a opté pour les tons pastel. Deux canapés Ikea se donnent la réplique devant l’imposante cheminée, pour les soirées d’hiver. À gauche, le salon donne sur le jardin. L’harmonie résulte d’une unité dans les couleurs bleue, lavande et parme. Ancienne élève de l’école Boule, Jeanne adorait peindre et Carole a agrémenté la maison de ses toiles. On est artiste dans la famille !

Grand salon blanc aux teintes pastel avec grande cheminée et accès sur l'extérieur de la villa

Carole a trouvé chez Kartell, à Bastia, un couvre-lit en patchwork qu’elle a détourné en tapis, « Couleurs du sud », Caravane. Au mur, des peintures de sa mère sur la Corse.

La cuisine et la salle à manger

Le salon se prolonge par la salle à manger et la cuisine. Clin d’oeil à l’architecture bastiaise, au rez-de-chaussée, les voûtes s’enchaînent pour redessiner et fluidifier l’espace. Les trois pièces en enfilade offrent une perspective qui s’étend jusque sur la terrasse. Chacun circule ainsi librement et aide à la préparation des repas. Comme dans un vaudeville, les uns entrent par le jardin, les autres sortent par la terrasse, la maison est toujours très joyeuse. 

Salle à manger sous voutes

1. Dans un souci de clarté et de fraîcheur, Carole a décapé le plateau de la table de style Louis XV et repeint le mobilier de famille de la salle à manger en gris-bleu. Suspension Leroy Merlin.
2. Figuiers, oliviers, vous êtes en Corse. Vaisselle feuilles Athezza, couverts Sia Bastia, figues Jardin d’Ulysse, serviettes Le Jacquard Français.

Le carrelage d’origine de la maison était recouvert d’un affreux lino. Nous avons rassemblé tous les carreaux qui étaient encore en bon état pour en couvrir le sol et lui faire peau neuve.

Carole

Cuisine avec sol en carreau de ciments

1. Le mix réussi des générations. Pour le sol de la cuisine, les carreaux anciens, récupérés dans chaque pièce lors de la rénovation de la maison, s’illuminent sous la suspension rose de chez Kartell. La table et la sellette proviennent d’une ancienne boulangerie.
2. 
Incontournable, le fiadone à base de brocciu (fromage frais de brebis) et de zestes de citron est le gâteau corse par excellence ! Presse-agrumes Les Natives.

Des étages conçus comme des havres de paix

Les chambres

L’escalier qui mène à l’étage est d’origine. Le mur de béton qui l’emprisonnait a disparu au profit d’une rampe en fer forgé à l’ancienne qui se prolonge en garde-corps dans la mezzanine, pour vous conduire jusqu'en haut du navire de Carole.
Difficile d’imaginer qu’autrefois l’actuelle mezzanine qui donne sur les chambres était une salle de bains. Peu d’objets pour le repos de l’esprit, mais chaque pièce rappelle que Carole est antiquaire et adore chiner : trumeau, candélabre, cadre ancien…

Chambre parentale avec immense miroir. Porte fenêtre et balcon donnant sur la mer

1. De la chambre aux teintes douces et patinées à la salle de bains aux senteurs du maquis, un seul mot vient à l’esprit : sérénité. Couvre-lit en soie et lin, Maison de Vacances
2. Donner du temps au temps, savourer l’instant présent en regardant depuis le balcon de la chambre l’horizon se fondre avec la mer Tyrrhénienne. Et, par jour de beau temps, distinguer, au loin, l’île d’Elbe. Coussins en lin Luni, Caravane.

Le besoin de luminosité et d’ouverture sur la mer a guidé notre aménagement dédié à la détente et à l’harmonie. 

Dans la seconde chambre, Il règne une atmosphère quasi monacale, propice au repos. 

Chambre parentale, aux tons blanc et gris

1. Au-dessus des deux gros coussins en toile de Jouy (La cerise sur le gâteau), Carole a détourné le cadre d’un trumeau Napoléon III en tête de lit. Carole aime jouer et utilise parfois les objets de manière décalée. Serviettes d’invités Secret Maison.
2. Les coussins (La cerise sur le gâteau) viennent de chez Carpe Diem à Bastia.
3. Parfum d’ambiance Cachemire, Secret Maison.

Les pièces d'eau

Aujourd’hui remplacée par un espace ouvert avec un garde-corps en fer forgé, la salle d’eau a été déplacée et jouxte les chambres. 

Douche à l'italienne dans une salle de bain lumineuse.

1. Toujours dans l’optique de faire entrer la lumière, Carole a opté dans la salle d’eau pour un mur en briques de verre. Attentive à chaque détail et aux couleurs, elle accorde sa gamme avec des produits de toilette « La vie est belle » de Fragonard.
2. Bougie et huile pour le corps, Casanera.
Tags