Fenêtre sur cour version contemporaine et lilloise

Par Caroline Amiel
source : Maison créative, n°56, p. 30

Derrière les façades en briques de cette demeure de famille au cœur du Vieux-Lille, pleins feux sur un esprit contemporain.

Cour intérieur de la maison

Vue sur la maison d'un côté, sur la ville de l'autre, la terrasse habillée d'un sol en teck est le point de ralliement idéal quand le temps est clément.

Passionnée de décoration, Aurélie aime imprégner son habitation d’un style bien à elle. Habitant dans la périphérie de Lille avec son mari et ses deux garçons, dans une maison entièrement rénovée par ses soins, elle désirait se rapprocher du centre et cherchait au cœur de la ville, un autre lieu à transformer. C’est ainsi qu’ils ont découvert ces deux maisons réunies au fil des ans par un sombre couloir donnant sur une courette intérieure. Séduits par le charme authentique de cet ensemble aux murs de briques patinées, ils vont devoir réinventer toute l’architecture intérieure. Pour les orienter dans leurs travaux, ils font appel au cabinet d’architectes L&V. Le projet s’articule autour de deux axes : de la lumière et assez d’espace pour accueillir les amis.

La cousive lumineuse

Coursive lumineuse

Première décision : fermer la cour intérieure de manière à créer une terrasse. Les niveaux d’origine sont ainsi modifiés : cuisine et pièce à vivre sont reliées par une coursive lumineuse, les cloisons mitoyennes sont abattues de manière à créer un volume spacieux dans la pièce à vivre, traitée à la manière d’un loft citadin. « De la terrasse, la vue sur la ville est magique, s’enthousiasme Aurélie. Et le lieu sert de salle à manger quand le temps le permet. »

Le salon

Le salon

Récup, design et tradition dans le salon éclairé par des fenêtres à imposte cintrée. Le mur en pierres a été découvert lors des travaux.  Le plancher en orme est d’origine : il a simplement été décapé et huilé. À travers l’œil-de-bœuf, on devine l’escalier qui mène aux étages. Canapé (Habitat) rocking-chair et coussin, sculpture roue sur socle (AM-PM), théière et tasses (Yamato).

Des gris et des noirs pour le chic, du blanc et un zeste d’orange pour éclairer l’ensemble, telle est la recette haute en couleur d’Aurélie qui aime partager sa passion du savoir-recevoir.

Dans le salon, l’escalier éclairé par un œil-de-bœuf chiné dans une brocante nous conduit à l’étage réservé aux garçons, et au second étage, dans l’ancien grenier, transformé en domaine parental. La lumière s’invite également comme un hôte chaleureux, accompagnée par le parquet en orme qui court sur toute la surface de la pièce à vivre. Des gris et des noirs pour le chic, du blanc et de l’orange pour éclairer l’ensemble, telle est la recette d’Aurélie. Côté déco, la règle est d’éviter les excès. Pas de minimalisme, pas d’accumulation : un simple mélange de pièces design, d’objets d’origine industrielle chinés et recyclés, comme ce wagonnet de mineur trouvé à la braderie de Lille et changé en table basse. « Je suis une adepte du recyclage, précise Aurélie. J’aime donner une seconde vie aux objets, c’est ma façon de les rendre uniques et de les accueillir dans la maison comme des hôtes de prestige. »

La cuisine et la salle à manger

Cuisine et Salle à manger

1. Pour égayer la cuisine équipée de meubles gris, Aurélie l’a peinte en orange, inspirée par la couleur fétiche d’un célèbre sellier. L’îlot central est éclairé par deux suspensions d’origine industrielle. Chaises, Antiquités Nord-Ouest.
2. Ouverte sur la terrasse, la salle à manger au décor stylisé reprend une idée déco du site d’Aurélie. Chaises, Panton, table, Zeus-Big Irony.

La chambre des parents

La chambre des parents et la salle de bains

1. Dans la chambre des parents, simple et dépouillée, les poutres d’origine peintes en gris anthracite sont les éléments essentiels du décor. Les portes récupérées dans la maison ont été décapées et montées sur rail pour gagner de l’espace. Chevet en bois et linge de lit, AM-PM.
2. Le sol de la salle de bains est habillé de parquet peint en gris, comme dans la chambre attenante. La vasque en béton ciré (Carrelage du Marais) repose sur un pied, élément d’une ancienne rambarde d’escalier. Derrière l’espace vasque se trouve la douche, équipée d’une niche à étagères.

Un camaïeu de gris s’invite à tous les étages de la maison, mais toujours dans des tonalités gaies. Des idées simples embellissent les pièces, et les matières naturelles subliment le décor.

Les chambres des enfants

Les chambres des enfants

Les chambres des garçons et leur salle de bains forment un ensemble cohérent, réchauffé par la présence du bois, vestige du passé de la maison. Tablier de baignoire paré de lattes de bois récupérées. Carrelage et plan en ardoise, Castorama, linge de lit des enfants, AM-PM.
Tags