Extension en hauteur d'une maison d'artiste

Par Valérie Fiastre
source : Maison créative n°82, p.36

En Ile-de-France, au milieu de paysages célébrés par les Impressionnistes, cette résidence familiale de trois étages a été aménagée
 et transformée dans des tons nature
 et avec des matériaux sains, sous la houlette d’un couple d’artistes allemands.

Terrasse

À labri d’une tonnelle, un lit Napoléon III couvert d’un tissu en lin s’improvise sofa de jardin. Lanterne en métal, bouteille en verre et vase en terre cuite.

Salon vue depuis l'étage

Couleurs douces et matières naturelles pour un salon
 où se côtoient des éléments vintage : lampadaires, tables gigognes et canapés « Togo » en cuir (Ligne Roset).
 Pour réchauffer l’ensemble, un vaste tapis en peau naturelle de vache occupe le centre de la pièce.

Est-ce un hasard si cette belle maison de ville des années 1850, en Seine-Saint-Denis, a été acquise par un couple de créatifs qui ignoraient qu’un siècle plus tôt le sculpteur et peintre François-Raoul Larche y habitait ? Sans doute, mais c’est aussi la confirmation qu’il règne une atmosphère particulière entre ces murs.

Les volumes sont harmonieusement proportionnés et, surtout, la lumière naturelle y pénètre abondamment. Il y a quinze ans, Anita et Simon ont quitté Paris pour gagner en qualité de vie et ont acquis cette maison. Puis, la famille s’est agrandie et les besoins en espace ont augmenté. Ils ont donc acheté la petite maison voisine qu’ils ont intégrée à la bâtisse principale grâce à d’importants travaux de rénovation.

Le résultat : une vaste demeure de 350 m2 ! Préservant autant que possible les matériaux d’origine, le couple a su valoriser la belle rampe d’escalier, les tommettes anciennes, les poutres, les verrières et vitraux existants. Pour moderniser l’ensemble, ils ont choisi un béton ciré qui unifie les sols du rez-de-chaussée et ont repeint chaque pièce dans des tons raffinés de gris tirant sur les verts.

mc82-bienvenue-extension-simon-salon-gs.jpg

Banquette de lecture 
le jour, lit d’appoint la nuit. Les coussins dépareillés et le textile asiatique de 
la méridienne témoignent des nombreux voyages des propriétaires. Pour réchauffer le sol en tommettes anciennes d’origine de cette entrée polyvalente, une peau de vache naturelle est posée à terre. On en retrouve d’ailleurs plusieurs dans la maison.

mc82-bienvenue-extension-simon-chambre-ados-2-gs.jpg

Dans l’antre de l’adolescent, le lit semble posé dans une alcôve. Il a suffi de coller de la ouatine sur des planches de médium, d’y agrafer une bâche militaire, puis de fixer le tout au mur.

Bureau

Sous la verrière zénithale du dernier étage, le bureau est protégé du soleil grâce à une toile militaire. Le mobilier vintage est complété par une lampe et un coussin (Conforama),
des calebasses en céramique (Le Repère
 des Belettes) et une corbeille en fil (Fleux).

mc82-bienvenue-extension-simon-salle-bain-gs.jpg

1. Dans sa boîte de verre cathédrale, la salle de bains reçoit la lumière naturelle en second jour. Le châssis a été réalisé sur mesure. De plus, certains vitrages sont mobiles pour la ventilation. De grands miroirs accrochés un peu partout aggrandissent l'espace.
2. La baignoire est mise en scène dans un écrin de carreaux de ciment (Carrelages du Marais).

Les bonnes idées

Simon et Anita mélangent à merveille les matériaux d’origine, telles les tommettes du sol, et les éléments construits sur mesure, comme ce placard, cette salle de bains et cet escalier en bois gris.

mc82-bienvenue-extension-simon-rangement-gs.jpg

Optimiser les recoins. La soupente est aménagée de placards fabriqués sur mesure en médium peint. Construits sur plusieurs plans, ces casiers, dotés de poignées en tasseaux de bois naturel, permettent une grande surface de rangement.

mc82-bienvenue-extension-simon-escalier-chambre-ados-gs.jpg

Escalier graphique. La découpe des marches en biseau, inspirées des échelles japonaises, rythme cet escalier réalisé sur mesure. Peint de la même couleur que le sol, il trouve naturellement sa place dans la chambre d’ado.