En Savoie, une maison entre traditions et modernité

Par Sandrine Echivard
source : Maison Créative n°63

C’est sur les hauteurs de Publier, un petit village savoyard, qu’Angélique a choisi d’implanter sa maison contemporaine, inspirée par d’incontournables traditions montagnardes.

Vue de l'extérieur d'un chalet, jardin avec piscine.

Un extérieur dans la nature !

La maison d'Angélique est d’inspiration locale, à l’image d’une grange avec ses deux pans et son toit en tavaillons (tuiles traditionnelles en bois d’origine savoyarde). Un projet mûrement réfléchi et abouti pour un résultat simple et harmonieux. Le pin, maître des lieux, structure chaleureusement la maison, du sol au plafond.

Sauna et jacuzzi d'extérieur en bois, couloir d'entrée vitré avec sol en ardoise.

1. Un petit chalet au pied du grand chêne accueille un sauna et un jacuzzi en bois, pour profiter de la douceur des lieux.
2. L’entrée au sol d’ardoise nous conduit directement à l’immense balcon avec vue sur le lac Léman.

Le salon

La pièce s’organise autour de la cheminée encastrée et encadrée de découpes de bois, fonctionnelles et décoratives. Comme dans toute la maison, le salon adopte le sapin, l’essence de bois principalement utilisée par Angélique, tantôt brut, tantôt lasuré blanc ou beige à l’enduit de chaux.
Quatre confortables canapés en lin sauvage (Caravane) sont disposés en angle pour organiser deux salons : l’un côté montagne, l’autre côté lac. Angélique aime jouer avec la transparence et dissimuler les rangements, qui se fondent dans le décor. Ainsi notre créatrice, adepte de l’ordre et souhaitant garder une vision épurée de l’architecture, a opté pour des placards intégrés, sans poignées. 

Vaste salon contemporain et cosy, avec d'immenses baies vitrées.

La lumière traversant les multiples ouvertures illumine la pièce tout au long de la journée.

Détails du salon épuré.

1. Pièce à vivre ouverte sur l’extérieur. L'endroit est inondé de lumière grâce à cette enfilade de grandes baies vitrées, en aluminium gris anthracite. Une façon de garder une étroite complicité avec cette nature qui entoure si généreusement le lieu.
2. Tout en transparence, ce photophore en verre soufflé, réalisé par un artisan verrier, a trouvé sa place sur la table basse du salon. Une image symbolique de deux éléments opposés, l’eau et le feu qui fusionnent harmonieusement.

Le bureau

Au premier étage, au bout du couloir, surmonté d’une verrière, se dresse le bureau de style industriel, où deux Tolix décapées, chinées à L’Isle-sur-la-Sorgue, donnent le ton. Ici, pas de superflu, chaque objet est choisi avec soin et prend toute sa dimension dans un environnement aux frontières du minimalisme.

Bureau sous une immense fenêtre de toit, dominante de bois.

1.  Inconditionnelle de haute montagne, Angélique retrouve à cet endroit la sensation des sommets et la liberté de se délecter du paysage, source d’inspiration pour sa créativité. 
2. Même les crayons en bois nous en font voir de toutes les couleurs.

La cuisine - salle à manger

Lorsqu’Angélique et son mari Jean-Christophe ont imaginé et dessiné les plans de leur future maison, ils l’ont pensée dans les moindres détails : chauffage intégré dans le sol, aspirateur centralisé, rangements dissimulés, mais surtout, ils ne la voulaient pas cloisonnée. Ils ont opté pour de grands volumes ouverts, avec une liberté de circulation. La cuisine, cœur de la maison, a demandé une attention toute particulière.

Une salle à manger ne veut rien dire, la pièce à vivre, c’est là où l'on ouvre le réfrigérateur, où l’on se retrouve en famille ou entre amis, pour partager : c’est là ma définition de la cuisine

Angélique

Cuisine  moderne très lumineuse avec sol d'ardoise, tournée vers l'extérieur.

Un sol en ardoise, acheté directement aux carrières de Morzine, délimite l’espace cuisine et lui confère une atmosphère authentique. Dans ce lieu ouvert, on retrouve une charmante mixité de matières, un agencement en bois brut et clair aux lignes sobres, associé à un plan de travail en zinc, évocateur des bistrots d’antan. Cuisinière AGA, cuisine Campagne Première.

Détails de la cuisine.

1,2. Un style campagne sobre, sans fioritures, caractérisé par un choix de matières simples, comme le bois, le verre et le zinc.

À la belle saison, la cuisine s’expatrie en extérieur. La grande coursive qui ceinture la maison nous invite à prendre place en terrasse.

Table d'extérieur permettant de manger sur la terrasse.

1. Le mélèze a pris sa teinte naturellement grisée pour mieux nous séduire.
2. La vaisselle aux lignes irrégulières permet de dresser une table moderne, brute et pourtant artisanale. Table en bois chinée dans la Drôme.

Les chambres et salles d’eau

On y accède par des couloirs fonctionnels : un magnifique lustre Lux populi met en lumière la montée à l’étage. L’arrivée se fait dans un couloir bureau et un coin détente, qui dessert les chambres de Léo et Louise, les deux enfants d’Angélique et Jean-Christophe. Un second couloir dressing débouche dans la chambre parentale.

Couloir d'accès aux chambres.

1. Lustre Lux populi.
2. Couloir dressing.

Malgré leur modeste superficie, les chambres des enfants sont chacune équipée d’une petite salle d’eau. Dans la chambre parentale, une vision panoramique sur l’extérieur structure la pièce. On retrouve le plancher en bois martelé et vieilli, posé dans différentes largeurs de lames, rappelant le sol des étables d’autrefois. Une décoration simple, sans « folklore », réduisant au strict minimum l’utilisation de meubles.

Chambre boisée avec bibliothèque verticale.

1. Chambre avec vue. La décoration minimaliste se résume à des appliques globes de verre fixées sur une patère de bois. Le lit moelleux est habillé de linge de lit en lin lavé. La seule fantaisie autorisée, c’est ce gigantesque mobile, virevoltant au-dessus du lit, exposant messages, photos et dessins des enfants, comme pour bercer les nuits douces et tranquilles des parents.  
2. Côté luminaire, on reste dans la transparence, avec cette collection d’abat-jour « clochette » en verre soufflé de fabrication artisanale. Leur forme est un clin d’oeil subtil aux clarines des vaches du val d’Abondance.

La salle d’eau accolée à la chambre est constituée de deux vasques distinctes, posées sur une longue planche de bois. Une grande douche carrelée de petites mosaïques n’est pas sans rappeler la culture thermale de la région.

Salle d'eau dans le style chalet.

1,2. Parsemés ici et là, des billots en bois brut se font chaleureux et multiplient les fonctions. Tour à tour, ils se font tables de chevet dans la chambre ou simple assise dans la salle de bains.
  • Office de tourisme d'Yvoire - Infos touristiques - Voir la fiche