Deux studios transformés en appartement lumineux

Par Marie Radot
source : Maison créative n°86
Publié le 17/08/2015

C’est dans un bâtiment typique de l’architecture bruxelloise du début du XXème siècle qu’ont été regroupés deux studios pour créer ce lieu surprenant, qu'un meuble réalisé par l'atelier Auxau traverse entièrement.

Grand salon blanc ouvert sur espace salle à manger et cuisine. Sur la table basse en rondins de bois est posé un étonnant vase (boutique Patterns, Bruxelles). Coussin à motifs (Descamps). Sur la table à manger, chinée, le vase en céramique est de Christiane Perrochon. Les chaises ont été chinées dans le quartier des Marolles.

Une artère boisée de l'entrée jusqu'aux chambres

Dans le très animé quartier d’Ixelles de Bruxelles, Gaëlle et Patrick ont craqué sur l’étage entier d’une maison alors scindé en deux petits appartements. L’espace était à repenser intégralement. Ils ont fait appel à l’atelier d’architecture Auxau. L’idée était de réunir ces deux espaces pour créer un appartement contemporain et lumineux tout en conservant le charme de l’ancien. Un étonnant élément central en bouleau, tout en longueur, sorte d’immense meuble traversant tout le logement, véritable artère du lieu, a été réalisé sur mesure. Il renferme plusieurs espaces distincts ! L’innovation est simple mais ingénieuse.

Dès l’entrée, il cache un vestiaire et devient, sur sa largeur, une bibliothèque côté salon. Il abrite ensuite une cuisine. Dans la chambre des parents, il intègre la salle de bains, puis dissimule astucieusement une télévision. Il se termine par une cloison mobile qui sépare la chambre parentale de celle de l’enfant dans laquelle il abrite enfin un grand dressing

L’appartement a été repeint en blanc, de quoi laisser aux objets l’honneur de personnaliser les lieux. 

Le meuble devient bibliothèque

Entrée et salon avec grand lustre au plafond. 1. Comme une saillie dans le mur, l’élément central crée un vestibule. Dès l’entrée, le ton est donné : le blanc domine et les espaces sont cachés ! Coussin turquoise (Le Monde Sauvage). Bancs de rangement (Ikea).
2. La pièce à vivre est lumineuse, et l'artère de la maison officie ici comme bibliothèque.

Une cuisine habillée

Cet élément central en bouleau, graphique, sorte d’immense meuble traversant les pièces, abrite une discrète cuisine dont les équipements sont cachés. 

Cuisine noire intégrée dans un meuble. Les meubles et plan de travail sombres contrastent avec le bois clair de la structure. Le grand lustre à pampilles a été chiné. Doseur de spaghettis et coupes à champagne (boutique Patterns).

Des espaces de nuit intelligents et lumineux !

Chambre avec porte vitrée. La bonne idée : Pour donner du rythme à la paroi, les panneaux de bois ont été creusés de sillons verticaux. Striée, la matière brute se révèle. Les joints des portes ont été subtilement masqués pour créer un effet continu.

Chambre blanche et lumineuse, ouverte sur la salle à manger et le salon. Second jour. Un châssis métallique d’une porte ancienne a été récupéré, restauré, équipé de vitres, puis fixé. Il isole la chambre tout en préservant la lumière naturelle.

Système de cloisons donnant accès à la chambre d'enfants et à la salle de bain peinte en noir.
1. La grande cloison en bois se termine par une porte coulissante qui sépare la chambre des parents de celle de leur enfant. Dessus de lit en lin gaufré (Le Monde Sauvage).
2. Une porte pour deux ouvertures ! Cette cloison sert autant à fermer la salle de bains que la chambre.
3. La salle de bains, située à l’entrée de la chambre parentale, est, comme l’espace cuisine, peinte tout en noir. Les équipements blancs et accessoires colorés apportent un trait de lumière. Serviettes de toilette (Jalla). Baignoire et lavabo (Facq)

Les idées que l'on aime

Cet appartement est devenu un espace ingénieux qui s’articule autour d’un imposant bloc en bois qui par endroits est dynamisé de brèches noires servant de rangements ou devenant de vraies pièces.

Meuble de cuisine inséré dans l'habillage de celle-ci, télévision incrustée dans un meuble. 1. Caméléon. La cuisine marque une percée dans le meuble central et crée une rupture dynamique et graphique. Ainsi les éléments de cuisine semblent disparaître.
2. Cache-cache. Entre les deux chambres, la porte coulissante, une fois fermée, fait apparaître la télévision nichée dans une alcôve noire. Ouverte, elle la cache. Magique !