Couleurs et matières s'associent pour un appartement lumineux et gai

Par Maison Créative

À Milan, Andrea Dall’Olio, designer italien et illustre créateur de tissus, a mélangé couleurs et matières, tout en harmonie ou en contraste, pour transformer son appartement. Sans faute de goût, le résultat est un univers authentique et 100% bonne humeur.

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-salon.jpg


Dans le salon, les couleurs passent sans prévenir du chaud au froid, de l’ascèse à la surenchère, du bleu turquoise au jaune mimosa, une étonnante leçon de décoration. Le canapé (Ikea) recouvert d’une housse graphique noir et blanc se pare de coussins en coton multicolore. 

Andrea Dall’Olio marie avec un talent fou les années 50 et 70, affiche tout aussi bien un canapé Ikea que des tables chinées, et se permet, d’accumuler les couleurs vives à l’heure où le noir et les motifs hexagonaux pastels envahissent les tabloïds. En poussant les portes de son univers, notre idée est de vous déculpabiliser, vous inciter à composer votre intérieur avec enthousiasme tout en recherchant la minutie parfois presque baroque. Misez sur le souci du détail, n’occultez rien qui puisse se perdre dans un décor géométrique, mariez avec légèreté ce qui vous touche tout particulièrement, le résultat en sera bluffant ! 

Dans le salon, un jeu de miroirs agrandit l'espace

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-salon-3.jpg


1. Les vases en verre de couleur proviennent des nombreuses collections d’Andrea Dall’Olio.
2. Les fauteuils (Ikea) sont recouverts de velours jaune. Le lustre, la console et les tables basses, esprit 1950 ont été chinés aux puces. Le tapis Azilal a été acheté au Maroc. Les rideaux de velours bleu doublés de jaune  (
Surcanapé).

Les murs blancs : une toile de fond pour une décoration colorée et contrastée

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-salon-2.jpg


1. La composition chromatique des vases en verre chinés aux puces prolonge le cinétisme de la toile peinte. Un hymne à la couleur d’une belle énergie.
2. Pour faire écho au jaune des fauteuils du salon, dans une autre pièce, Andrea Dall’Olio a opté pour un canapé bleu avec quelques touches de jaune.

Dans la salle à manger et le couloir, le rouge s'harmonise avec le brun et l'orange

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-couloir.jpg


1. Dans la salle à manger, sur un tapis (Ikea), les chaises 1940 entourent une table chinée aux puces de Vanves. Sur la table une collection de vases en verre chamarré. Le lampadaire (Guzzini) se reflète dans une affiche pop chinée dans une brocante.
2. Entre leçon de style et obsession du collectionneur, l’entrée devient l’écrin d’un incroyable pêle-mêle d’objets de toute sorte  autour d’une même couleur : le rouge.

​Très chaleureuse, la chambre joue sur l'accumulation de kilims

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-chambre.jpg


1. Pour magnifier la chambre, la tête de lit capitonnée en est la pierre angulaire. La table de chevet (Ikea) et  les kilims marocains apportent une élégante rupture de style. Le blanc optique des murs met en exergue le lustre à pampilles 1940.

Plus sobre, la salle de bains opte pour le graphisme en noir et beige

mc-milan-regard-sur-andrea-dall-olio-salle-bain-portrait.jpg


1. Dans cette petite salle de bains, le parti pris de la monochromie a permis d’oublier le manque d’espace. Tout est beige, hormis le noir des textiles (Andrea Dall’Olio) et du mobilier qui créent la profondeur.
2. Andrea Dall’Olio porte sur lui sa créativité extravagante.