Au Brésil, un atelier transformé en maison lumineuse

Par Corinne Bensahel
source : Maison Créative n°81

Au coeur du village de Trancoso, au Brésil, caché dans une oasis de verdure à quelques minutes de la plage, Thierry Moriceau a rénové l'atelier d'un céramiste dans le respect de l'artisanat bahianais.

mc-tiba-trancoso-piscine-0014.jpg

Leçon de simplicité pour la réhabilitation de ce lieu où les baies vitrées ouvrent sur une piscine de quartz aux vertus thérapeutiques.
 

mc-tiba-trancoso-0022.jpg

Thierry Moriceau avait décidé de changer de vie et de quitter le monde de la finance. C’est en 2006, après de nombreux voyages, qu’il s’installe dans le village de Trancoso dans l’état de Bahia au Brésil. Il rachète l’atelier du maître céramiste João José Calazans, artiste de Bahia, pour en faire son port d’attache.
Fou de décoration, Thierry se consacre à la rénovation de cette maison et de son annexe avec l’aide d’artisans locaux. Le sol se recouvre de béton ciré aux couleurs claires afin de créer une unité avec les murs. Les volumes s’organisent autour de la pièce principale. Les poutres, alors peintes en bleu, sont décapées pour laisser respirer le bois sombre d’origine. De la rue, la bâtisse semble modeste, et on imagine à peine que le terrain en pente, en pleine verdure, laisse place à une maison de 400 m2. Des meubles aux luminaires, tout a été fait sur mesure et les abat-jour de rotin ont été tressés par les Indiens pataxós.

La terrasse-patio abritant le four se déploie comme une pièce à vivre où une grande table de bois brut, réalisée par des artisans de Trancoso, peut accueillir plus de dix personnes.


mc-tiba-trancoso-0029.jpg

Telle une sculpture, le four en brique de l’ancien propriétaire, céramiste, a été conservé et reconverti en un immense barbecue.

mc-tiba-trancoso-0032.jpg

Dans le vaste salon, le blanc et le beige sont de rigueur. Devant le lit de repos, créé par des artisans locaux, un tabouret en bois brut fait office de table basse. Au mur est accrochée une peinture à l’effigie de la star de Trancoso, le danseur de capoeira Bruno Santos.

mc-tiba-trancoso-0007.jpg

Les poutres d’origine segmentent l’espace de cette immense pièce principale avec sa cuisine sur estrade. Un fanion bahianais et une coiffe originaire de la tribu des Pataxós y sont accrochés. Sur le mur du fond, la fresque murale a été peinte par le tatoueur de la plage.

mc-tiba-trancoso-0002.jpg


Sur la terrasse côté salon, quand les stores sont baissés, l’heure est à l’intimité, au repos, à l’abri du soleil ou du vent. Et la lumière, filtrée, pénètre entre les lamelles de bois.

mc-tiba-trancoso-0013.jpg

Les chambres sont meublées dans le style colonial. La nuit, on entend le chant des oiseaux au-dessus du toit de paille.

Les idées que l'on aime

mc-tiba-idees.jpg

Mobilier, objets artisanaux et peintures au pochoir de style récup’ viennent moderniser cette maison à l’architecture rustique.

1. Dans la salle de bains. La vasque, en bois de jaqueira, est posée sur des modules recouverts de chaux. Le Brésil regorge d’essences variées utilisées pour l’architecture.
2. Dans les chambres d’amis de l’annexe et de la maison. Les lits à baldaquin en bois brut, aux moustiquaires de tulle, ont été réalisés par des artisans locaux.

Notre sélection shopping

mc_idees-shooping.jpg

1- Canapé d'angle en teck, housses de coussins écrue 100% olefin - 1399€ Maisons du Monde
2- Panier éléphant. Dimensions 44x44x66cm - 59,99€ - Zara Home
3- Lanterne dorée - 45,99€ - Zara Home
4- Suspension ethnique en chanvre tressé. Diamètre 40cm. Ghabou - 199,90€ - Maisons du Monde