À Anvers : un voyage haut en couleur dans le XIXème siècle

Par Christine Pirot-Hébras
source : Maison créative n°58

En Flandre, Adinda, cofondatrice de la marque Froy & Dind, bouscule les codes du classique XIXesiècle. Les couleurs vives qui caractérisent ses créations se retrouvent sur tous les murs de la maison.

salon coloré à Anvers

Adinda, une créatrice haute en couleur

Originaires d’Anvers, Adinda et Froya avaient appelé leur marque Kersop- dekaart (littéralement, « La Cerise sur la carte »), un nom imprononçable pour nous autres francophones. Elles ont alors rebaptisé plus simplement leur société de leurs prénoms contractés « Froy & Dind ». Ces deux jeunes graphistes se rencontrent à l’Académie des Beaux-Arts où elles se découvrent des affinités communes. Il y a deux ans, elles décident de créer des boîtes métalliques en s’inspirant d’imprimés liberty et de saynètes enfantines très colorées. Après un premier succès, elles mettent en place une collection de tableaux magnétiques, de badges, de papeterie et de cartes postales. Et Adinda tombe sous le charme de cette maison avec son mari. 

Il y a trois ans ; nous avons eu un véritable coup de coeur. Il était facile de mesurer immédiatement le potentiel des lieux : proportions élégantes, distribution impeccable des pièces, une pléiade de détails appartenant aux maisons de maître. Nous décidons donc de conserver les atouts premiers (...). Une rénovation s’imposait cependant pour l’électricité qui fut entièrement remise aux normes. Nous voulions aussi rafraîchir les murs côté peintures.

Adinda

Un euphémisme quand on découvre le festival coloré que nous offre cette jeune femme pétillante et bien loin de toutes conventions. La couleur est au coeur de la maison d’Adinda. En osmose avec le concept Froy & Dind, conjuguant une gamme de couleurs large, choisie et inattendue avec un support plus que centenaire et traditionnel, cette maison de maître est devenue tout naturellement le studio de création des deux complices. Les aplats rose et vert vifs du salon répondent aux coloris pastel des vitraux d’inspiration Art nouveau, à motifs floraux et chapiteaux en hélice. Insolite insolence Rouge, vert, bleu, rose, jaune… déclinés du plus vif au plus profond.

La couleur des sentiments

Dès le rez-de-chaussée, trois pièces lumineuses avec une belle hauteur sous plafond se succèdent en enfilade. Une large verrière composée de vitraux d’inspiration Art nouveau attire le regard. Élégante dans ses proportions et son décor, cette pièce maîtresse délimite les deux salons, de la partie salle à manger et cuisine. La cheminée, composée de deux marbres, retrouve un souffle nouveau. Peinte en rose dans sa partie supérieure et en vert pour le foyer, sa mise en teinte est une réussite, tout comme les autres modèles de la maison jouant sur d’autres binômes de couleurs. Une idée d'Adinda.

Cette palette de couleurs et le parti pris délibéré du mélange des genres formaient un exercice de style qui nous a beaucoup amusés, mon mari et moi.

Adinda

Dans la salle à manger, les différentes nuances de bleu et de rouge jouent le choc chromatique. Les bleus cyan, turquoise et ciel se répondent pour animer et réveiller les pans de murs. Cette pièce, richement ornementée, est ourlée de caissons au plafond et se pare de cartouches tapissés aux murs.

Cuisine peinte en rouge, bleu et blanc, ouverte sur une véranda.

1. Sur fond bleu lagon, la cuisine en mobilier charbon est cernée d’un rouge vermillon. Dans la véranda, avec le jaune tulipe mouluré de violet un banc vert d’eau s’impose. 
2. Duo bleu et rouge côté salle à manger, baignée de clarté par un puits de lumière zénithale. Richement ornementée, une cheminée néogothique trône, encadrée par des murs soulignés de cartouches tapissés évoquant les temples indiens.
3. Les moulures colorisées mettent en valeur l’architecture de la maison. L’audace dynamisante du mélange des couleurs chahute les époques.

Sans perdre l’âme de cette maison, cette modernisation radicale de la vieille Flandre prouve que la couleur peut être employée librement et consommée sans modération.

Adinda

Véranda peinte de couleurs toniques, accessible depuis la cuisine.

La cuisine donne sur une belle véranda, elle aussi pleine de caractère. Le banc vert s'accorde de manière joyeuse avec le mur peint en bleu et jaune.

Salon aux murs blancs et poufs.

1. Seul le salon joue la carte zen avec du blanc au mur. Tapis Muskhane et coussins Lindell & Co. 
2. 
Au sol, poufs et tabouret en résine tressée, Sentou. Des badges et magnets s’échappent en douceur d’une boîte en fer, le tout Froy & Dind.

Haut et fort en couleur : la chambre parentale

À l’étage, Adinda a opté pour le même parti pris coloré. Le choix des meubles est simple en comparaison de l’architecture des lieux. De styles différents, souvent chinés, ils sont repeints par Adinda qui leur donne ainsi une deuxième vie.

C’est la preuve que le mélange des genres cohabite parfaitement.

Adinda

Ici, le choix des couleurs s’est fait sans retenue : place à l’instinct. Des camaïeux de « bon ton », généreux et inspirés par la nature dépassent les conventions pour vivre en parfaite harmonie. Le rose, le rouge, le jaune côtoient le violet ou le vert sapin d’un feuillage rehaussés par un ciel bleu vif, sans que l’oeil n’en soit heurté. De même ici, les aplats colorés s’imposent dans une architecture mise en relief par un blanc qui, paradoxalement, devient surprenant.

Chambre parentale verte

Dans la chambre parentale, la palette de verts, anis, feuillage et chlorophylle, rend hommage à la nature. Un ange passe… pour y laisser ses ailes au-dessus du lit.

Détails de la chambre parentale : fleur, vase et mannequin.

1. Sur la cheminée en marbre, vase Rice et boîte Froy & Dind.
2. Devant les vitraux colorés, un mannequin de chiffon a été habillé par les deux créatrices de badges et de cartes postales issues des collections de leur marque Froy & Dind.

Chambre parentale verte, en contrechamp.

La chambre parentale mélange sans scrupule les verts, tempérés par un aplat violet profond, pour un contraste original. Une tapisserie au motif floral vient adoucir le tout. Sur le lit, courtepointe Zara Home et coussins Lindell & Co.

Détails chambre parentale, coussin et table de chevet.

1. Quelques coussins habilement choisis : bayadères, à larges ramages multicolores, à gros pois blancs, sont coordonnés avec deux tapis aux motifs flashy, le tout Lindell & Co.

La chambre de l'ado

Chambre d'adolescent, dominante rouge.

1. Ambiance feutrée et apaisante pour cette chambre d’adolescente où la fenêtre rouge est traitée comme un tableau sur fond bleu canard. Tapis en laine bouillie, Muskhane.
2. Le vert jade et le rose poivré mettent en valeur les meubles vintage.

Rangement de la chambre adolescente.

1. Les étagères en pin, dont le rangement reste visible, sont une façon d’exposer les objets que l’on aime. Entrent en scène les boîtes Froy & Dind aux motifs floraux, ainsi que des tissus à paillettes : le rangement fait partie intégrante du décor.
2. Une armoire de style industriel chinée par Adinda trouve sa place dans la chambre de sa fille. Customisé, le vestiaire sert aussi de pêle-mêle. Les portes, transformées en tableaux magnétiques sont décorées ici de badges Froy & Dind formant un motif géométrique. 

La salle de bains

Le jeu de matières rivalise d’inspiration face à l’insolente palette chromatique. Bois brut, carreaux de ciment, galets de Bali, pierre travaillée se marient sans tabou.

Salle de bain avec carrelage bleu au sol et mur en galet.

1. Avec ses colonnes et miroirs, l’accès à la salle de bains s’entoure d’un voile de mystère !
2. Le mur de galets symbolise le mouvement des vagues et se détache avec élégance sur le fond rouge.
Tags