La restauration d’un petit château corrézien

Par Sophie Maillot-Juillet
source : Maison créative n°74, p. 76
Publié le 10/03/2016

Construit sur une colline surplombant fièrement la vallée, ce petit château corrézien autrefois entouré de vigne, est désormais au cœur d’une nature verdoyante.

Château corrézien, vue extérieur Depuis sa construction en 1877, ce petit château corrézien est resté dans la famille de Florence. Cela fait dix ans qu’elle s’emploie à le restaurer, s’inspirant de la couleur rouge de la pierre de la région pour créer un fil conducteur dans chaque pièce. En effet, depuis dix ans, Florence et Denys profitent de toutes leurs vacances pour réhabiliter cette demeure et lui redonner taille humaine.

Château corrézien, salle à manger Dans la salle à manger, Florence a peint le vaisselier en rouge Radicchio (Farrow & Ball). Une jupette en lin brut piquée de papillons (Eurodif) customise le lustre. Sur la table, plateau et mini-vases (ComingB).

Château corrézien, le bureau Papier peint en trompe-l’œil « Bibliothèque » (Nina Campbell). La vitrine du bureau anglais est masquée par des rideaux à fleurs. Au sol, le tapis persan dans les tons rouges est en accord avec l’ensemble de la pièce.

Château corrézien, l'entrée Un banc de cantou a pris place sous le porte-chapeaux en trophée de chasse. Au fond de la salle à manger, les rideaux viennent de chez Pierre Frey et le chemin de table, avec couverts imprimés, de Daycollection.

Château corrézien, le salon Le salon a adopté le même coloris Light Grey (Farrow & Ball) que la salle à manger. Là où les boiseries et les murs sont peints en gris ou en taupe, Florence s’est fixé un cap : introduire un fil rouge et le suivre pour rendre cette demeure chaleureuse.

Château corrézien, la cuisine Dans la cuisine, les meubles ont été réalisés par un artisan local. Sur la table, au dessus carrelé comme la crédence, les légumes attendent d’être préparés.

Château corrézien, coin repas Le bleu des étagères et des murs s’accorde avec le rouge de la fenêtre et de la cheminée, couleur inspirée par les dalles du sol en grès de Collonges-la-Rouge.

Château corrézien, chambre enfant (fille) Dans cette chambre, le thème frais et fleuri est donné par le papier peint (Colefax). Les lits en cuivre sont tous deux recouverts d’un boutis fleuri et d’un plaid en laine bouillie (Gae&Tana).

Château corrézien, la chambre Le papier peint « Clarendon » Osborne & Little fait tout le décor de cette chambre. Le drap de lin répond au plafonnier juponné en dentelles.

Château corrézien, la salle de bains Dans la salle de bains sous les combles, tout est d’origine. Le lavabo a été customisé par un double volant de broderie anglaise ancienne et chaque accessoire souligne le parti pris déco comme la serviette avec miroir imprimé Daycollection.

Flanquée de quatre élégantes tours, d’un corps de logis à deux étages et d’une toiture en ardoise, le château porte toutes les caractéristiques architecturales corréziennes. Dans la mesure du possible, tout a été conservé dans son jus en utilisant au maximum les éléments existants. Passionnés de brocante, Florence et Denys ont chiné dans tous les vide-greniers de la région et customisé les meubles de famille existants, leur offrant ainsi une nouvelle vie et un look plus actuel. Le parquet en chêne couvrant tout le rez-de-chaussée est d’origine, et sa simplicité donne un côté décontracté aux pièces de réception. Grâce à leur volume harmonieux, les pièces sont chaleureuses, et quand on y est installé, on ressent un délicieux sentiment de sécurité propre aux vieilles maisons de famille. Quant au sol de la cuisine, il a conservé ses belles dalles de grès d’origine dont le coloris rouge a servi de fil conducteur dans toute la maison.