Une maison d'hôtes dans l'ancienne résidence de Gandhi en Afrique du Sud

Par Mario de Castro
source : Maison créative n°76, p.56

Située dans le quartier résidentiel d’Orchards à Johannesburg, la Satyagraha House, que l’architecte allemand Hermann Kallenbach a fait construire en 1907 en compagnie de Gandhi, s’ouvre à vous. Un lieu inspiré qui associe confort moderne et décoration historique sur fond d’ascétisme.

Vue extérieure de la Satyagraha House


L’architecte Rocco Bosman a pris le parti de mélanger les cottages blancs aux toits de chaume avec des bâtiments cubiques en verre et en brique rouge, rappel de l’architecture des maisons des townships. Les bâtiments blancs avec toit en chaume sont ceux de la maison d’origine. Ceux en brique, avec baie vitrée, ont été rajoutés en 2009.

La salle à manger

Une grande baie vitrée en bois ferme l’ancienne terrasse devenue salle à manger. C’est ici que le révérend Doke a écrit la première biographie sur Gandhi.

Autre vue de la salle à manger


Le mobilier a été choisi dans un esprit récup’. La pièce aux murs blancs est décorée de divers objets de bois foncé. L’échelle conduit à la chambre haute, la mezzanine où vécut Gandhi.

La chambre Kasturba


La chambre Kasturba, en hommage à l’épouse de Gandhi, est située dans la maison d’origine. Elle respecte le principe de décoration minimale avec ses deux fauteuils houssés de coton blanc indien, son mobilier et ses objets en bois.

La chambre Manilal Gandhi


Le style spartiate de la chambre Manilal, du nom de l’un des fils de Gandhi, jouit d’un accès direct au musée. La simplicité de la décoration est de rigueur.

La salle de bains de la chambre Manilal


Dans la salle de bains attenante à la chambre Manilal, le parti pris reste le même : le sol et les murs sont en béton teinté, noir et gris foncé côté douche, blanc et gris clair côté lavabos.

La chambre Henri Polak

La chambre Henri Polak, l’une des trois nouvelles conçues dans les bâtiments modernes en brique, donne sur le jardin. La grande baie vitrée, avec sa structure de fer noirci, est habillée du tissu indien blanc comme celui que Gandhi utilisait pour réaliser son dhoti ou vêtement traditionnel.

Intérieur de la chambre Henri Polak


Murs blancs, lits indiens avec sommiers en jute tressée, lampes de chevet (Gras), armoire laquée aux portes vitrées et bureau déniché en Inde constituent l’essentiel du mobilier des chambres. Le sol est en béton ciré.

Le cottage Kallenbach


Le cottage Kallenbach, du nom de l’architecte de la maison et ami de Gandhi, comprend deux chambres, un salon avec cheminée, un bureau et une grande salle de bains.

Dès votre arrivée à la Satyagraha House, vous ressentirez l’étrange et unique sensation de vous poser dans une bulle de sérénité. Cette maison d’hôtes, avec son musée et son jardin, fut, au début du XXesiècle, la maison de l’architecte Hermann Kallenbach et de Gandhi. C’est grâce à sa passion des voyages et à son intérêt pour le guide spirituel que Jean-François Rial, patron de Voyageurs du Monde, a découvert cette ferme africaine. En 2009, il la rachète et la restaure divinement, si bien qu’elle est désormais inscrite au patrimoine historique de Johannesburg.

Une invitation à méditer ou à trouver l’inspiration.

Côté architecture, c’est Rocco Bosman qui a conçu l’aile moderne avec des bâtiments cubiques, de brique et de verre. Christine Puech et Amit Zadok, spécialistes de l’artisanat indien, se sont occupées de la décoration, dans un esprit fidèle à la philosophie de Gandhi, un compromis entre confort et ascétisme. La construction principale compte trois chambres, dont deux ont un accès direct au musée.