Une auberge de jeunesse follement catalane

Par Jean-François Guggenheim

Si art et gaîté devaient se résumer à un lieu, ce serait, sans contexte, le Generator Barcelone ! Une halte colorée qui mélange éléments de récup’ et oeuvres contemporaines, et vous fera vivre au rythme des Ramblas.

Vue extérieure de la façade du Generator Barcelone, faîte de lumières et de stores.

À Barcelone, un générateur d'ambiances lumineuses

Generator est une chaîne d’auberges de jeunesse d’un autre genre, déjà implantée à Londres et à Copenhague notamment, renouvelant le concept de l’hôtel pour les jeunes et les familles. À quelques encablures des appartements de la Casa Batlló d’Antoni Gaudí, c’est un tout autre exploit architectural qu’a conçu Generator dans le quartier de Gràcia. D’un ancien immeuble de bureaux des années 1960 est née une heureuse cacophonie de couleurs, associant l’ambiance des nuits folles des ramblas à la tradition d’architecture maritime de la ville. 

Trois aperçus de nuit d'espace lounge.

1. G comme Generator. Un symbole et une invitation en relief, pour une réalisation lumineuse qui confère à l'endroit un charme quasi-féérique. 
2. Un premier espace lounge est dissimulé derrière. L'auberge en compte un grand nombres.
3. L'endroit où les gens se repaissent, où ils s'abreuvent et où souvent, les langues se délient pour mieux faire connaissance. Ambiance colorée, mélangeant street art et arts plastiques. 

Les centaines de lanternes qui éclairent les lounges sont inspirées de la Festa Major de Gràcia. Elles ont été réinterprétées par l’artiste Julie Plottier.

Un premier lounge jouissant d'une fresque murale. Luminaires à dominante orange.

Sur le mur, d’énormes lettres découpées, recouvertes d’un papier, se superposent pour créer une composition graphique XXL.

Une enfilade de lounges entraîne le voyageur au hasard d’univers savamment imbriqués.

Second lounge, de style cafétéria. Chaises de couleurs différentes.

On prend un objet et on le duplique, à l’infini : suspensions, carafes espagnoles de vin, chaises… 

Vers les étages

Le hall a été conçu tel le ventre d’une ancienne goélette. Fait de bois et de structures aussi imposantes que délicates, l'espace de l'accueil vous invite à embarquer dans ce navire unique. Pour les matelots qui cherchent à regagner leur poste, une signalétique claire, efficace et moderne se distingue.

De grandes sculptures en bois qui rappellent les chantiers maritimes.

1. Hall d'accueil. Les fauteuils egg en suspension font planer une sensation de calme et de bien être.
2. L'art est partout, même au-dessus du sas d'entrée.
3. La signalétique, en lettre capitale, est dynamique.

Le Generator Barcelone aborde un monde quasi fantasmagorique où les éléments semblent se multiplier.

Un escalier en bois conduit aux étages.

L'escalier a quelque chose de marin. Monter à l'étage est comme gagner le pont du navire. Un fauteuil de type egg est suspendu.

Les chambres

Elles sont nombreuses, bien entendu, et sont toutes très agréables. Le temps des auberges de jeunesse peu soignées est révolu avec le Generator Barcelona. Leurs ambiances sont végétales ou aériennes, et toujours lumineuses. 

Chambre blanche spacieuse, papier peint aux motifs végétaux.

Le papier peint, aux motifs de végétaux psychédéliques verts et noirs, sur le mur et le plafond du vestibule (Tres Tintas) contraste avec le blanc de cette chambre lumineuse du 8e étage.

Certaines des chambres offrent un accès à une terrasse extérieure. Idéal quand on connaît le taux d'ensoleillement de la capitale catalane. 

Grande chambre blanche spacieuse, terrasse extérieure avec vue sur Barcelone.

À côté du lit, la lampe, suspendue au plafond par un crochet, coulisse aisément de haut en bas, si bien que le lecteur, allongé ou assis, peut décider de la hauteur de la lumière.

Terrasses extérieures avec mobilier de jardin, vue sur les toits de Barcelone et la Sagrada Familia.

1. Un transat pour se prélasser au soleil. Le citronnier nous rappelle à tout instant que nous sommes bien sur les bords de la Méditerrannée, dans une enclave paisible et régénératrice. 
2. La vue n'est pas en reste : on aperçoit au loin la Sagrada Familia. 

De la bibliothèque décorée d’une invraisemblable collection d’objets chinés aux artistes de street art barcelonais, cette auberge de jeunesse est à elle seule un voyage au coeur de cette Espagne chère à Almodovar.

Les idées que l'on aime

Bibliothèque en bobines de chantier superposées. Fauteuil suspendu.

1. Tour de livres. La bibliothèque a été montée avec des bobines de chantier superposées. Au fond, une étagère accueille mille objets chinés, ici et là, sur des marchés aux puces du monde entier.
2. Ça tangue ! Sur les fauteuils suspendus, des coussins (Woouf !) apportent l’essentielle touche de couleur. 

Table de bar faite de fonte et de fer forgé. Salle de bains dont les murs sont recouverts de céramique.


1. Les temps modernes. Le pied de cette table de bar est telle une sculpture faite de lourds engrenages de métal. Ils viennent d’une machinerie d’anciens ascenseurs et servent de support à ce curieux établi.
2. Haro sur le carreau. Toutes les chambres ont été conçues avec des salles de bains aux murs recouverts de carreaux de ciment colorés appelés « cerámica hidráulica ».
  • Generator Hostel Barcelone - Chambre d'hôtes/Gîte/Refuge - Voir la fiche