Un hôtel 4 étoiles tout en noir

Par Sandrine de Bruyne et A.Gille
source : Maison créative, n°80, p. 126

Organisée comme une maison de ville, fidèle au style des années 1920, date de sa construction, Odette en ville est une boutique-hôtel 4 étoiles qui joue sur les codes d’un confort au luxe discret
 et raffiné sur fond de toile noire.

Le salon

Dans le salon-bibliothèque, la détente est de mise avec ces gros canapés en cuir Chesterfield. Les portes vitrées menant aux commodités se fondent totalement dans le décor.

C’est dans une très belle maison de maître, au cœur du quartier du Châtelain à Bruxelles, à deux pas des boutiques de mode et des galeries d’art de l’avenue Louise, qu’Odette en ville a élu domicile. Dès l’entrée, encadrée d’un côté par le bar lounge et de l’autre par le salon-bibliothèque, l’atmosphère sombre mais conviviale du lieu se fait sentir. Toute revêtue de noir, de blanc et de gris, cette boutique-hôtel baigne dans une ambiance à la fois intime et branchée. Dans l’espace lounge du bar, les visiteurs peuvent s’installer dans de confortables fauteuils capitonnés de velours gris. Tout y est conçu pour s’y sentir « comme chez soi ». Prendre un verre ou déguster de délicieuses pâtisseries maison n’est pas tabou. Le salon- bibliothèque est aussi dédié à la détente. Jouxtant le bar au rez-de-chaussée, le restaurant Odette s’habille de la même déco aux couleurs sombres et intimistes. Sous la baguette du chef Roberto Zanusso, le restaurant propose une cuisine savoureuse typiquement bruxelloise et revisitée ainsi que des plats aux multiples influences qui font la part belle aux produits de saison, du brunch au dîner. Dans le hall, un somptueux escalier en fer forgé mène aux huit chambres de l’établissement distribuées sur deux étages. Spacieuses, les chambres sont toutes uniques, mais déclinées avec de subtils codes couleur, du gris souris au gris ardoise relevés d’une pointe de blanc. Elles mixent avec finesse et humour des accessoires et des objets anciens avec de lourds et somptueux tissus, eux-mêmes rehaussés par un mobilier design. Ici le souci du détail fait toute la différence. Matières nobles et technologies modernes se côtoient avec justesse : moquettes épaisses, têtes de lit en lin, tentures en velours de coton, bains en marbre italien, écrans plats et cheminées bio à l’éthanol à feu ouvert font bon ménage. Luxe et confort sont au rendez-vous pour cette adresse confidentielle.

Le restaurant et le bar

1. Les suspensions boules sont signées Marcel Wanders, les fauteuils sont édités par Casamilano.
2. Aménagé dans la même veine que les cafés Costes, le bar se drape de couleurs sombres propices à la quiétude et à la discrétion.

Accueil

Chambre

L’unique touche de couleur lilas borde avec raffinement les taies d’oreiller.

Salle de bains

La salle de bains en soupente attenante à l’une des chambres dispose d’une baignoire spacieuse.

Cadres

1. Les murs noirs sont réhaussés de sobres cadres en argent servant d'écrin à des photos en noir et blanc.
2. Le papier peint
 en trompe-l’œil, imprimé sur mesure, est
 édité par Deborah Bowness à Londres.

Les idées à piquer

portes-cles et cadres

1. Ne perdez plus vos clés. Ce porte- clés est simple à composer : ajoutez un anneau à une mini- embrasse en mèches de soie, Houlès.
2. Ce mur est totalement recouvert de sobres cadres argentés, mettant en valeur des photos en noir et blanc du New York des années 1950.

Robinetterie et gravure

1. Marbre italien et robinetterie à commandes séparées, encastrées sur le rebord du lavabo, se marient avec élégance et raffinement.
2. Gravure discrète. La banque de l’entrée est au nom de l’hôtel ainsi que les portes du salon indiquant les commodités.