Déco chic et bucolique pour un hôtel de charme

Par Jean-François Guggenheim et Sandrine de Bruyne
source : Maison Créative n°84

À l’orée de la forêt de Fontainebleau, des drôles de biches ont élu domicile dans une vieille demeure. Une déco ludique et décalée où le gibier de l’ancienne chasse royale, pris d’un vent de folie, apporte un air de merveilleux à cet hôtel de charme.

m84-deco-ludique-decalee-vieille-demeure-fontainbleau.jpg

La cheminée bombée d’or du salon, tout droit sorti d’un conte de fées, confère un nouveau style très « swag » (pied de nez au classique) à la pièce, comme si tous les animaux de la forêt s’y étaient donné rendez-vous. 

m84-deco-ludique-decalee-vieille-demeure-fontainbleau-salle-manger-salon-chambre.jpg

1. Les couleurs vives sont de mise dans l'hôtel. Dans le salon, des banquettes originelles recouvertes de velours noir et agrémentées de boutons créés à partir de chutes de tissu cotoyent de somptueux fauteuils de velours rouge. Aux murs, de grands miroirs soleil (Asiatides) sur lesquels volettent papillons et oiseaux de tissu apportent une ambiance résolument royale et festive. 
2. Dans une des chambres, le plafond fraîchement peint en rose fait écho au mobilier et aux flamants du canevas (Emmaüs). Rideaux et embrasses (Houlès) confèrent une atmosphère cosy à la pièce. 

Un ancien hôtel-restaurant transformé en hôtel de charme

Dans la famille Mathonet, je voudrais la mère... et la fille. Ces deux-là sont uniques. Ex-marchandes aux puces de Saint-Ouen, elles ont acquis un ancien hôtel-restaurant, situé à l’orée de la forêt de Fontainebleau, à Barbizon : l’hostellerie de la Dague. Elles l’ont tout simplement révolutionné, chamboulé, envahi d’objets chinés et... renommé Les Biches.

Un bestiaire surréaliste a envahi les sept chambres singulières

m84-deco-ludique-decalee-vieille-demeure-fontainbleau-biches.jpg

1 et 2. Les biches sont omniprésentes dans cet hôtel de charme. C'est elles qui ont donné son nom à ce lieu bucolique et ludique.

Chacune des sept chambres a sa propre ambiance. Un renard tout droit venu d’Alsace devient porte-cartes, les trophées de chasse reprennent vie avec un humour décalé et une grande poupée de chiffon, prénommée Jules, se prélasse sur une banquette d’où elle susurre de doux mots aux invités. Les biches sont omniprésentes, affublées de perruques ou de colliers, espiègles, irrévérencieuses. Arrêtons-nous ici, le temps d’un cocktail, d’un repas gourmet, d’une soirée entre filles... Au milieu du fief des paysagistes de Barbizon, les surréalistes auraient trouvé ici leur demeure incontournable. 

m84-deco-ludique-decalee-vieille-demeure-fontainbleau-bestiaires.jpg


1. Dressé sur ses pattes arrières, Maître Renard doté de ses petites lunettes rondes veille sur le bestiaire extravagant qui a envahit toutes les pièces de l'hôtel.
2. Derrière ce hérisson réalisé à partir d’un livre aux pages pliées, putois et grenouille, entre autres, ont pris possession du papier peint (House of Hackney, modèle Empire Stripe Midnight). 
3. Un fauteuil de grand-mère a été retapissé de canevas trouvés chez Emmaüs. De majestueux flamants roses attendent tranquillement le repos des hôtes.