Casa Ortega : un B&B rétro à Marseille

Par Christine Pirot-Hébras et Maeva Destombes
source : Maison créative n°76, p.50

Dans le dédale des rues de Belsunce, un quartier populaire de Marseille, impossible de rater cette maison dont la façade, au niveau du rez-de-chaussée, est entièrement recouverte de carrelage. Ouverte en avril 2012, idéalement située près de la gare Saint-Charles et à quelques minutes du vieux port, la Casa Ortega a tout pour séduire les voyageurs, grâce à sa personnalité et sa décoration hors du commun. 

mc-casa-ortega-marseille-chambre-basique-4.jpg


La maison d'hôtes Casa Ortega compte une chambre basique n'exédant pas 15m2. Dotée d'une entrée indépendante, elle a vue sur la rue des Petites Maries, une petite rue calme du quartier de Belsunce. Papiers peint anglais, miroirs aux angles arrondis et meubles chinés donnent aux chambres un esprit 100% Vintage.

Une bâtisse construite en 1904

La Casa Ortega est un lieu emprunt de personnalité. Derrière sa façade carrelée, rien ne laisse présager de ce qu'il y a à l'intérieur. Pourtant, la tâche était ardue pour David Karoubi, ancien propriétaire et designer d’intérieur ayant entièrement rénové les lieux. Avant sa transformation en maison d’hôtes, la Casa Ortega n’était qu’un immeuble en ruine. Cette maison, qui appartient désormais à Caroline Contoz (une ancienne de la communication de luxe), aurait abrité dans les années 1950 les amours de Juan Ortega (« le plus grand joueur de castagnette de tous les temps » nous dit une minuscule plaque sur la façade) et sa dulcinée Louise Granier, dont le père s’opposait au mariage. La décoration est un véritable clin d’œil à l’Espagne. L’accent est mis sur les couleurs flamboyantes notamment le rouge, véritable fils conducteur de la maison d’hôtes. Au rez-de-chaussée, le lobby, peint en rouge et noir, véritable pièce à vivre, est dédié aux années 1950. L’élément central de cette pièce est un bar d’époque en Formica rouge et blanc, déniché sur Le Bon Coin et offert à la propriétaire par un de ses amis. Même s’il n’a plus de fonction réfrigérante, ce bar parfaitement intact a gardé sa prestance d’autrefois grâce à son format imposant.

Le lobby, la pièce à vivre

mc-casa-ortega-marseille-lobby-1.jpg


Le lobby est le cœur de la maison. Pièce d'accueil et de réception, salle de petits déjeuner, coin internet... Murs rouges et vieux portraits plein de caractère lui donnent une touche très andalouse.

mc-casa-ortega-marseille-lobby-4.jpg


Les tables du petit déjeuner ont vue sur la petite rue tranquille de la maison d'hôtes. 

mc-casa-ortega-marseille-escalier-1.jpg


Partant du lobby jusqu'aux étages supérieurs, l'escalier impose sa présence. Il mêle des mosaïques et des marches en granito jusqu'au premier étage, puis des tomettes et une rampe en fer forgé jusqu'au dernier étage. Tous ces élements sont là depuis la contruction de cet immeuble au début du 20e siècle.

mc-casa-ortega-marseille-escaliers-9.jpg


Les murs des parties communes sont décorés de nombreux objets chinés par Caroline Contoz, la propriétaire. Vieux vinyls encadrés (trouvés aux puces de Marseille), posters de corridas ou de flamenco et luminaires vintages (pour certains dénichés au Canada) donnent à ces pièces une ambiance très chaleureuse.

Une décoration rendant hommage à l'Espagne

Autre point fort de la maison, son escalier. Les marches en tomettes ou en granito et la rampe en mosaïques rouges, noires et blanches (qui part du rez-de-chaussée vers le premier étage) sont d’origine. Les couleurs des murs (rouge) et des portes (noir) ont donc été choisies en accord avec cette rampe. Un soubassement noir, souligne l’escalier du rez-de-chaussée jusqu'au premier étage. Dans les étages supérieurs, la rampe est en fer forgé noir, d’origine elle aussi.
Dans les chambres, la déco se veut plus « reposante ». C’est donc une ambiance très rétro et graphique qui a été choisie pour chacune des chambres. Papiers peints très seventies (parfois à la limite du psychédélique), de nombreux miroirs pour agrandir et apporter de la profondeur aux pièces. Partout, une multiplication des luminaires. La raison ? La maison tout en hauteur est relativement sombre. Il fallait apporter la lumière autrement. Dans chaque pièce, les objets ont été chinés ici et là par Caroline : vieilles affiches de corridas, pochettes de vinyles 33 tours, portaits en noir et blanc, luminaires rétros, verseur en verre et métal… 
À noter, la Casa Ortega est passée à l’énergie 100% renouvelable, responsable et durable mais l'atout principal de cette maison d'hôtes est tout simplement Caroline, sa propriétaire. Très disponible, elle n'hésitera pas à vous donner toutes ses adresses fétiches vous permettant de découvrir Marseille sous ses meilleurs aspects...

La chambre basique

mc-casa-ortega-marseille-chambre-basique-8.jpg


L'orange est l'autre couleur pep's de la Casa Ortega. Ici, elle prend la forme d'une lettre lumineuse géante dans la chambre basique. À ses côtés, une lampe qui permet également d'éclairer la partie lavabo.

Les chambres standards

mc-casa-ortega-marseille-chambre-standard-1.jpg


D'une surface d'environ 17m2, une des chambres standard joue sur le noir et le blanc.

mc-casa-ortega-marseille-chambre-standard-2.jpg


L'autre chambre standard possède des couleurs reposantes de verts et de bleus.

La chambre Deluxe

mc-casa-ortega-marseille-chambre-deluxe-6.jpg


La Deluxe d'une surface de 25m2, possède 3 fenêtres, donnant sur la cour, lui apportant beaucoup de luminosité. Dans un de ses coins, un vieux fauteuil ayant appartenu au grand-père de Caroline.

La chambre terrasse

mc-casa-ortega-marseille-chambre-terrasse-1.jpg


D'une surface de 22m2, la chambre Terrase possède une décoration plus neutre et sobre. Des murs blancs sur lesquels sur détachent des cadres évoquant les voyages sur un mur et la corrida sur l'autre.

mc-casa-ortega-marseille-terrasse-chambre-31.jpg


La chambre Terrasse est la seule à posséder une terrasse qui permet une vue dégagée sur les toits de Marseille.

mc-casa-ortega-marseille-facade-1.jpg


La Casa Ortega est tout de suite reconnaissable grâce à sa façade en carrelage multicolore.

Shopping 100% rétro 

mc-casa-ortega-marseille-shopping.jpg


1. Réveil Rétro en plastique et métal, 11x6x9cm, 14€, Bianca & Family.
2. Chaise de bar Swinderby en cuir et aluminium, hauteur 117cm, 1175€, Timothy Oulton.
3. Lampes Sebastian Herkner. Douille à partir de 585€. Abat-jour à partir de 160€, FR66
4. Lampe de table Gras 205. Existe en acier, inox, cuivre, laqué. À partir de 388€. My Design.
5. Miroir Framed en acier thermo laqué, miroir en feuille de verre, de 249€ à 549€, Muuto chez Goodobject.
6. Bureau rétro gris orage Ulysse, tiroirs et piétement en Frêne, caisson et plateau en MDF peints à la main, 619€, Chouette Fabrique.
7. Tourne disque Nomade en bois, tissu, plastique et métal. 399€, Persona Grata.

Carnet d'adresses

Casa Ortega - Chambre d'hôtes/Gîte/Refuge - Voir la fiche