Avant-après : la transformation d'un salon en pièce lumineuse

Par Judith Mathon
source : Maison Créative n°84

Maëlle souhaitait moderniser sa pièce de vie. Son principal souhait : une ambiance naturelle, très chaleureuse. Elle a donc retroussé ses manches et fait appel aux bons conseils de Diagnostic Déco.

Salon contemporain à poêle

L'espace est reposant, l'ambiance aérienne. La force du blanc est contrebalancée par la douceur des diverses teintes de gris. Le pôele, chaleureux, donne à cet espace une allure réconfortante et résolument moderne. Il a cependant fallu transformer cette pièce avant qu'elle ne devienne l'accueillant cocon qu'elle est aujourd'hui ! 

Une déco trop chargée, un escalier trop massif

Vieux salon à cheminée vétuste

Une déco chargée, très typée années 1980, avec de gros canapés en cuir noir, du carrelage marron, des poutres apparentes sombres et une cheminée massive.

Escalier brun massif.

L’escalier à l’ancienne, un peu grinçant, avait un impact visuel fort qui ne plaisait plus aux propriétaires.

Une cheminée trop vêtuste

Vieille cheminée, vétuste et à décoffrer du mur.

1. La cheminée à foyer ouvert ne peut plus être utilisée, elle va donc être démontée.
2. L’espace est dégagé pour accueillir le poêle. Notons que le conduit d’évacuation est conservé.

Après : chaleur assurée & dégradé de gris

Avec une puissance nominale de 10 kW, le poêle permet de chauffer une surface d’environ 100 m2. Pour protéger le sol de la chaleur et des risques de projection, une plaque en Inox est installée dessous.

Poêle de qualité contre un mur en briques noircies.

1. Poêle à bois en fonte pour bûches de 50 cm, surface de chauffe de 100 m², 10 kW, rendement 78 %, « Supra Persée », 70 x 43 x 72 cm, 899 €, Castorama.
2. Avec ses poutres peintes en blanc, la pièce paraît plus grande. Pour conserver cette ambiance neutre, les chaises en bois ont été recouvertes de housses en lin crème. Quant au coin cuisine, il se pare de meubles et d’accessoires en Inox ou dans les tons blanc et noir très design.

Découvrez en détails ici les étapes de l'installation du poêle.

Shopping : Planche à découper en bambou, 14,90 €, Culinarion. Casserole, ø 20 cm, 249 €, Demeyere. Couteau « Shotoh », 129 €, Zwilling. Sel aromatisé, 8,50 €, The Conran Shop. Cocotte en porcelaine culinaire, ø 26 cm, 174 €, Revol. Torchon en coton, « French Vintage », 10,90 €, Le Jacquard Français.

Pièce éclaircie

Salon contemporain à poêle

Côté salle à manger, les tons clairs sont privilégiés : les poutres et l’escalier sont peints en blanc pour plus de luminosité et des rideaux en toile à beurre ont remplacé les voilages en dentelle. Côté salon, le mobilier décline des tons de gris, et les motifs géométriques apportent une touche graphique qui modernise la pièce.

Shopping : Banquette convertible « Maxoo », 449 € ; tapis « Onyx », 99 €, Fly. Coussin en coton, « Eneki », 15 €, Habitat. Lampadaire en acier et bois, « Wanda », 89 € ; tables basses gigognes en acier, « Mekano », 99 €, Alinéa. Saladier en porcelaine, « Froissés », 69 €, Revol. Pendule « Edson », 45 €, Habitat. Housses de chaise en coton, 50 € les 2, La Redoute. Nappe en lin, 49 €, 3 Suisses.

Après : un escalier discret

Salon en blanc et teintes de gris, escalier allégé.

L’escalier a été poncé et blanchi. Ainsi, il s’harmonise avec le reste de la pièce. Un tapis de marches, peint en trompe-l’oeil, a été réalisé avec un vitrificateur coloré pour un aspect chic et décalé.

Matériel utilisé

Pot de peinture et de vitrification de parquet.

1. Poutres : des poutres blanches mettront en valeur le poêle et le parement mural. Peinture sans souscouche pour poutre, gamme Xpro triple action, existe en 21 couleurs, 56,50 € les 2,5 l, Ripolin.
2. Escalier : le vitrificateur « Tendance escaliers » ultrarésistant s’applique sur tous les bois. Antiglisse grâce aux microbilles intégrées, il est adapté aux passages répétés. Existe en 8 coloris, 69,90 € le pot de 2 l, Syntilor.

Parquet clipsable.

Parquet Lames à clipser « Senso Lock Plus », décor Kola, 18 x 105 cm, 34,90 € le m2, Gerflor.

Attention ! Depuis le 1er janvier 2015, les cheminées à foyer ouvert sont interdites en Ile-de-France car elles émettent trop de particules polluantes. Seuls les équipements fermés sont autorisés. Dans Paris intra-muros, tous les types de chauffage au bois sont interdits.

Tags