Aménager et isoler un bureau sous les combles

Par Christopher Sörg et Olivier Waché
source : Maison Créative n°79

Un chantier de rénovation est l’occasion idéale de gagner en efficacité énergétique. Il faut donc porter son choix sur des matériaux isolants performants, garants du confort de toute la maison.

Pièce à isoler

Des fenêtres performantes. Si l’éclairage naturel est important dans les combles, les fenêtres ne doivent pas pour autant devenir un point faible de votre isolation. Privilégiez donc les modèles offrant une bonne résistance thermique (coefficient inférieur à 1,50 Uw). Par ailleurs, optez pour des stores intérieurs et des volets roulants qui améliorent les performances d’isolation.

Espace salon sous pente


Julien Toujan a créé plusieurs espaces dans les combles, dont cette chambre d’amis qui fait également office de bureau. Cette partition de l’espace permet de créer des zones d’intimité, mais facilite aussi le chauffage, puisque la température dans chaque pièce peut être régulée selon les envies et les utilisations.  Tapis, Leçons de Choses. Plaid jaune « Soft Fleece », housses de coussins, Zoeppritz et H&H. Chaise « Patchwork », Fleux. 

Cloisonner l’espace

Potentielle chambre d'ami à isoler et aménager

Pour laisser passer un maximum de lumière, Julien Toujan a opté pour des ouvertures dans les cloisons. Elles laissent entrer la lumière naturelle provenant des fenêtres de toit de la pièce voisine et peuvent être occultées par des stores à lamelles (Leroy Merlin). Il a choisi des portes à galandage (Scrigno) qui permettent un gain de place et une bonne isolation phonique grâce aux joints d’étanchéité. Celle-ci est renforcée par une couche d’isolant posée sous le parquet contrecollé.

Bureau et chambre d'ami dans cette nouvelle pièce à double fonction

Conçue dans un esprit à la fois sobre et masculin, cette pièce a été meublée dans l’idée de servir aussi de bureau. Le choix des meubles a été pensé de façon à ce qu’ils puissent être utiles dans ces deux cas de figure.  Bureau « Truman », AM.PM. Lampe « Oups », Nathalie Be chez Fleux. Plateaux « Kaleido », Hay chez Fleux. Étagère « Sappari », AM.PM. Vases « Parrot Party », H&H. Bougeoirs, Fleux. Chevet « Alouette », fauteuil « Dilma », le tout AM.PM. Cactus en laine, coussin « Angkor », le tout H&H. Housse de coussin jaune, « Softy », Zoeppritz.

Réussir l’isolation de ses combles en 5 points

30 % des déperditions de chaleur sont le fait d’une toiture mal isolée. C’est dire l’importance de traiter cette partie de la maison ! À la clé, ce sont plus de confort et de réelles économies d’énergie. À condition de bien s’y prendre…

m79_isolant_conseil_isover.jpg

  1. Tenir compte de la structure. Ce sont les éléments de la charpente (hauteur et régularité des chevrons, pannes apparentes ou non…) qui déterminent la solution à adopter.
  2. Choisir un isolant performant. On se réfère à la résistance thermique (R) de l’isolant qui dépend de son épaisseur et de sa conductivité thermique (ou lambda). Plus R est élevé, plus l’isolation est performante.
  3. Se protéger des aléas climatiques. Un écran de sous-toiture (respirant, souple ou rigide) constitue une protection en cas de défaillance de la toiture et préserve de la neige ou de la pluie.
  4. Rendre les combles étanches à l’air. En supprimant les fuites d’air parasites avec une membrane d’étanchéité intérieure et des adhésifs spécifiques, on améliore les performances.
  5. Ventiler pour avoir un air de qualité. Bien isolés et étanches, les combles doivent être ventilés. Avec une ventilation mécanique (VMC), on renouvelle l’air et maintient sa qualité.
Tags