Vivre dans un conteneur ou adopter la tôle ondulée

Par Céline de Almeida
Publié le 13/12/2016

Caissons métalliques généralement utilisés pour le stockage et le transport de marchandises dans l'industrie maritime, les conteneurs industriels ont une durée de vie limitée à 15 ans... Une aubaine pour les architectes éco-responsables qui, depuis une dizaine années, transforment ces boîtes de conserve géantes en logements d'appoint, notamment pour les étudiants, à l'instar de la Résidence A Docks du Havre. Des réalisations en tôle ondulée dont le fort tempérament esthétique n'a échappé ni aux décorateurs d'intérieurs, ni au designers, qui n'hésitent plus à exploiter son potentiel déco. Deux interprétations, industrielle et récup au premier degré ou bling-chic arty, à l'abordage des intérieurs en quête d'émotions fortes.

mcr_containers-indus_bb-studionomie.jpg Installé sur le toit d'un immeuble de Gand, cet bed & breakfast atypique est composé d'une seule et unique chambre : un ancien conteneur maritime dont la décoration pointue a éte conçue par sa propriétaire, Mieke de Maeyer. Bomastraat 20/22, Gent, Studiomie.

Détourner des conteneurs en fin de vie en guise de logement d'appoint ou en abri de fortune pour des personnes en situation précaire ? Une jolie initiative née au milieu des années 2000 aux Pays-Bas et qui depuis a fait un sacré bout de chemin... La raison ? Un attrait croissant pour les intérieurs à tendance industrielle, doublé de la nécessité de se tourner vers des solutions de développement durable, qui ont amené de nombreux architectes à plancher sur la question du recyclage de ces conteneurs métaliques. Des solutions de résidences secondaires avec un impact limité sur l'environnement à l'instar du Port-a-Bach de l'Atelier Workshop et des concepts d'hôtels stylés comme le B&B Studiomie de Gent.

Et quand ce sont les designers qui se penchent sur la question, on obtient des détournements de matériaux, et notamment de la tôle ondulée, associée à des touches bling ou sculptées dans des métaux précieux. Une jolie manière de sublimer l'ordinaire, mais également de dénoncer, à l'instar des designers Nipa Doshi et Jonathan Levien qui pointent du doigt les inégalités sociales, notamment dans le pays d'origine de Nina, l'Inde, avec des créations comme le Shanty Cabinet qui célèbre la beauté précaire des logements de fortune disséminés à travers le monde.

Recyclage en mode industriel

mcr_containers-indus_port-a-bach1.jpg Construit à Hangzou en Chine avant d'être transporté en Nouvelle-Zélande, ce prototype d'habitat alternatif, baptisé Port-a-Bach, fait désormais partie du Puke Ariki Museum de New Plymouth. Des systèmes de panneaux solaires et d'éoliennes adaptés aux dimensions des conteneurs déjà existants ont également été développés par l'Atelier Workshop qui signe ce beau projet. 

mcr_containers-indus_port-a-bach2.jpg Entièrement habillée de contreplaqué, cette résidence secondaire modulaire a été pensée pour être nomade avec un impact limité sur son environnement.

mcr_containers-indus_julien-levasseur.jpg Avec son projet S, réalisé en partenariat avec l'entreprise Petrus spécialiste de la tôle ondulée cintrée, le designer et plasticien français Jules Levasseur propose une nouvelle interprétation de ce matériau bien souvent réservé au monde du bâtiment. Résultat : un banc, une table et des tréteaux aux lignes industrielles et minimalistes ultra-désirables.

L'esprit conteneur à la maison

 

mcr_containers-indus_compo.jpg 1. Situés dans le quartier d'artistes et d'artisans du Vieux-Port, au coeur de la cité phocéenne, ce loft de 280 m2 entièrement rénové propose différents logements, et notamment cette chambre Cube à l'univers clairement industriel, Les Lofts du Vieux Port
2. Dans cette salle de bains contemporaine, l'architecte Christelle Serres-Chabrier a imaginé un jeu d'opposition de matériaux entre le revêtement de sol en faïence façon carreaux de ciment Leroy Merlin et les murs en tôle ondulée.

Nouveau look pour une nouvelle vie 

mcr_containers-chic-ubalt-les-enfants-rouge1.jpg Avec ce projet baptisé Les Enfants Rouges, le cabinet d'architecture parisien Ubalt explore un nouvel usage de la tôle ondulé, détournée en guise de cloisons pour structurer l'espace, sans le cloisonner. Un intérieur seulement de 36 m2 intégralement repeint en blanc pour mettre en valeur la texture specifique de chaque matériau, des poutres d'origine datant du 17ème siècle, en passant par le sol, et sans oublier la cloison en accordéon. 

mcr_containers-chic-ubalt-les-enfants-rouge2.jpg Sublimée par des matériaux tels que des miroirs colorés façon or ou laiton et  des plaques de marbre blanc, la tôle ondulée acquiert ici ses lettres de noblesse.

mcr_containers-chic-lw_foolsgold.jpg Fool's gold, collection de mobilier en tôle ondulée inspirée par l'esthétique du groupe de Memphis et plus précisemment par l'usage du statifié dans la décoration, finition dorée empruntée à l'indutrie automobile, design Lanzavecchia + Wai, prix sur demande, The Alchemists

mcr_containers-chic-compo.jpg 1. Shanty Cabinet, enfilade composée d’un patchwork de surfaces ondulées en MDF laqué et pieds en laiton, également décliné en version multicolore, prix sur demande, BD Barcelona
2. Home Marine Drive, console en laiton, 5 finitions disponibles, prix sur demande, Viya

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer