Les 5 bonnes questions à se poser avant d'aménager ses combles

Par Agnès Gille
Publié le 27/07/2016

Si vous souhaitez concrétiser votre projet, avant tout, posez-vous les bonnes questions. Quels sont les combles que vous pouvez aménager, en fonction de la hauteur sous plafond et de la pente ? Quelle isolation faut-il prévoir ? Combien coûtent les travaux d'aménagement, quelles sont les démarches à suivre et quelles sont les aides auxquelles vous pouvez avoir droit. Une fois tous ces points résolus, vous pourrez alors penser à la décoration et à l'ameublement de vos combles : pièce à vivre, chambre à coucher, salle de jeux, vous avez de nombreuses possibilités pour exploiter au mieux cet espace sous les toits. Nous vous apportons les réponses.

bureau sous les combles Quelle que soit la pièce que vous comptez aménager sous vos combles, prenez le temps d'étudier toutes les possibilités qui s'offrent à vous. Tenez également compte des contraintes et n'hésitez pas à prendre conseils auprès de spécialistes.

Quels combles aménager ?

Quels que soient le type de charpente, la pente du toit et l’architecture de votre maison, les combles ne sont jamais perdus. Avec une pente de plus de 30°, une hauteur sous faîtage de 1,80 m, l’aménagement se fait sans modifier la toiture. Une charpente industrielle (encombrée de fermettes en W) sera modifiée et renforcée pour libérer l’espace. Si la pente est de moins de 30°, elle peut être modifiée ou la toiture surélevée ou rehaussée.

bibliothèque sous les combles Bon à savoir : 60 m2 de combles sont aménageables dans une maison de 8 m x 12 m. (Ambiance Archea).

Le saviez-vous ?

• 30% des calories s’enfuient d’un toit non isolé. 

Quel état des lieux ?

Vous devez effectuer un diagnostic de la couverture, de la charpente (état des bois et de la structure) et du plancher. Celui-ci doit pouvoir supporter 150 kg/m2 minimum ou être renforcé, voire créé de toutes pièces s’il est non porteur d’origine.

Quels travaux prévoir ?

Soignez l’isolation thermique (toiture, murs et pignons) avec des isolants aux performances réglementaires, et l’isolation acoustique du sol. Ce nouvel espace nécessite un accès aisé (trémie dans le plancher pour implanter un escalier) et devra être bien ventilé, éclairé (fenêtres de toits, réseau électrique), voire chauffé.

Quels coûts ?

Pour une surface aménagée de 40 à 60 m2, avec une pente de toit de 35° à 45°, la transformation de la structure (charpente, plancher, fenêtres de toit), l’installation d’un escalier, l’isolation, le cloisonnement, la plomberie et l’électricité coûtent de 40 000 € à 60 000 € en formule clé-en-main auprès d’un charpentier du réseau Combles d’en France.

Quelles démarches ?

Aucune, si vous ajoutez juste un escalier au plancher existant et ne modifiez pas l’aspect extérieur de votre habitat. Si vous installez des fenêtres de toit ou augmentez votre surface de plancher jusqu’à 20 m2 (40 m2 pour les communes avec Plan Local d’Urbanisme), une simple déclaration préalable de travaux en mairie est requise. Au-delà, vous devez déposer un permis de construire. Si, après travaux, votre surface habitable totale dépasse 170 m2, vous devez faire appel à un architecte. 

chambre avec dressing sous les combles Chambre avec dressing sous les combles (Ambiance Quadro).

Quelles sont les aides ?

En isolant thermiquement vos combles, vous entreprenez une rénovation énergétique de votre logement (de plus de 2 ans) qui donne droit à de multiples aides (TVA de 5,5% sur l’isolation, 10% sur les travaux, Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE), Eco-prêt à taux zéro, certificats d’économies d’énergie). D’autres aides (ANAH, commune, département, région) peuvent être allouées sous conditions de ressources. Les travaux doivent être confiées à une entreprise RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Pour en savoir plus : www.renovation-info-service.gouv.fr