Chauffage au bois : combinez maxi chaleur et air sain

Par E. Saporta

Profiter d'un confort douillet tout en respirant un air sain et en limitant les rejets dans l'atmosphère.

m_poele_bois_supra_dr.jpg

Modèle Supra

1. Choisissez le bon bois

  • Utilisez des bois bien secs, pour un meilleur rendement énergétique. Ils contiennent moins de 20 % d’humidité contre 45 % pour des bois fraîchement coupés. Des bûches mal séchées voient leur pouvoir calorifique divisé par deux. En outre, un bois humide est plus polluant, il dégage beaucoup de fumée et encrasse plus vite le poêle ou la cheminée.
  • Utilisez des feuillus à bois dur : charme, chêne, frêne, hêtre, noyer… Grâce à leur densité élevée, ils brûlent lentement et dégagent une chaleur régulière. Les feuillus à bois tendre (saule, peuplier, bouleau) sont moins denses, brûlent plus vite et moins longtemps : leur pouvoir calorifique est moindre mais ils peuvent être utilisés comme bois d’allumage, tout comme les écorces ou les pommes de pin bien sèches.
  • Evitez les résineux (pin, sapin) qui brûlent vite et chauffent rapidement, mais qui encrassent les appareils (tout au plus employez-les comme allume-feu). Attention au châtaignier et au robinier qui éclatent en brûlant.
  • Pour trouver des fournisseurs engagés dans une démarche de qualité, référez-vous aux marques NF Biocombustibles solides (Nfboisdechauffage.org) et France Bois Bûche (Franceboisbuche.com)
  • Si vous coupez vous-même votre bois, stockez-le pendant au moins 2 ans pour une combustion optimale. Ce délai peut être raccourci à 12-15 mois environ si le bois est débité en bûches (rondins ou quartiers), puis placé sous un abri bien ventilé ou sous une bâche dont les côtés restent ouverts.
  • Evitez le bois de récupération qui peut s’avérer toxique lors de sa combustion (résidus de colle, vernis, peinture…).
  • Pour un appareil à granulés, utilisez si possible des granulés de bois certifiés : NF granulés Biocombustible, DINplus et ENplus.

2. Allumez votre appareil correctement

m_poele_slimfocus_dr.jpg

Modèle Focus.

Allumez-le par le haut de préférence car cela produit moins de cendres et de suie. L’émission de particules fines est réduite et la flambée plus longue.

3. Entretenez votre appareil

Après chaque utilisation, nettoyez la vitre et ôtez la cendre.
Deux fois par an (recommandé par le Règlement sanitaire départemental type - RSDT), faites ramoner votre appareil par un professionnel et faites remplacer si besoin les pièces usées.

Utilisez un appareil labellisé Flamme Verte :

Depuis le 1er janvier 2015, le Label « Flamme Verte » est accordé à des appareils dotés d’au moins 5 étoiles et jusqu’à 7 étoiles. Ce label garantit un haut rendement énergétique (70 % au minimum pour les poêles à bûches ; 90 % pour les poêles à granulés). Ces appareils ont également un faible taux d’émission de monoxyde de carbone et de particules fines. Enfin, ils sont éligibles au crédit d’impôt. Renseignez-vous sur le site www.flammeverte.org