Miliboo.com édite sa première collection de mobilier design

Par Céline de Almeida

Modulable, écolo et évolutive, la première collection entièrement éditée par Miliboo.com, site spécialisé dans la conception et la vente de mobilier contemporain en ligne, s’inscrit dans l’air du temps avec ses lignes fifties d’inspiration scandinave.

collection miliboo.com woodtang bibliothèque

Composée de cinq boîtes en panneaux de mélaminés gris et blanc et de cinq tréteaux en frêne blanchi, cette biblothèque modulable à monter soi-même a été imaginée par les designers Thomas Mandorla et Louis Aspar pour Miliboo.
 bibliothèque WoodTang compo 7, 849 €, Miliboo.com 

Finalisée il y a à peine une dizaine de jours et déjà disponible en ligne, la collection WoodTang, réalisée en partenariat avec les designers Thomas Mandorla et Louis Aspar, marque une nouvelle étape dans l’évolution de l’enseigne française à succès Miliboo.com… Une marque de décoration ultra-connectée qui a su prendre intelligemment le tournant du web, en proposant dès 2007 une sélection de mobilier tendance et abordable. Une capacité à devancer le marché, doublée d’un esprit d’innovation, avec le lancement en 2010 d’un espace en ligne de création de mobilier intitulée up to you, suivi en octobre dernier par l’ouverture en plein coeur de Paris d’une première boutique connectée, baptisée Milibootik (100 rue Réaumur dans le 2ème arrondissement.

 

C’est dans cet espace atypique et innovant que nous rencontrons Aline Buscemi (co-fondatrice de Miliboo), à l’occasion de la présentation de WoodTang, la première collection de mobilier entièrement éditée par Miliboo.com. Une gamme modulable déclinée autour de tréteaux en hêtre et de boîtes personnalisables permettant de composer meubles TV, étagères, bibliothèques et bureaux.

 

Interview de Aline Buscemi

 

portrait d'aline buscemi cofondatrice de WoodTang

Pourquoi avoir décidé de franchir cette étape de l’édition de jeunes designers ? 

Miliboo a toujours voulu innover, réfléchir à de nouvelles façons de commercialiser de nouveaux produits… Nous (NDLR : Aline Buscemi et Guillaume Lachenal, cofondateurs de la marque) avons toujours designé nos propres meubles, même si aujourd’hui nous avons dû un peu céder la main en interne. L’édition de jeunes designers était une suite logique pour la marque. Cela nous permet d’offrir des choses différentes à prix accessible, même si cela n’est pas forcément évident avec des designers de faire correspondre coût de fabrication et prix de vente. Je me suis vraiment battue pour lancer cette collection, c’est un projet qui me tenait énormément à coeur.

 

Comment s’est déroulée la rencontre avec les designers Thomas Mandorla et Louis Aspar ? 

Je les ai rencontrés via un ami commun designer. Ils avaient déjà dessiné cette collection et cherchaient à être édités. J’ai eu un vrai coup de coeur pour leur proposition, du coup je me suis immédiatement mise à réfléchir sur le projet, sa faisabilité… Cela a duré 1 an, ce qui est très long pour nous.

 

Normalement le lancement d’une nouvelle collection chez Miliboo dure environ 6 mois.

Mais nous voulions vraiment prendre notre temps. Cela nous a beaucoup appris de travailler avec des designers, avec eux on pousse les choses beaucoup plus loin. Il faut parvenir à concillier leur vision du design avec nos contraintes de production et de coût. Nous avons tous dû faire des concessions pour arriver à ce résultat.

 

Qu’est ce qui vous a le plus séduit dans leur proposition ?

Le look en lui-même, le design, mais aussi ce concept de mobilier évolutif, composable et modulable, qui est tout à fait dans l’esprit de Miliboo avec notre collection up to you.

 

Quels étaient selon vous les points fondamentaux à respecter lors du développement de cette collection ?

Avant tout, la faisabilité technique du projet. Ensuite, trouver des sites de production capables de produire les éléments en fonction de leur technicité, et enfin les coloris. Pour l’instant, nous sommes restés sur des tonalités classiques et intemporelles de manière à lancer la collection. Mais nous n’excluons pas de lancer de nouveaux coloris très bientôt si elle remporte le succès escompté !

 

En quoi la collection WoodTang se distingue de tout ce que vous avez pu proposer avant ?

Elle apporte un nouveau style dans la marque, une note fraîcheur. On n’est pas totalement dans le contemporain, ni dans le scandinave, mais à mi-chemin entre les deux. C’est cette association très fine qui m’a vraiment séduite. D’ailleurs j’ai installé la bibliothèque ce week-end avec mon mari dans notre salon. C’est vraiment le modèle dont je rêvais… En fait je me suis fait plaisir ! 

 

Pourquoi ne pas être allé plus loin en proposant à l’internaute de configurer directement sur internet sa propre composition WoodTang ?

Techniquement, c’est très compliqué à mettre en place car le produit est complexe. Et pour être tout à fait honnête, nous avons déjà tenté l’expérience avec un meuble beaucoup plus simple et cela n’a pas vraiment fonctionné. Nous nous sommes rendus compte que c’était trop compliqué pour les internautes à configurer et qu’ils préféraient qu’on leur propose des solutions clés en main.

 

Après, c’est une collection que l’on peut moduler soi-même en déplaçant ou en associant les modules selon ses envies.

Dans l’idéal, l’idée serait ensuite de la prendre en photo, de la partager sur les réseaux sociaux, de créer une véritable communauté autour de WoodTang.

 

Avez-vous déjà en tête une prochaine collection ?

Pour l’instant, on attend de voir ce que donne cette collection mais disons que l’on ne s’interdit pas de regarder les projets que l’on nous propose. L’idée est de continuer dans cette dynamique.

 

Vous venez d’ouvrir votre première boutique connectée… Vous ne savez pas vous reposer sur vos lauriers ou vous pensez qu’il est aujourd’hui nécessaire d’évoluer en permanence pour réussir ?

Tout à fait. Il faut toujours avancer, regarder devant soi. Tout va très vite. Avant nous n’étions que des pures players (NDLR : exclusivement en ligne). Cette boutique est une véritable innovation avec son application à télécharger sur smartphone qui propose à chaque client une visite personnalisée en fonction de ses goûts, des écrans tactiles qui permettent de placer directement dans son panier virtuel les produits exposés et même un service d’aménagement en 3D, associé à des lunettes de réalité virtuelle, développé en partenariat avec HomeByMe.

 

Quelle sera la prochaine étape pour Miliboo ?

Les objets connectés. D’ailleurs, nous présentons déjà dans la boutique un prototype de canapé connecté qui sera bientôt commercialisé ! Il est équipé de capteurs de présence qui, reliés à une application, permettent de mesurer l’ergonomie de sa position, comptabilise le temps que l’on passe assis… On peut également mettre une alerte pour savoir si ses enfants sont devant la télévision au lieu de faire leurs devoirs… Ses accoudoirs sont également dotés d’une télécommande universelle, d’un dock iPod et de caissons de basse et permettent même de recharger son smartphone ou sa tablette par simple contact ! C’est un produit dont nous sommes très fiers.

 

La canapé connecté

 canapé connecté miliboo

canapé connecté Miliboo en action

À découvrir dans la milibootik, située au 100 rue Réaumur dans le deuxième arrondissement de Paris, ce prototype de canapé connecté est non seulement doté d'accoudoirs multifonctions, capables de recharger les appareils nomades, d'une télécommande universelle et de caissons de basse, mais également de capteurs de présence relié à une application pour smartphones.