Les 8 plantes vertes pour habiller mon salon

Par Salomé Giraudet

En l'espace de quelques saisons, les plantes d'intérieur sont devenues un incontournable de la décoration. Il est vrai que ces végétaux apportent de la couleur, de la fantaisie et un brin de nature dans nos pièces de vie. Problème, toutes les espèces ne sont pas faites pour survivre dans le même environnement : l'atmosphère d'une pièce joue un rôle déterminant dans le choix de la végétation. Alors avant de vous lancer, consultez notre guide pour habiller votre salon avec les plantes vertes les plus adaptées à votre type de séjour.

mcr_PH150116.jpg

Salon avec étagère murale remplie de plantes vertes
Créer un mur végétal dans la maison, un décor qui évolue avec le temps et les saisons.

Impossible de résister au charme de la chlorophylle. La tendance Urban Jungle étant passée par là, nous sommes tous devenus fous de végétation. Installées dans des pots multicolores, en rebord de fenêtre ou suspendues au plafond, les plantes rehaussent la décoration de n'importe quel séjour. Mais avant même de transformer le salon en jardin d'hiver, quelques précautions sont à prendre. La configuration et la qualité de l'environnement sont des critères intrinsèquement liés aux choix des végétaux. Certaines plantes d’intérieur peuvent résister aux conditions les plus extrêmes – et aux piètres jardiniers – tandis qu'une quantité d'autres ont besoin d'une atmosphère clémente. Sombre, surexposé, chauffé, humide, ouvert sur la cuisine ou encore très étroit, les salons ne se ressemblent pas. Or pour adopter durablement les plantes d'intérieur, mieux vaut choisir celles qui s’épanouiront le mieux dans votre pièce de vie.

Un salon étroit 

Quand on vit dans un logement riquiqui, difficile de dégager suffisamment d'espace pour installer des plantes vertes. Ne renoncez pas trop vite à la tendance végétale, toutes les variétés n'aiment pas rester au sol. Le lierre est l'allié des petites surfaces car il ne se sent bien qu'en hauteur. Autrement dit aucun risque de se prendre les pieds dans une branche. Aussi, nous vous conseillons de le déposer au sommet d'un meuble ou sur une étagère murale, afin de laisser son feuillage tombant s'épanouir pleinement. Vous pouvez aussi créer une treille avec un peu de fil de fer et laisser la plante grimper au mur. Très vigoureux, le lierre est plébiscité par ceux qui n'ont pas la main verte.

mcr_Lierre_(ikea).jpg

Plantes vertes sur tables basses du salon

Un salon humide

L'atmosphère est moite et votre pièce de vie passe pour une serre tropicale ? Les intérieurs humides accueillent également de la végétation pour embellir leur décoration. Comme la plupart des variétés de fougères, la Fougère de Boston se sent dans son élément naturel lorsqu'elle côtoie les environnements humides. Son feuillage persistant apporte une note graphique dans le salon, sans être trop exotique, elle se marie donc sans problème avec des plantes succulentes ou tropicales. Un point important : cette fougère peut se développer généreusement et devenir la véritable pièce maîtresse de votre séjour !

mcr_Fougère_Ma_Plante_Mon_Bonheur.jpg

Fougères de Boston sur une desserte à roulettes
Pensez à leur apporter suffisamment d'eau pour qu'elles restent belles.

Un salon sombre

Un appartement en rez-de-chaussée, une maison exposée nord ou bien une bâtisse ancienne avec des fenêtres étroites, beaucoup d'entre nous ne profitent pas d'un salon ensoleillé. Même si la lumière fait défaut, un séjour sombre peut accueillir certaines plantes vertes. Le Pilea peperomioides est une plante succulente très facile à cultiver et qui n'a pas besoin de beaucoup de luminosité pour s'épanouir, au contraire il fuit les zones surexposées. Avec ses feuilles arrondies comme des nénuphars, le Pilea introduit une note de douceur au salon. On peut l'installer sur un rebord de fenêtre ou sur un bout de canapé afin de mettre en valeur son charme enfantin.

mcr_Pilea_peperomioides_Chinese_money_plant.jpg

Plante Pilea près de la fenêtre
Le bouturage du Pilea est un jeu d'enfant et il reprend très vite.

Un salon surexposé

Au contraire, dans un salon baigné de lumière, les végétaux doivent pouvoir supporter le contact direct avec le soleil ; en particulier si la pièce de vie est pourvue de baies vitrées. Dans la famille des palmiers, l'Areca est le plus adapté. Cette plante aime le contact avec le soleil, il peut donc trouver sa place derrière une fenêtre – bien entendu en pleine canicule, on évite de le laisser griller par un effet de serre. Moins imposant qu'un palmier traditionnel, il insuffle cependant un peu d'exotisme au salon. De quoi dépayser l'intérieur à longueur d'année.

mcr_Areca_Ivy_MuseDay3_Sanctuary_10.jpg

Palmier Areca en pot

Un salon chauffé

Beaucoup de plantes souffrent dans les intérieurs surchauffés. Ce n'est pas le cas de la Sansevière, certainement l'une des espèces les plus résistantes qui puissent exister. Ironiquement surnommée « langue de belle-mère », cette plante supporte les températures élevées comme un fort ensoleillement. Alors un salon chauffé par un radiateur surpuissant ou une cheminée est loin de l'effrayer. Avec ses feuilles longilignes et son panaché de vert, la Sansevière arbore un look très contemporain qui fait fureur. Coriace et esthétique à souhait.

mcr_Sansevière_Gamm_Vert.jpg

Plante Sansevière sur guéridon

Un salon ouvert sur la cuisine

Si le salon cohabite avec une cuisine ouverte et un coin salle à manger, on privilégie une espèce qui supporte les variations de température. La vapeur des préparations pourrait nuire aux plantes fragiles, on se tourne donc vers un cactus. S'il a besoin de beaucoup de lumière pour se développer correctement, il ne supporte pas les températures négatives ; un risque écarté dans nos intérieurs modernes. Certains prêtent au cactus des vertus dépolluantes, il est vrai que cette espèce peut réduire la concentration des ondes liées aux électroménagers. Surtout, ctte plantes est en vogue dans les collections déco où elle se décline sous forme de papier peint, d'illustration ou de porcelaine. Une plante à adopter sans hésitation.

mcr_kaktuskbh_Cactus.jpg

Variétés de cactus sur étagères de cuisine

Un salon où dormir

Dans un studio ou un petit appartement, il n'est pas rare de faire cohabiter le salon et la chambre. Un séjour double fonction doit prendre en compte les besoins des deux pièces avant d'investir dans les végétaux. Hors de question de dormir à proximité d'une espèce qui rejette beaucoup de CO2, sous peine de s'intoxiquer. Optons pour un Chlorophytum, une plante d'intérieur reconnue pour ses qualités assainissantes. Comme elle a un gabarit réduit, elle est idéale pour les petites surfaces. Et question look, on succombe tous pour ses feuilles en serpentin.

mcr_Chlorophytum_IvyMuse_SJMNest07.jpg

Plantes en pot dans le salon

Un salon avec véranda

Une pièce de vie ouverte sur une véranda, c'est une belle luminosité mais aussi le risque de courants d'air fréquents. C'est pourquoi la plante choisie doit tolérer les variations de chaleur et les brises du vent. Le Calathea est un végétal robuste, qui se satisfait des coins d'ombre et ne bronche pas face aux intempéries. De larges feuilles graphiques, un dégradé de couleurs et une taille moyenne passe-partout, le Calathea multiplie donc les qualités. On l'adopte en quantité afin de créer une mini jungle dans son salon, composée de plantes élégantes et intemporelles.

mcr_Calathéa_bis-_office_hollandais_des_fleurs.jpg

Calathéa dans trois pots en porcelaine

Faites entrer le végétal dans la maison

m_ikea-ph132280.jpg