Le Surfing à Biarritz : le resto chic des surfeurs

Par Claire Carisey

Après deux mois et demi de travaux, Le Surfing dévoile son nouveau visage. C’est le designer d'intérieur Carlos Pujol qui a repensé tout l'intérieur de ce restaurant de plage, installé sur la mythique Côte des Basques à Biarritz. Un mélange de bois clair, de blanc, de bleu turquoise et de jaune sable rend hommage à l’esprit pré-industriel du surf. Face à l’océan atlantique et au soleil couchant, pour grignoter ou boire un drink, ce spot « les pieds dans l’eau » demeure plus que jamais le paradis des surfeurs mais pas que… Locaux et touristes en sont tout aussi fous ! Et nous aussi...

Salle de restaurant du Surfing


Installé sur la Côte des Basques, berceau du surf,  Le Surfing est le QG des surfeurs, des touristes et des gens du coin. Ses plus ? La vue plongeante sur les vagues et la déco à l’esprit « surf des années 70.

Il y a au moins trois raisons de découvrir Le Surfing : sa déco 100% surf, sa cuisine fusion et sa vue panoramique sur l’océan. Entre deux vagues, les surfeurs venus du globe entier se restaurent et se rafraîchissent dans cet espace ouvert sur la nature : « L’eau est à seulement 20 mètres du resto. En été, l'adresse est le point de rendez-vous des gens du coin et des touristes » précise le designer Carlos Pujol.
Pour rénover les lieux, deux mois et demi de travaux auront été nécessaires. Résultat : l’endroit est à l’image de son environnement extérieur, simple et coloré. À l’intérieur, flash-back sur les années 70 : « Les propriétaires voulaient une déco surf de l’époque, avant que l’industrie du cinéma américain ne s’empare du phénomène pour en faire un produit de commercialisation » détaille Carlos Pujol. Au Surfing, l’univers marin s’exprime avec simplicité : cordages et mobiliers en bois, teintes bleues et jaunes en clin d’œil au ciel et au soleil.

Un restaurant ouvert sur l’océan

Face au spot incontournable de la Côte des Basques, Le Surfing jouit d’un emplacement de rêve avec en toile de fond, l’océan. Plus au loin, se dessine la mystique villa Beltza ou Belza- son nom – Beltza signifie noir en basque –, et son aspect plutôt intrigant alimentèrent les plus folles légendes : les plus courantes racontent que des sorcières ou des revenants peuplaient les lieux.

Vue depuis le restaurant Le Surfing

Dans la salle de restaurant, la nature prédomine. De grandes baies vitrées coulissantes permettent d’apprécier la vue grandiose sur l’océan. Se restaurer en terrasse ou à l’intérieur du Surfing, est l’assurance de manger en front de mer, d’entendre le bruit des vagues et de respirer les embruns.

Le Surfing : une salle, trois ambiances

Ambiance dans les restaurant Le Surfing

L’idée était de proposer uniquement des places assises avec vue sur l’océan. Comme solutions, le designer Carlos Pujol a imaginé trois ambiances réparties sur trois étages. En première ligne, les tables sont accolées à la baie vitrée, en deuxième, elles ont été  surélevées pour ne pas être gêné par les clients assis devant, et en troisième, une sorte de petit salon cosy a été installé au dessus de petites marches.

Esprit marin pour le bar à manger

Avant les travaux, le bar servait uniquement à envoyer les consommations. Grâce à l’agencement des lieux repensé par les propriétaires avec le designer Carlos Pujol, les clients peuvent désormais boire un verre ou manger au comptoir. Perchés sur un confortable tabouret, les clients seuls ou accompagnés aiment se retrouver et profiter de cette ambiance bord de mer très authentique.

Le bar du Surfing

Pour obtenir l'effet « écailles de poissons », le designer Carlos Pujol a recouvert toute la surface du bar avec des feuilles prédécoupées d’aluminium brossé. Au sol, le parquet d’origine a simplement été retraité et poncé, le bois clair apporte un côté chaleureux et lumineux à l’espace. Enfin, afin de renforcer l’esprit marin, une rampe de piscine a été installée dans le coin du comptoir.

Assemblages lumineux par le designer Carlos Pujol

Même si la lumière naturelle est abondante en journée, le choix des luminaires s’est révélé crucial tant pour éclairer le soir que pour apporter une touche décorative au restaurant Le Surfing. Les suspensions imaginées et dessinées par Carlos Pujol sont à l’image des lieux : joyeux, colorés et singuliers.

Luminaires du Surfing

1. Pièces ludiques. Avec ces lampes animées, Carlos Pujol rend hommage aux surfeurs. Dessins réalisés par le designer, réalisation exécutée par une artisane modeleuse.
2. Jeux de transparence. Les boules en pâte de verre ont été commandées sur-mesure. Le code couleur, bleu et jaune, se retrouve une nouvelle fois pour renforcer l'identité du lieu et garder une certaine cohérence.

Les tissus : pièces maîtresses du Surfing

Tapissage et assemblage, voilà les deux maîtres-mots de Carlos Pujol pour offrir à ce restaurant de plage un univers magique et unique. Les tissus des deux prestigieuses maisons, Pierre Frey et Nobilis, sont partout, du plafond aux différents mobiliers : chaises, tabourets et banquettes. 

Tissus pour déco au resto Le Surfing

Afin de personnaliser les chaises, tabourets et banquettes achetés dans le secteur professionnel de la restauration, le designer a choisi un tissus de qualité pour les recouvrir, un tissus des grands éditeurs Pierre Frey et Nobilis. Au plafond, ce sont des tentures en velum qui sont accrorchés.

Le surf comme identité visuelle

Au restaurant Le Surfing, l’univers du surf est omniprésent. On le retrouve en version imprimée sur les cartes de restaurant et sur les photographies encadrées mais aussi et surtout,  via les objets exposés comme ces planches de surf fixées au mur.

L'adn du Surfing

1. De part sa polyvalence et sa maîtrise des arts graphiques, Carlos Pujos a pu réaliser lui-même la signalétique des menus : logo à l’esprit seventies, mix de photos en noir et blanc (2 CV et surfeur).
2. Pour apporter de l’authenticité au lieu, plusieurs photographies achetées localement ponctuent les murs du restaurant. Les surfeurs sont toujours à l'honneur.
3. Les planches de surf exposées au restaurant sont prêtées par un shaper local qui fabrique toutes ses pièces sur-mesure, Daniel’s Longboards.

Photographie de surfeurs au Surfing

La pièce maîtresse du Surfing est sans doute cette impressionnante image numérisée, de 8 mètres de long par 2,5 mètres de large. Photographie réalisée par le pionnier en France de la photographie de surf et de vagues, Sylvain Cazenave.