Pyrex, 100 ans de savoir-faire

Par Emma Zrour

Où que vous ayez cuisiné, vous avez forcément eu un jour entre les mains un plat Pyrex. Rien d’étonnant puisque cela fait plus d’un siècle que Pyrex et son célèbre plat en verre s’invitent dans nos cuisines. Inusable, indémodable voire même incassable, le plat Pyrex se réinvente au fil de années. Aujourd’hui la marque poursuit son développement et innove afin de répondre aux exigences de la nouvelle clientèle amatrice d’art de vivre. Cocotte, poêle, casserole, plat en verre. Revivez l’épopée de la célèbre marque d’ustensiles.

mc_pyrex_2.jpg

Il était une fois aux Etats-Unis

Les belles histoires industrielles commencent (presque toutes) par un hasard, un mélange d’alchimie entre la science et la chance. Et Pyrex® ne semble pas déroger à cette règle. Dans les années 1890, les chemins de fer américains mandatent la société Corning pour trouver un verre résistant au choc thermique. Les sources lumineuses étant soumises à des fortes variations de température, l’ingénieur et physicien Jesse Littleton met au point une gamme de verre à base de borosilicate (silice), baptisée Nonex. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur l’initiative de Bessie, son épouse.

En 1913, elle profite du succès du matériau pour l’exploiter et l’utiliser à des fins culinaires. Une idée étonnante ! Les moules résistent au four et possèdent les mêmes atouts que les plats en céramique. Cependant, le borosilicate utilise des composants chimiques nocifs pour la santé telles que le plomb. Corming décide les retirer, et c’est ainsi que nait le premier plat Pyrex®. Le succès est immédiat et l’engouement pour la marque et son produit touche 75% des femmes des classes supérieures. Outre l’efficacité du matériau, la solidité, la facilité de nettoyage, l’efficacité à stériliser ont permis à Corning de développer sa propre marque d’ustensiles de cuisine. Le biberon fut le premier best-seller et c'est ainsi que le premier jalon de l’émancipation de la femme naquit.

Pourquoi Pyrex ?

mc_pyrex_.jpg

Les explications sont assez variées mais deux semblent être moins futiles. Le premier plat que Bessie réalisa avec son moule, fut un pie (tourte en anglais). L’entreprise américaine voulut appeler la nouvelle marque Py-right. Mais Nonex ayant pour suffixe « ex », on l’accola à py. Une autre explication attribue le nom Pyrex® à pyro (le feu en grec) et rex (le roi en latin).  

Le développement à l’international

mc_pyrex_4.jpg


Les fameux plats emblématiques de la marque font toujours des adeptes. Malgré l'avènement des concurrents asiatiques, Pyrex® reste  n°1 des ventes de plat en verre allant de la table à la flamme.

Dans les années 20 à 40, la marque continue de conquérir des cuisines et les femmes montrent leur confiance en adoptant ses ustensiles. Au lendemain de la guerre, le pays a besoin de fraîcheur et de nouveautés. Pyrex® , soucieux du moral du pays, innove en développant des produits colorés afin d'apporter de la bonne humeur en cuisine. Colouware nait sous cette impulsion. La collection possède l’aspect de la céramique, mélangée à la solidité du verre. Un nouveau succès ! Plus tard, suivra les collections "Opalware" (blanc de porcelaine et sobre) et en 1957, l’emblématique "Décor" et ses motifs flocons de neige, floraux et géométriques.

Le grand public est converti et les ventes sont prospères. L’avènement des hypermarchés et de l’électroménager ont permis aux ménages de se simplifier la vie. En parallèle, l’engouement pour les articles ménagers est à son apogée. Pyrex® profite de cette attraction pour améliorer son matériau fétiche et le rendre optimal. Les plats sont dorénavant tous terrains. Ils passent de table à la flamme grâce au verre céramique utilisé par la Nasa. Le Pyroceram donnera à Pyrex® une notoriété internationale. La marque d’ustensiles américains profitent de ce tremplin économique pour voir « si l’herbe est plus verte ailleurs ».

Qualité "Made in Châteauroux"

mc_pyrex_5.jpg

La marque poursuit son expansion en Europe, et notamment en France. En 1922, elle implante une usine en Seine-et-Marne, à Bagneaux-sur-Loing, près de Fontainebleau. Entre temps, une base aérienne européenne s’installe dans l’Indre. Ce complexe militaire géré par l’OTAN accueille des soldats américains. Ces derniers, voulant retrouver des produits de leur pays, ont proposé à Corning de venir s’y installer. En 1970, le grand déménagement s’effectue. L’entreprise profite des nombreux investissements proposés par la municipalité pour s'établir à Chateauroux. Depuis, la ville fait partie des 2 grandes entités de la marque avec World Kitchen, aux Etats-Unis.

L’usine française développe son identité Made in France : céramique dans l’Est du pays, sable de Fontainebleau, employés français… Aujourd’hui, la marque appartient toujours à Corning. Après avoir été sous le flambeau d’Arc International, elle est rachetée, en 2014, par le fond d’investissement Aurora.

mc_pyrex_6.jpg


Vue aérienne des 200 000 m2 de l'entreprise Pyrex.

Et pour le centenaire

mc_pyrex_7.jpg


Pour fêter son anniversaire, Pyrex® réedite des plats symboliques de la marque, comme ce grand bol façon jatte. 

La marque Pyrex® reste intergénérationnelle. Pour fêter ses 100 ans, elle réédite, en Edition Collector, trois célèbres ustensiles emblématiques : un bol à tout faire, un verre mesureur aux graduations rouges ou dorées et un broc. 

mc_pyrex_3.jpg


1- Jesse et Bessie Littleton.
2- Four de fusion dans lequel les matières premières se mélangent et fondent.
3- Le mariage réussi de Pyrex® et de la publicité.
4- Les matières premières sont malaxées, puis  coulées dans des moules pour la mise en forme finale.
5- Les bords des pièces sont rebrûlés pour éviter la formation de petites écailles.
6- Contrôle qualité des marchandises avant le départ chez les fournisseurs.

Une nouvelle boutique en ligne

Screenshot du site Pyrex

A l'occasion de ses 100 ans, la marque lance une boutique en ligne sur laquelle les internautes peuvent commander tous les produits de la marque. Elle propose aussi des recettes et conseils de préparation. A découvrir : www.pyrex.fr

Découvrez notre reportage chez Pyrex

Pyrex en quelques chiffres

200 000 m2 (dont 25 000 m2 couvert)
4200 employés 
85% de la marchandise partent à l’export (Europe, Moyen-Orient, Afrique)
32 millions de pièces sont réalisées à l’usine
2500 références dont 250 formes différentes
100 millions d’euros de CA

International Cookware, 85, allée des Sablons, 36000 Châteauroux. Tél. 02.54.60.65.20. 

Tags