La chaise A de Tolix, icône du mobilier industriel, fête ses 80 ans

Par Céline de Almeida

Si nous vous disons « chaise Tolix » ça vous dit quelque chose ? Empilable, emboîtable, déclinée en une multitude de couleurs, la chaise A de Tolix n'a pas pris une ride. Bien au contraire ! Kilian Schindler, designer et nouveau directeur artistique de la marque française est à l’origine du projet « Face to Face with an Icon ». Le concept : 8 designers de divers horizons dressent des portraits artistiques avec en thème principal… la chaise Tolix bien évidemment. Huit décennies après sa création, la célèbre chaise industrielle reste indétrônable.

m_tolix_ftf_factory_cmyk.jpg

L'usine Tolix dans la Zone Industrielle de Saint-Andoche à Autun (Saône-et-Loire)

Une vieille dame la chaise A ? Que nenni. La cultissime assise indutrielle éditée il y a déjà 80 ans par Tolix n'a jamais été aussi désirable ! La preuve, elle vient même de s'accoquiner avec 8 des plus belles signatures du design contemporain, notamment le Studio FormafantasmaSebastian Herkner, ou encore Konstantin Grcic pour s'offrir une nouvelle jeunesse. Une cure de jouvence orchestrée par Kilian Schindler, designer et nouveau directeur artistique de Tolix.

Mais le succès de la chaise A, c'est avant tout l'histoire d'une entreprise française fondée par un simple artisan bourguignon au début du XXème siècle, Xavier Pauchard. Un designer visionnaire, puique c'est lui-même qui a dessiné la chaise A, dont l'héritage est aujourd'hui perpétué grâce à des équipes qui ont su moderniser " la production, l’entreprise et sa vision en phase avec les réalités actuelles"  comme l'explique Chantal Andriot, Présidente de la marque.  

m_tolix_ftf_factory4_cmyk.jpg

Imaginée en 1935 par Xavier Pauchard, la chaise A doit en partie son succès au fait d'être emboîtable et empilable. Un design d'une modernité tout simplement bluffante pour un modèle conçu il y a tout de même 80 ans, exposé dans les collections du Vitra design Museum, du MoMA et du Centre Georges Pompidou.

m_tolix_ftf_factory2_cmyk.jpg

Les archives de la maison Tolix.

m_tolix-chaise-a-vintage.jpg

Ces modèles d'époque en tôle emboutie et zinc n'ont - presque - pas pris une ride. 

Une modernité qui passe par la révision nécessaire de ses classiques, à l'instar du coup de poker réussi en 2004 par Chantal Andriot. Alors directrice financière de la marque bourguignonne, la femme d'affaire a su ressusciter l'entreprise après une liquidation judiciaire avec une idée simple mais brillante : introduire de la couleur dans ses collections... Et désormais, la chaise A se décline sous forme de chaises (simples ou perforées), de fauteuils et de  tabourets, et même en version enfant, le tout dans une multitude de coloris et de finitions. 

Ainsi, pour fêter les 80 ans d la chaise A,  Kilian Schindler, directeur artistique de Tolix, a tout naturellement invité 8 designers aux univers très différents à se pencher sur le cas de cette icône du design contemporain. Intitulé « Face to Face with an Icon », ce projet fera l'objet d'une édition limitée à 10 exemplaires.

m_-tolix-group-designer-editions.jpg

Portrait de famille des 8 réinterprétations de la chaise A par des designers contemporains
à l'occasion de « Face to Face with an Icon »

m_tolix-designers-edition-1.jpg

1. Chaise A version originale, en acier brut brillant, design Xavier Pauchard, 236 €
2. Perception, modèle peint à la main pour souligner le processus de fabrication et les volumes et de la chaise, 
édition Julie Richoz, disponible sur commande à partir de 5 000 €
3. Zeit Geist​, version "taouée" d'un micro-motif graphique, édition Giulio Ridolfo, disponible sur commande à partir de 5 000 €
4.  Aura & Uni Quenessou comment transformer une icône du mobilier industrielle en oeuvre d'art inspirée à la fois de Maria, le robot androïde de Metropolis et de la reine Elizabeth I d’Angleterre, édition Bethan Laura Wood, disponible sur commande à partir de 5 000 €
5. Genesis, performance artistique façon balancier, avec d'un côté la chaise A et de l'autre un morceau de métal du même poids, qui interroge sur le processus d'industrialisation, édition Studio Formafantasma, disponible sur commande à partir de 5 000 €

m_tolix-designers-edition-2.jpg

1. Paradigm, chaise perforée lacée de cuir qui revisite l'archétype de la chaise cannée de bistrot, l'inspiration originelle de la chaise A, édition Sebastian Herkner, disponible sur commande à partir de 5 000 €
2. Altération, modèle réalisé à partir de différents métaux oxydés - acier, cuivre et laiton - pour souligner la longévité du modèle original, édition Lex Pott, disponible sur commande à partir de 5 000 €
3. Impact,  seau en tôle et tube composé de 14 élements de dossier de la chaise A qui souligner l'esthétique industrielle et artisanal de Tolix, édition Konstantin Grcic, disponible sur commande à partir de 5 000 €
4. Value, un modèle qui évoque un baptême au champagne dans la couleur emblématique de l'illustre maison française, édition Julien Ceder pour Veuve Clicquot, disponible sur commande à partir de 5 000 €