Déco design : le meilleur du festival D'Days 2016 à Paris Rive droite

Par Catherine Maliszewski

Les Designer's Days - ou D'Days- ont présenté au grand public - du 30 mai au 5 juin - les nouvelles collections et les projets innovants des marques et des créateurs déco et design. Voici le meilleur du Paris Rive droite.

L'architecte Valérie Mazérat a signé non seulement la rénovation de la boutique Merci mais aussi la toute première collection de meubles de la marque


L'architecte Valérie Mazérat a signé non seulement la rénovation de la boutique Merci mais aussi la toute première collection de meubles de la marque.

Tout nouveau, tout beau !

Les D'Days sont l'occasion pour les designers comme pour les marques de lancer de nouveaux projets et de nouvelles créations. Et ce avec d'autant plus de conviction cette année que l'édition 2016 a choisi pour thème la "R/Evolution".

Du coup, la boutique Merci , 111 boulevard Beaumarchais Paris 3e, présente sa toute première collection de mobilier. Signée Valérie Mazérat, celle-ci comprend notamment un rayonnage modulable et deux tables réalisés en tôle perforée couleur canon de fusil, d'où le nom de cette gamme : "Des P'tits trous". 

Fleux' en profite pour s'aménager un pop-up store en plus de sa boutique installée rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie : l'éditeur investit  jusqu'au 5 juin l'espace Boon, 9 rue de Lesdiguières Paris 4e.

Jusqu'au 5 juin, le Fleux' pop-up store de Bastille entend étonner son public en exposant des démarches créatives innovantes.

Jusqu'au 5 juin, le Fleux' Pop-up store de Bastille  étonne son public en exposant des démarches créatives innovantes.

Réputée pour dénicher les talents, la Gallery S. Bensimon accueille dans ses locaux du 11 rue de Turenne Paris 3e, quatre pièces de mobilier signées Marc Dibeh. Le jeune designer libanais témoigne de la révolution esthétique qui énergise actuellement son pays natal au gré d'un doux mélange de réminiscences surannées et de modernité.

A la Gallery S. Bensimon, Marc Dibeh fait la part belle au cèdre du Liban.

A la Gallery S. Bensimon, Marc Dibeh fait la part belle au cèdre du Liban

Le design au musée !

Les Arts Décoratifs offrent une programmation intense qui se poursuivra pour certaines de ses expositions bien au delà des D'Days.

Avec Taïwan-Unfolding, au 107 rue de Rivoli (Paris 1er) dans la Galerie des jouets, retrouvez jusqu'au 19 juin la crème de la création contemporaine taïwanaise.

En revanche, vous n'avez que jusqu'au 5 juin pour admirer les oeuvres étincelantes de l'artiste néerlandais Daan Roosegaarde qui présente, en collaboration avec Panerai, l'exposition Luminor au Hall des Maréchaux, 103 rue de Rivoli Paris 1er.

Fournisseur officiel des militaires de la marine italienne, Panerai a déposé de nombreux brevets concernant cette subtance lumineuse que l'on appelle Luminor.

mcr_ddays-2016-taiwan-unforling-exposition.jpg

Aux Arts déco, l'exposition Taïwan-Unfolding expose aussi bien le talent des techniques traditionnelles du pays revisitées au goût du jour...

mcr_ddays-2016-exposition-taiwan-unfolding.jpg

... que des objets d'aujourd'hui repensés à l'aune de la vivifiante culture taïwanaise.

mcr_ddays-2016-exposition-luminor.jpg

Daan Roosegaarde présente ses oeuvres dans le cadre de Luminor au Hall des Maréchaux.

Toujours aux  Arts déco, 107 rue de Rivoli Paris 1er, offrez-vous un coup de boost ! Décalée et décapante, l'exposition "La Nature des choses - Honsei" rassemble les re-interprétations contemporaines des savoir-faire japonais au gré des inspirations de François Azambourg, Architect Taitan et Fuku Fukumoto.

Un moment de design à ne pas manquer où le concept, le passé et la prospective font avancer les questions parfois existentielles que pose le design. 

mcr_ddays-exposition-oriented.jpg

Le projet "La nature des choses - Honsei" présenté aux Arts déco a été mené à bien par Oriented, nouvelle plateforme de promotion et de diffusion des designs et savoir-faire du Japon.

Place aux jeunes !

Volontairement précurseur, le festival D'Days regarde vers le futur de la création et notamment vers les travaux des étudiants. Et c'est surtout à la  Galerie Joseph116 rue de Turenne Paris 3e, que ça se passe. A visiter notamment l'exposition qui présente les réalisations des élèvres de l'ESADSE, l'école supérieure d’art et design de Saint-Étienne, et de l'ESAD Orléans, école supérieure d'art et de design.

mcr_table-anne-cynthia-behadiracaunes.jpg

Avec "Partition spatiale", Anne-Cynthia Behadir, élève de l'ESADSE, entend résumer par un rassemblement d'objets design concetptuels les différents moments et lieux de la vie quotidienne, de la douche au divan en passant par le tapis-béton.

Les élèves de l'ESAD Orléans ont planché sur l'avenir ou comment réinventer, redessiner, revisiter ?

Les élèves de l'ESAD Orléans ont planché sur l'avenir ou comment réinventer, redessiner, revisiter ?
Tags